Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK MELODIQUE  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Khonsu
 

 Site Officiel (698)

KEEP OF KALESSIN - Agnen (a Journey Through The Dark) (1999)
Par MEFISTO le 14 Février 2010          Consultée 2790 fois

Ce que les fans précoces de KEEP OF KALESSIN ne pouvaient savoir à la sortie d'"Agnen" en 1999, c'est qu'ils devraient attendre plus de 6 ans avant de se remettre une autre galette Black Mélodique sous la dent. Ceux qui découvrent l'album sur le tard, comme moi, peuvent alors imaginer ce que l'attente aurait représenté si les Norvégiens avaient sorti un album pourri, indigne du talent incommensurable du compositeur et leader de la formation, Obsidian Claw, dont la gratte est foutrement unique : épique, puissante, complexe, rapide. Un maître de son art qui tient son bébé à bout de bras pour ne pas qu'il fonde dans le magma créé par les pièces incendiaires d'"Agnen", où épées, dragons et bains de sang sont légion.

Ce deuxième opus de KOK, maintenant qu'on a toutes les cartes en main, était un avant-goût seulement de ce qui attendait les amateurs dans les années 2000. « Avant-goût » ne signifie pas « en -cas » ou « tranche de lard », mais bien « pousse vitaminée appelée à devenir dure comme le roc et résistante aux tourmentes ». La carrière du combo étant courte avec quatre skeuds, il est aisé de faire sa bio : ses deux premiers albums montraient déjà une disposition à défoncer le mur du son, à bûcher sauvagement et à faire virevolter les mélodies aux quatre points cardinaux. "Agnen", avec ses huit bombes bien brassées et « bassées », est ce que qu'"Armada" sublimera, en vitesse et en ambiances.

Ceci dit, cet album est foutrement explosif : n'écoutez que "Dragonlord", "As Mist Lay Silent Beneath" ou "Pain Humanised" pour vous en convaincre en première moitié ! Ça pète dans tous les sens, la machine est toujours au plancher, dans le tapis, les fondations et le noyau terrestre en tremblent ("Towards I Roam"), Vyl et Obsidian Claw fournissant un effort colossal en déflagrations de toute sorte : le manche est hallucinant de rapidité et la double claque aussi crûment que les tambours battants. Même le chant de Ghâsh est à point et ne « gâche » pas la sauce ; KOK optera dans l'avenir pour la gorge moins raw de Thebon pour coller à sa facture plus léchée, mais ici, la voix est le miroir de cette « odyssée à travers le noir ».

Or, la production un peu crade handicape l'ensemble. Normal, on est en 1999. Alors ceux qui ont commencé par la fin jusqu'à venir défricher les racines du combo, devront s'ouvrir davantage l'esprit… et les oreilles. "Agnen" n'est pas si facile à dompter, car très vif et agile, mais l'amadouer s'avère une sinécure après quelques heures. À moins que ce soit lui qui nous fasse le coup avec sa débandade guerroyeuse ? De "Pain Humanised" à la longue et ultime pièce-titre (bordel, quel Thrash !), les Norvégiens bluffent tout le monde. Dommage que des géants comme IMMORTAL leur aient damé le pion en cette année charnière, car ce que KEEP OF KALESSIN a accompli avec son deuxième album, peu de formations peuvent s'en targuer.

Oui, on tient bien la balance parfaite entre la férocité et la mélodie, art que pratique KEEP OF KALESSIN depuis ses débuts. Art qu'il peaufinera dans le futur jusqu'à son sommet, "Kolossus", un monument du Black Mélo épique beaucoup moins furax que ce "Agnen" ou l'échevelant "Armada". Une excellente échappatoire à la morosité, un souvenir doré pour les nostalgiques qui ne trouvent plus rien à s'envoyer dans le genre.

Je l'écris haut et fort : KEEP OF KALESSIN est un des meilleurs groupes de Black Mélodique et probablement un des plus méconnus. Mais il n'est jamais trop tard pour reprendre le temps perdu en musique…

A lire aussi en BLACK MELODIQUE par MEFISTO :


MIGHTIEST
Sinisterra (2016)
Ils cassent la glace avec la foudre et le marteau !




KEEP OF KALESSIN
Epistemology (2015)
Et on enfonce le clou, pour un avenir glorieux !


Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Obsidian Claw (guitare, synthé)
- Vyl (batterie)
- Ghâsh (chant)
- Warach (basse)


1. Dragonlord
2. As Mist Lay Silent Beneath
3. I Deny
4. Pain Humanised
5. Orb Of Man
6. Dryland
7. Towards I Roam
8. Agnen



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod