Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL MÉLODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (24)
Questions / Réponses (3 / 13)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Stratovarius, Dragonland, Thunderstone, Dreamtale, Northtale, Frozen Land, Soulhealer
- Membre : The Dark Element , Northern Kings, Elias Viljanen , Insomnium, Altaria, Symfonia, Mehida
- Style + Membre : Cain's Offering, Silent Voices
 

 Sonata Arctica France (867)
 Site Officiel (540)
 Myspace (578)

SONATA ARCTICA - The Days Of Grays (2009)
Par MEFISTO le 11 Octobre 2009          Consultée 1306 fois

SONATA n'a pas reculé devant les détracteurs de son répertoire de rêve sorti en 2007. La formation a misé sur ses meilleures cartes, c'est-à-dire elle-même, pour accoucher d'un deuxième album Heavy Symphonique de suite, où les claviers et les cordes charment une fois de plus.

"The Days Of Grays" est une belle suite à "Unia", vraiment, un très joli album. Bien sûr, il y a encore ces ovnis expérimentaux tels que "Juliet" aux structures inextricables, des pièces souvent un peu longues (la nouvelle marque des « Finlandais progueux ») qui se terminent in crescendo. À noter l'éblouissant trio de clôture ("As If The World Wasn't Ending", "The Truth Is Out There" et "Everything Fades To Gray"), qui offre d'excellents moments. Tout comme la musclée "Deathaura", qui envoie du poivre dès le début, juste après la version instrumentale du « thème » de l'album. Ce piano et ce violon resteront gravés longtemps, vous verrez...

L'ambiance de l'album est un peu plus pesante que sur "Unia", évidemment ; avec un tel artwork et des titres comme ça, on savait bien que SONATA lâcherait la bride aux rêves et retomberait sur Terre. Ce choix permet donc de boucler la boucle, si boucle il y avait, en passant du sommeil fantastique et rose au dur réveil dans une nature déchaînée et grise. On ne sera donc pas surpris de ressentir de la tristesse, de la mélancolie, de la résignation, sur "The Days Of Grays". Ça nous change. Et ça égale surtout le boulot abattu sur "Unia". Y aura-t-il une suite à cette démarche artistique pleinement assumée ? Si c'est pour nous faire travailler autant des méninges à chaque plage, ok.

A lire aussi en POWER METAL par MEFISTO :


ICED EARTH
Alive In Athens (1999)
Un live absolument parfait !!!




DIABULUS IN MUSICA
Argia (2014)
Surprenante et inspirante Espagne...


Marquez et partagez









 
   FIGHTFIREWITHFIRE

 
   JEFF KANJI
   MEFISTO
   T-RAY

 
   (4 chroniques)



- Tony Kakko (chant)
- Henrik Klingenberg (claviers)
- Elias Viljanen (guitare)
- Marko Paasikoski (basse)
- Tommy Portimo (batterie)


1. Everything Fades To Gray (instrumentale)
2. Deathaura
3. The Last Amazing Grays
4. Flag In The Ground
5. Breathing
6. Zeroes
7. The Dead Skin
8. Juliet Analyse
9. No Dream Can Heal A Broken Heart
10. As If The World Wasn't Ending
11. The Truth Is Out There
12. Everything Fades To Gray



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod