Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Metallica, Iron Savior, Paragon, Soulhealer
- Membre : Axxis, The Ferrymen, Squealer, Pyracanda, Almanac, Age Of Silence, Grave Digger
- Style + Membre : Refuge, Herman Frank
 

 Site Officiel (334)
 Bandcamp (426)

RAGE - Welcome To The Other Side (2001)
Par STEPHEN PAGE le 4 Octobre 2023          Consultée 554 fois

Avant de passer à la chronique du disque il convient de revenir deux ans en arrière.
L’album "Ghost" était à 90% enregistré quand les ¾ du groupe, à savoir les frangins Efthi, Spiros et Christian Wolff, ont fait acte de mutinerie et ont quitté RAGE laissant Peavy dans un embarras certain.
Mike Terrana et Victor Smolski viendront filer le petit coup de main nécessaire afin que "Ghost" soit terminé et intègreront officiellement cette nouvelle mouture version années 2000.

C’est donc de nouveau un power trio qui officie sur ce WTTOS.

RAGE en a-t-il terminé avec le Metal Symphonique ? A dire vrai, pas tout à fait. Pour autant RAGE revient à une musique plus dure, plus Heavy à commencer par l’excellent titre d’ouverture "Paint The Devil On The Wall", pur brulot Heavy avec son riff donnant furieusement envie de headbanguer. En l’espace d’un morceau on devine le potentiel assez incroyable de cette nouvelle mouture.
Bon, Mike Terrana avait déjà un CV assez conséquent (MALMSTEEN, METALLIUM…). Par contre Victor Smolski était relativement inconnu (MIND ODYSSEY) et va se révéler être une pioche phénoménale. On pourrait pêle-mêle citer VAI, SATRIANI, PETRUCCI tant il est bluffant. Le court instrumental "Lunatic" en est la meilleure des preuves.
Fort de ce nouveau line-up RAGE va enfin revenir nous balancer quelques speederies bien senties comme sur "The Mirror In Your Eyes".
La production est d’ailleurs beaucoup plus minimaliste et aérienne (roots). Et pour le coup elle manque légèrement de puissance pour rendre pleinement justice aux morceaux les plus Heavy.
Pour autant, la première partie de l’album est assez incroyable. Le "Tribute To Dishonour" composé de 4 pièces est un superbe morceau progressif avec de belles orchestrations avec une mention pour le "Crucified" qui vous rentre, tel un crochet du droit, immédiatement en tête.
On sent que RAGE a des velléités progressives. L’influence de DREAM THEATER va d’ailleurs quelque peu planer sur ce disque. Sur les 6 premiers morceaux RAGE touche au sublime et on se dit que cet album va être grandiose. Mais comme souvent avec RAGE, on frôle l’indigestion avec des albums bien trop remplis. 18 titres pour celui-ci !!!! 68 minutes au total avec un ventre mou composé de 4 titres qui font complètement retomber le soufflé. Sans être mauvais des titres comme "Deep In The Night", "Leave It All Behind" cassent la dynamique.

Heureusement la fin de l’album, beaucoup plus inspirée, va de nouveau relancer la machine. Du title track à "Sister Demon" RAGE retrouve de l’entrain pour notre plus grand plaisir.

Impossible de passer sous silence le "Straight To Hell", véritable OVNI dans la discographie, de RAGE avec son rythme saccadé et son ambiance lourde quelque peu Stoner. Ce morceau permettra à RAGE d’avoir son petit quart d’heure de gloire car il figurera dans la bande originale du film allemand "Der Schuh des Manitu" qui 20 ans après détient toujours le record d’entrées au cinéma en Allemagne pour un film allemand.
RAGE terminera cet album par une relecture d’un de ses titres phares "Don’t Fear The Winter" qui, même si elle ne réinvente pas la roue, fait du bien par où elle passe.

Un bon album donc pour ce premier RAGE version 4, qui laisse entrevoir un formidable potentiel mais avec quand-même une légère frustration, frustration d’ailleurs redondante qui s’applique à une bonne partie des albums de RAGE à cause de la longueur des albums. Le groupe corrigera enfin ce défaut dès les albums suivants avec les monstrueux "Unity" et "Soundchaser".

A lire aussi en HEAVY METAL par STEPHEN PAGE :


RAGE
From The Cradle To The Stage (2004)
Le meilleur du Power en live




RAGE
Lingua Mortis Orchestra (2013)
Orchestra Manoeuvre in the Light


Marquez et partagez



Par STEF




 
   STEF

 
   STEPHEN PAGE

 
   (2 chroniques)



- Peter Wagner (basse, chant)
- Victor Smolski (guitare)
- Mike Terrana (batterie)


1. Trauma
2. Paint The Devil On The Wall
3. The Mirror In Your Eyes

- Tribute To Dishonour
1. R.i.p.
2. One More Time
3. Requiem
4. I'm Crucified

1. No Lies
2. Point Of No Return
3. Leave It All Behind
4. Deep In The Night
5. Welcome To The Other Side
6. Lunatic
7. Riders On The Moonlight
8. Straight To Hell
9. After The End
10. Sister Demon
11. Don't Fear The Winter (bonustrack)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod