Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (124)
Questions / Réponses (8 / 51)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1983 Kill 'em All
1984 Ride The Lightning
1986 Master Of Puppets
1988 ...and Justice For Al...
1991 Metallica
1993 Live Shit: Binge & Purge
1996 Load
1997 Reload
1998 Garage Inc.
1999 S&m
2003 St. Anger
2008 Death Magnetic
2016 Hardwired... To Self-...
 

- Style : Exodus, Night Viper, Diamond Head, 4 Arm, Xentrix, Evile, Spirit Web, Rage, Heathen, Anthrax, Slayer
- Membre : Flotsam And Jetsam, Film, Ozzy Osbourne, Jerry Cantrell , Suicidal Tendencies, Infectious Grooves, Echobrain
- Style + Membre : Megadeth, The Big 4
 

 Site Officiel (2636)
 Fan Club Officiel (6690)
 Fan Club Français (local Chapter) (4293)
 New Fan Club Français (local Chapter) (3101)
 Myspace (1411)
 Chaîne Youtube (13797)

METALLICA - Death Magnetic (2008)
Par FIGHTFIREWITHFIRE le 15 Septembre 2008          Consultée 4177 fois

A l’image de la présentation du verso de l’album qui est exactement la même que pour ses cinq premiers opus, METALLICA semble refermer une sorte de parenthèse qui aurait été ouverte par "Load" et conclue par le récent "St Anger"… "Death Magnetic" de par ses structures n’est en effet pas sans rappeler "...And Justice For All" et la présentation générale de l’album avec l’intro calme précédent la tempête, la semi ballade en quatrième position et le retour d’une instrumentale, elle même en septième position, évoquent forcément les légendaires albums de la première partie de carrière du groupe.
Mais il serait simpliste d’affirmer que METALLICA a délaissé ses dix dernières années d’expérimentations, on retrouve ici, notamment au niveau de certaines lignes de chant et sons des acquis obtenus avec les controversés "Load" et "Reload" ("Unforgiven III" en est un bon exemple) et même des passages qui auraient pu figurer sur "St Anger" (notamment "The End Of The Line")…
Car cet album n’est il pas finalement comme le disait si bien Lars "ce qu’aurait dû être St Anger" sans les problèmes qui ont entouré la gestation de cette œuvre ?
METALLICA retrouve ainsi son accordage standard, ses guitares harmonisées, ses lignes mélodiques, et ses soli ! ! Même si de ce côté le très bon côtoie le moyen voire très moyen, certains soli se résumant à une avalanche de notes, ce à quoi Hammet, pourtant si doué en travail de mélodie ne nous avais pas forcément habitué par le passé, hormis aux débuts du groupe peut être…
L’autre léger bémol restera également une production à la saturation trop poussée qui rend l’écoute au casque quasi insupportable et force à baisser le volume de manière considérable, un comble !
Mais le principal fait marquant dans cet album c’est que l’on retrouve ce qui a fait la force du grand METALLICA, celui qui tabasse à coup de riffs dévastateurs tout en incorporant ce dosage si subtil de mélodie et ce chant tout bonnement unique (James est vraiment de plus en plus impressionnant et semble maîtriser de mieux en mieux sa gestion des émotions) cette basse enfin retrouvée (Trujillo n’est évidemment pas étranger au groove qui parcourt la plupart des titres de cet album) sa batterie si caractéristique (même si Lars fait preuve de beaucoup plus de retenue qu’à l’accoutumée), et, malgré le bémol évoqué plus haut, ses soli voire double soli de guitares déchaînées ! Et tout cela en restant bien ancré dans son époque et en apportant une marque nouvelle(notamment au niveau des structures très complexes), comme un crû METALLICA 2008 en quelque sorte… Un tour de force réellement appréciable au regard des nombreux groupes incapables de progresser et s’auto plagiant durant des années…
On retiendra l’extraordinaire intro, probable future classique, la très puissante "All Nightmare Long" ou le refrain entêtant de "The Judas Kiss", la magnifique et mélancolique "Unforgiven III" qui risque de surprendre. C’est simple, on pourrait évoquer l’album entier tant celui-ci contient de grands moments, aucun titre n’étant à jeter et l’ensemble s’écoulant d’une traite avec une facilité déconcertante pour malgré tout plus de 74 minutes !
Même s’il faudra de nombreuses écoutes pour déceler toutes les richesses de cette œuvre et apprivoiser pleinement ce Death Magnetic (l’instrumentale pourtant bonne tarde à se révéler), celui-ci se présente clairement comme le retour du METALLICA tel qu’il a construit sa légende et rien que ça c’est une grande nouvelle !

A lire aussi en HEAVY METAL par FIGHTFIREWITHFIRE :


METALLICA
Français Pour Une Nuit (2009)
Metallica populus que nimus

(+ 2 kros-express)



TAROT
Spell Of Iron Mmxi (2011)
De sacrés atouts dans ce jeu

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par FIGHTFIREWITHFIRE



Par ONCLEGUUD




 
   METAL

 
   ALANKAZAME
   CANARD WC
   DARK BEAGLE
   FENRYL
   FIGHTFIREWITHFIRE
   JEFF KANJI
   MEFISTO
   METALINGUS
   MULKONTHEBEACH
   ODIN
   ONCLEGUUD
   POSSOPO
   POULPI
   T-RAY
   THE MARGINAL

 
   (16 chroniques)



- James Hetfield (chant, guitare)
- Lars Ulrich (batterie)
- Kirk Hammett (guitare)
- Robert Trujillo (basse)


1. That Was Just Your Life
2. The End Of The Line
3. Broken, Beat & Scarred
4. The Day That Never Comes
5. All Nightmare Long
6. Cyanide
7. The Unforgiven Iii
8. The Judas Kiss
9. Suicide And Redemption
10. My Apocalypse



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod