Recherche avancée       Liste groupes



      
ATMOSPHéRIQUE ET MULTIPLE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


MAUDLIN OF THE WELL - Part The Second (2009)
Par POSITRON le 4 Juillet 2017          Consultée 149 fois

Je n'écrirais probablement pas sur les précédents disques de MAUDLIN OF THE WELL car je ne saurais quoi trop en dire, apparemment dépourvu de la sensibilité nécessaire pour les apprécier à leur juste valeur. Je n'écrirais probablement pas non plus sur KAYO DOT auquel je n'ai jamais vraiment accroché. Je crains que ce brave Toby Driver et tous ces copains soient en réalité assez ennuyeux lorsqu'il s'agit de growler et d'envoyer du riff un tant soit peu #maytalle. Quelle chance, quelle coïncidence, "Part The Second" est le disque le moins metal du groupe, il ne l'est que par moments et par traces, même pas aussi metal que pourrait l'être KING CRIMSON sur "Red".

Alors, le Metal, cessons d'en parler : évoquons le Rock progressif, ses méandres, la musique de chambre, le post-rock et même cette étiquette incompréhensible et 100% foireuse qu'est "l'Art Rock". Évoquons un AFTER CRYING électrifié, seule référence réellement originale que j'ai à placer entre les sempiternels KING CRIMSON, YES et VAN DER GRAAF GENERATOR et si vous voulez du post sans tricher en plaçant KAYO DOT heu... TORTOISE ?(*)

Plein des mots et de noms qui témoignent d'une ambition qui se ressent dans la composition comme dans le jeu des musiciens. Une composition que l'on imagine minutieuse, appliquée, désireuse de narrer, de peindre, parfois de surprendre ("Another Excerpt") et d'émouvoir (le violon de "Rose Quartz").

Mélangez chacun des groupes et genres précédemment évoqués dans une tambouille pleine de sucre et d'espaces nocturnes, : vous obtiendrez le long crescendo délicat de "Another Excerpt" ou l'envolée dans la réverb de "Laboratories...". Vous obtiendrez disque pourvu de nombreuses faiblesses – des longueurs, le chant assez médiocre (et quelques gémissements hideux sur "Rose Quartz"), une esthétique parfois bancale et des transitions au goût discutable ("Clover Garland Island") – et pourtant sensible, mystérieux, fragile, attachant.

Trois et demi ? Quatre ?
On va dire quatre jusqu'à nouvel ordre.

_ _ _

(*)Édémwa jé perrdhu mé référansse.

A lire aussi en DIVERS par POSITRON :


IGORRR
Savage Sinusoid (2017)
Ordo ab chao, biatch




PROPHECY PRODUCTIONS
Whom The Moon A Nightsong Sings (2010)
Une compilation enrichie en automne véritable.


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   POSITRON

 
   (2 chroniques)



- Toby Driver (guitare, basse)
- Sam Gutterman (percussions, basse)
- Terran Olson (flûte, saxophone alto et bariton, piano, orgue, synthé)
- Greg Massi (guitare)
- Josh Seipp-williams (guitare)


1. Excerpt From 6,000,000,000,000 Miles Before The Fi
2. Another Excerpt: Keep Light Near You, Even When Dy
3. Rose Quartz Turning To Glass'
4. Clover Garland Island'
5. Laboratories Of The Invisible World



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod