Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Iron Savior
- Membre : Firespawn, Necrophobic, Long Shadows Dawn
- Style + Membre : Savage Circus, Nocturnal Rites

PERSUADER - When Eden Burns (2006)
Par DARK BEAGLE le 17 Février 2021          Consultée 279 fois

Cette fois-ci, il ne faut pas attendre quatre ans pour se mettre un nouvel album de PERSUADER sous la dent, mais moitié moins de temps, avec quelques petits changements : nouveau label, nouveau line-up avec l’arrivée d’un nouveau guitariste pour que Jens puisse se consacrer pleinement sur le chant. La jaquette, elle, se situe dans la continuité de la précédente, avec un lot de symboliques qui correspondent au titre de l’album (le serpent, une pomme un brin carbonisée en arrière plan, sur une branche…).

D’entrée de jeu, nous sommes scotchés par la puissance de "Twisted Eyes", absolument massif, avec une batterie folle qui flirte dangereusement avec les blast beats. Pourtant PERSUADER officie toujours dans le registre du Power Metal avec des teintes très Gardien Aveugle. Le groupe serait-il revenu à une forme de jusqu’au-boutisme proche de ce qui était fait sur "The Hunter" ? Hélas non, fausse alerte : le groupe joue plutôt dans la veine d"Evolution Purgatory", en jouant encore plus sur la nuance et la mélodie.

"Slaves Of Labour" et "Judas Immortal" font alors figure d’incontournables de cet album, dans des styles assez différents. Le premier est accrocheur et très Heavy dans l’approche tandis que le second va plutôt nous le faire dans l’épique tout en finesse, le genre de morceau qu’aurait pu pondre un BLIND GUARDIAN plus juvénile. Doit-on voir là l’héritage déjà visible de ce que font Emil et Jens au sein de SAVAGE CIRCUS ? En tout cas la formation a du jus et le fait savoir.

Cependant, difficile de ne pas trouver "When Eden Burns" plus mou, moins séduisant que ses deux grands frères. Certes, cela bourrine moins, c’est plus délicat et c’est toujours plus rêche dans le son qu’une bonne partie des groupes de Power Metal tout mignon de l’époque. Mais PERSUADER commence à rentrer dans un moule plus convenu. Certes, le groupe ne brillait pas forcément par son originalité avant, mais il avait pour lui une agressivité qui manquait alors à beaucoup. Là, on a l’impression que les musiciens ont mis de l’eau dans leur vin et qu’ils essayent de séduire un plus large public.

Sans être un ratage complet, "When Eden Burns" reste – pour moi – une semi déception, d’autant plus frustrante que l’album en lui-même est plutôt bon et qu’il m’aurait vraiment agréablement surpris s’il n’était pas affublé du nom de PERSUADER. Et il faudra prendre son mal en patience avant de lui découvrir un successeur en 2014 avec "The Fiction Maze".

A lire aussi en POWER METAL par DARK BEAGLE :


LOVEBITES
Clockwork Immortality (2018)
Let me entertain you




LOVEBITES
Electric Pentagram (2020)
Tank girls


Marquez et partagez




 
   BAST

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Jens Carlsson (chant, chœurs)
- Emil Norberg (guitare lead)
- Daniel Sundbom (guitare rythmique)
- Fredrik Hedström (basse)
- Efraim Juntunen (batterie)


1. Twisted Eyes
2. Slaves Of Labour
3. Sending You Back
4. R.s. Knights
5. The Return
6. When Eden Burns
7. Judas Immortal
8. Doomsday News
9. Zion
10. Enter Reality



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod