Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (21)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1969 I
  Ii
1970 Iii
1971 Iv
1973 Houses Of The Holy
1975 Physical Graffiti
1976 Presence
  The Song Remains The Sam...
1979 In Through The Out Do...
1982 Coda
1997 Kashmir : Symphonic Led ...
2012 Celebration Day
2015 Coda édition Deluxe
2016 The Complete Bbc Session...
 

- Style : Whitesnake, Cream, Black Mirrors, The Vintage Caravan, Kingdom Come, Montrose, Mountain, Rory Gallagher, Raveneye, Scorpion Child, Heart, The Black Crowes, Greta Van Fleet, Great White, Path Of Samsara
- Membre : Page - Plant, Robert Plant
- Style + Membre : Coverdale - Page, The Yardbirds, The Firm
 

 Site Officiel (358)
 Chaîne Youtube (311)

LED ZEPPELIN - Led Zeppelin Iii (1970)
Par DARK BEAGLE le 21 Février 2018          Consultée 515 fois

La pochette est affreuse. Après, bien sûr, c’est une impression somme toute personnelle, les goûts et les couleurs comme on dit. Mais elle tranche complètement avec celles des deux premiers. Bien sûr, on voit ça et là des dirigeables, au milieu d’un psychédélisme étrange, mais après tout, pourquoi pas ? Cette fois-ci, LED ZEPPELIN a pris son temps, il a mis un an pour sortir le troisième volet de ses aventures, avec cet essai simplement intitulé "III". Ouais, chez le ZEP’, on ne se formalise pas trop au niveau des noms d’albums.

Et ce "III" commence fort avec un "Immigrant Song" tout simplement formidable dans sa construction. Ce titre, il semble couler de source, avec son rythme que l’on tape du pied par automatisme, sa guitare conquérante et un Robert Plant juste impérial. Oui, les superlatifs sont souvent modestes quand on parle de lui à la grande époque du Dirigeable. Seulement, cette introduction géniale n’est en rien représentative de cet album.

Après le second opus, on attendait forcément un LED ZEPPELIN conquérant, avec un Jimmy Page qui va faire hurler sa guitare sur des compositions lourdes, où John Bonham allait cogner ses fûts comme un sourd. Et ce troisième volet, ce n’est pas ça. "Immigrant Song", c’est un peu un bras d’honneur dressé poliment à l’auditeur et lui donnant ce qu’il veut pour mieux lui le retirer par la suite. Le "III" n’est pas un album de Hard Rock. C’est avant tout un album de Folk, habilement mené par un groupe qui va agencer les morceaux avec intelligence sur les deux faces du disque.

On a donc cette face A à la teneur Rock plus marquée, même si on n’est pas à la hauteur des deux premiers au niveau de la virulence. LED ZEPPELIN se fait moins direct, mais plus soigné. "Friends" touche une première fois le Folk, avec beaucoup de sérénité, mais c’est surtout "Since I’ve Been Loving You" qui attire tous les regards. Un Blues langoureux et sensuel affolant, avec un Robert Plant qui est là pour vous filer le grand frisson. Un grand, grand morceau, que je préfère à un "Stairway To Heaven", trop entendu et qui, finalement, ne provoque pas les mêmes remous dans le ventre. Encore une fois, c’est très personnel.

Puis il y a cette face B acoustique et qui leur va finalement très bien. Jimmy Page s’éclate à la guitare Folk. Le groupe montre une jolie facette, qu’il avait déjà suggéré sur les disques précédents. "Gallows Pole" nous met en appétit, mais le final composé de "Bron-Y-Aur Stomp" et "Hats Of To (Roy) Harper" s’avère merveilleux. Il y a cet équilibre entre la musique et la voix, où Plant se fait plus soyeux, plus posé et se montre tout simplement éclatant (oui, j’aime beaucoup ce chanteur). Et quand le disque s’achève, je n’ai envie que d’une chose : le repasser.

En revanche, il faut être conscient d’une chose : ce disque divisera forcément, parce que loin de ce que l’on croit attendre d’un album de LED ZEPPELIN. C’est comme si les musiciens avaient découvert l’élégance lors de sa composition. Et si le résultat ne satisfera pas tout le monde, il me convient parfaitement et, égoïstement, je dirai que c’est l’essentiel. Mon préféré du Dirigeable, sans la moindre hésitation.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


The FIRM
The Firm (1985)
Bad zeppelin




BLUES PILLS
Lady In Gold (2016)
Essai transformé


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   DARK BEAGLE
   JEFF KANJI

 
   (3 chroniques)



- Robert Plant (chant)
- Jimmy Page (guitare)
- John Paul Jones (basse,clavier)
- John Bonham (batterie)


1. Immigrant Song
2. Friends
3. Celebration Day
4. Since I've Been Loving You
5. Out On The Tiles
6. Gallows Pole
7. Tangerine
8. That's The Way
9. Bron-y-aur Stomp
10. Hats Off To (roy) Harper



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod