Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (124)
Questions / Réponses (8 / 51)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1983 Kill 'em All
1984 Ride The Lightning
1986 Master Of Puppets
1988 ...and Justice For Al...
1991 Metallica
1993 Live Shit: Binge & Purge
1996 Load
1997 Reload
1998 Garage Inc.
1999 S&m
2003 St. Anger
2008 Death Magnetic
2016 Hardwired... To Self-...
 

- Style : Exodus, Night Viper, Diamond Head, 4 Arm, Xentrix, Evile, Spirit Web, Rage, Heathen, Anthrax, Slayer
- Membre : Flotsam And Jetsam, Film, Ozzy Osbourne, Jerry Cantrell , Suicidal Tendencies, Infectious Grooves, Echobrain
- Style + Membre : Megadeth, The Big 4
 

 Site Officiel (2636)
 Fan Club Officiel (6690)
 Fan Club Français (local Chapter) (4293)
 New Fan Club Français (local Chapter) (3101)
 Myspace (1411)
 Chaîne Youtube (13797)

METALLICA - Death Magnetic (2008)
Par T-RAY le 29 Novembre 2017          Consultée 1296 fois

“Putain, cinq ans !” C'est un peu ce qu’on se disait tous en attendant la nouvelle livraison de METALLICA après un "St. Anger" qui avait rebuté 90% des fans, ce qui représentait tout de même un meilleur pourcentage que les 99,9% de déçus de "Re-Load". Et pourtant on avait attendu “Sainte Colère” plus longtemps que "Death Magnetic" ! Mais puisqu’on nous promettait une sorte de retour aux sources, forcément, y avait de quoi s’impatienter. Ce neuvième album studio des METs n’est pourtant pas vraiment un retour aux sources… Même s’il signe un retour partiel au Thrash Metal. Et on a chié sur METALLICA pour ça !

Insincère, "Death Magnetic" l’est sans doute, dans l’esprit. Rien ne dit que le groupe ne propose pas une certaine part de fan-service avec ce disque. Rien ne dit non plus que Lars et Kirk aient validé la démarche car ils n’apportent pas une once de créativité. Mais dans l’envie, dans l’agressivité, dans l'énergie, je réfute : “Mort Magnétique” est Heavy et burné. Parfois à tort, et à travers, avec un "Broken, Beat And Scarred" qui casse bien les roustons à force d'écoutes, d’autant que les Four Horsemen kiffent ce morceau et l’ont interprété à tout bout de champ sur la longue tournée de défense de l’album. Les autres tentatives d’infuser du Thrash dans le Heavy musclé de “Death Magnetic” sont pertinentes, à mon sens.

"That Was Just Your Life" castagne d’entrée, "All Nightmare Long" et "The Judas Kiss" se ressemblent par certains aspects, mais instillent un sentiment d'urgence bienvenu dans un disque qui pourrait paraître mou sans eux. Merci d'ailleurs à James Hetfield pour être aussi rageur dans leur interprétation, à la gratte comme au micro. Quant à "My Apocalypse", il respecte son titre à la lettre et clôt l’album bille en tête, sur le même schéma que "Metal Militia", "Damage, Inc." et "Dyers Eve" concluaient "K.E.A", "M.O.P" et "A.J.F.A". Pas de quoi me décevoir à ce stade. Et quand le Heavy de Ricain refait surface, sur "The End Of The Line", très "Load"ien, ou "Cyanide", ça reste efficace. METALLICA propose d’ailleurs sur les trois-quarts des titres des riffs réussis qui restent en tête, même s’ils ne sont pas éternels.

Même les power-ballades que sont "The Day That Never Comes" et "The Unforgiven III" sont plutôt bonnes et riches d’ambiances tristounes mais couillues, parce qu’on est des bonhommes mais qu’on a le droit d’avoir un peu d'émotions. La seconde aurait reçu un meilleur accueil si elle ne s'était pas présentée comme le troisième volet de sa glorieuse aînée et c’est un brin hypocrite, m’est avis, de la jeter à la poubelle sous ce seul prétexte. L’erreur historique, c'était la number II : elle, elle puait vraiment ! METALLICA se plante royalement, en revanche, quand il se réessaye à l’instrumental à tiroirs, car il n’a plus l'inspiration ni le talent pour ça, et "Suicide & Redemption" est une vraie plaie qu’il faut zapper à chaque écoute. Dans l’ensemble, METALLICA n’offre plus le même niveau de qualité qu’autrefois, mais son "Death Magnetic" vaut bien un 3.

A lire aussi en HEAVY METAL par T-RAY :


ENFORCER
Live By Fire 2 (2021)
Une synthèse enthousiasmante




BLOOD STAR
The Fear (2020)
N'ayez pas peur !


Marquez et partagez



Par FIGHTFIREWITHFIRE



Par ONCLEGUUD




 
   METAL

 
   ALANKAZAME
   CANARD WC
   DARK BEAGLE
   FENRYL
   FIGHTFIREWITHFIRE
   JEFF KANJI
   MEFISTO
   METALINGUS
   MULKONTHEBEACH
   ODIN
   ONCLEGUUD
   POSSOPO
   POULPI
   T-RAY
   THE MARGINAL

 
   (16 chroniques)



- James Hetfield (chant, guitare)
- Lars Ulrich (batterie)
- Kirk Hammett (guitare)
- Robert Trujillo (basse)


1. That Was Just Your Life
2. The End Of The Line
3. Broken, Beat & Scarred
4. The Day That Never Comes
5. All Nightmare Long
6. Cyanide
7. The Unforgiven Iii
8. The Judas Kiss
9. Suicide And Redemption
10. My Apocalypse



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod