Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (70)
Questions / Réponses (5 / 28)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1983 Kill 'em All
1984 Ride The Lightning
1986 Master Of Puppets
1988 ...and Justice For Al...
1991 Metallica
1993 Live Shit: Binge & Purge
1996 Load
1997 Reload
1998 Garage Inc.
1999 S&m
2003 St. Anger
2008 Death Magnetic
2016 Hardwired... To Self-...
 

- Style : Exodus, Evile, 4 Arm, Spirit Web, Diamond Head, Heathen, Anthrax, Slayer, Rage, Night Viper, Xentrix
- Membre : Ozzy Osbourne , Suicidal Tendencies, Infectious Grooves, Flotsam And Jetsam, Echobrain, Film
- Style + Membre : The Big 4 , Megadeth
 

 Site Officiel (2296)
 Fan Club Officiel (2415)
 Fan Club Français (local Chapter) (3732)
 New Fan Club Français (local Chapter) (2753)
 Myspace (918)
 Chaîne Youtube (1051)

METALLICA - Load (1996)
Par CANARD WC le 2 Avril 2009          Consultée 4799 fois

Il y a quelques albums comme ça, qui m’ont profondément atteint dans la chair. Plus que de la déception, ça pourrait ressembler à la douleur vive d’une aiguille chauffée à blanc qu’on vous enfoncerait sous les ongles. Un truc comme ça. Il m’a fallu des semaines pour me remettre de LOAD. Quel album de merde quand j’y repense, c’est incroyable.

Pour comprendre l’incroyable déception des fans et l’affliction terrassante que des millions de personnes ont ressenti en 1996, faut se remettre un peu dans le contexte. Jusqu’en 96, METALLICA était « intouchable ». Sérieusement, c’était THE groupe de Metal. Imaginez le règne : 1983 – 1993. De « Kill » au « Live Shit ». Une décennie d’albums énormes, de tournées qui tuaient tout, un charisme à faire déborder l’océan atlantique. Tout le monde - des médias en passant par MTV et tous les chevelus de la terre entière - attendait le nouveau METALLICA comme le St GRAAL. Soit 5 putains de longues années en se demandant quelle merveille on allait avoir.

LOAD est la confirmation que le groupe a basculé. Définitivement. A force de titiller les sphères les plus vénales, le risque de pourrissement devient inéluctable. On se retrouve donc avec une espèce de Heavy US de merde à tendance Pop / Stoner. Je sauve du charnier les trois tubes bien branlés pour lesquels le groupe a dû un peu bosser (pour passer un minimum sur MTV je suppose) : Ain’t my Bitch / Until it sleeps / Hero of the Day. J’avoue avec consternation me satisfaire de « Bleeding me » et de la dernière « Outlaw mon cul », mais simplement parce que je trouve James poignant. Le reste de l’album ne vaut même pas le coup d’en faire quelques lignes : foutage de gueule, fillers à la manque, médiocrité avérée (pour résumer).

Une image m’avait frappé à l’époque, une image de James en tournée justement. Lors des premières notes de « Until », lorsque le public a commencé à siffler, James avait hurlé un truc du genre : « On est METALLICA, on fait ce qu’on veut et on vous emmerde ». Ca a le mérite d’être clarinette (clair et net… ah ah ah je suis trop drôle). Le problème, vous l’avez compris, ne réside pas dans le fait que METALLICA ait décidé de ne plus faire de Thrash, mais dans le fait que le groupe ait décidé de faire de la merde. C’est là le drame.

Evidemment, pour ce genre d’albums, il y a toujours une horde de pisse-tiède pour prêcher la tolérance et l’ouverture artistique. Mes couilles. Perso, si METALLICA avait pondu un album de Glam ou de Death MAIS que les compos avaient été bonnes, j’aurais été le premier à mettre un genou à terre. Mais là, LOAD… Non. Sérieusement : NON !

Vous m’excuserez donc si je n’applaudis cet album que d’une main avec le majeur dressé.


Note : 1,5/5 (pour les trois tubes cités : 3 x 0.5)

A lire aussi en HEAVY METAL par CANARD WC :


JUDAS PRIEST
Live Meltdown (1998)
Heavy metal

(+ 2 kros-express)



ANNIHILATOR
Set The World On Fire (1993)
Allluummmmezzz le feuuuuuu, allumez le feu...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par STEF




 
   POWERSYLV

 
   CANARD WC
   DARK BEAGLE
   FENRYL
   JANETHEFUCKINJURIST
   JEFF KANJI
   LATIMUS
   POSSOPO
   POULPI
   T-RAY

 
   (10 chroniques)



- James Hetfield (chant,guitare)
- Lars Ulrich (batterie)
- Kirk Hammett (guitare)
- Jason Newsted (basse)


1. Ain't My Bitch
2. 2 X 4
3. The House That Jack Built
4. Until It Sleeps
5. King Nothing
6. Hero Of The Day
7. Bleeding Me
8. Cure
9. Poor Twisted Me
10. Wasting My Hate
11. Mama Said
12. Thorn Within
13. Ronnie
14. The Outlaw Torn



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod