Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (31)
Questions / Réponses (3 / 7)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1969 I
  Ii
1970 Iii
1971 Iv
1973 Houses Of The Holy
1975 Physical Graffiti
1976 Presence
  The Song Remains The Sam...
1979 In Through The Out Do...
1982 Coda
1997 Kashmir : Symphonic Led ...
2012 Celebration Day
2015 Coda édition Deluxe
2016 The Complete Bbc Session...
 

- Style : Whitesnake, Montrose, Kingdom Come, The Vintage Caravan, Black Mirrors, Cream, Greta Van Fleet, Grand Funk Railroad, Tyler Bryant & The Shakedown, Cactus, Mountain, Rory Gallagher, Raveneye, The Black Crowes, Great White, Dewolff, Path Of Samsara, Heart, Scorpion Child
- Membre : Robert Plant, Page - Plant
- Style + Membre : The Yardbirds, The Firm, Coverdale - Page
 

 Site Officiel (673)
 Chaîne Youtube (905)

LED ZEPPELIN - Led Zeppelin Iv (1971)
Par DARK BEAGLE le 23 Février 2018          Consultée 1084 fois

Difficile de passer à côté de l’aspect légendaire de ce "IV", également appelé "Zoso" par certains. Il faut dire qu’il contient l’hymne de référence de LED ZEPPELIN, "Stairway To Heaven". Mais était-il besoin de le préciser ? Ce morceau a tellement d’importance, que les paroles sont reproduites dans le livret et illustrées. C’est la première chanson qui a droit à de tels égards. Il faut dire que ce morceau est magique, avec sa base Folk qui évolue lentement vers quelque chose de plus dur, plus sec, avec cette montée en puissance qui se fait en souplesse et ce solo de guitare magnifique d’un Page au sommet de son art.

Mais voilà, à force de faire vitrine, le titre perd de sa magie au fil du temps. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Ce morceau reste une des pierres angulaires d’un style qui évoluait rapidement. Mais avec le temps, on se surprend facilement à préférer d’autres chansons, plus confidentielles même si connues. Et d’ailleurs, si on enlève "Stairway To Heaven" de ce disque, il reste un album bien plus bancal qu’il n’y paraît aux premières écoutes.

"Zoso" contient de très bons morceaux. Principalement sur sa première moitié d’ailleurs. Difficile de faire l’impasse sur "Black Dog" et son côté Rock’N’Roll fiévreux qui passe comme une lettre à la poste contrairement à "Rock And Roll" justement, qui joue la carte de la nostalgie à fond. Plant est bon dessus, le groupe livre une prestation correcte, mais il manque une certaine profondeur pour le rendre totalement imparable, comme si le trait était là trop forcé. Mais qu’à cela ne tienne, il y a "The Battle Of Evermore".

Si vous aimez la facette la plus Folk de LED ZEPPELIN, celle mise en lumière sur l’opus précédent, ce titre est fait pour vous. Il dégage quelque chose d’hypnotique et de sombre à la fois, tandis que la guitare se mêle à la mandoline pour un rendu étrangement médiéval, ce qui tombe plutôt bien puisque cela évoque les univers de Tolkien. Sandy Denny vient mêler sa voix à celle de Plant et cela sonne vraiment très bien, même si les premières écoutes peuvent s’avérer déroutantes. Mais il se dégage un je-ne-sais-quoi de ce titre qui laisse rêveur. À ne pas sous-estimer donc.

La face B vaut surtout pour deux morceaux : "Four Sticks" et sa rythmique tribale à souhait et surtout, "When The Levee Breaks", qui se démarque grandement avec son approche musicale moins évidente, plutôt sombre et résolument moderne pour l’époque. Pour tout vous dire, je me demande souvent à quoi ce morceau ressemblerait chanté par Nick Cave tant il m’évoque l’univers des BAD SEEDS avec cette désillusion savamment orchestrée. En revanche, "Going To California" est vraiment passable tandis que "Misty Mountain Hop" peut vite s’avérer agaçante (sa présence sur le "Remasters" de 1990 m’avait toujours laissé songeur).

Mais il y a "Stairway To Heaven" et cela change tout. De bon, l’album atteint le statut de légendaire. On applaudira les musiciens pour leur talent d’écriture et d’interprétation, on savourera ce qui nous est proposé, nous nous contenterons de faire la grimace quand le goût se fera plus amer. Mais, intérieurement, nous sommes complètement en droit de trouver que "Zoso", malgré ses feux d’artifice, n’est pas le meilleur album de LED ZEPPELIN.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


HEART
Dreamboat Annie (1975)
Dames de cœur




BLUE ÖYSTER CULT
Spectres (1977)
Fuck off "Dark Side Of The Moon" !


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
   DARK BEAGLE
   JEFF KANJI

 
   (3 chroniques)



- Robert Plant (chant)
- Jimmy Page (guitare)
- John Paul Jones (basse,clavier)
- John Bonham (batterie)


1. Black Dog
2. Rock And Roll
3. The Battle Of Evermore
4. Stairway To Heaven
5. Misty Mountain Hop
6. Four Sticks
7. Going To California
8. When The Levee Breaks



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod