Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD/GLAM  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bon Jovi, Hotcakes, Steel Panther, Reckless Love, CrashdÏet, Tigertailz, Shameless, Kiss, MÖtley CrÜe, Enuff Z' Nuff, Faster Pussycat
- Membre : Forty Deuce, Blues Saraceno , Richie Kotzen , Over The Edge, The Winery Dogs
- Style + Membre : Bret Michaels

POISON - Power To The People (2000)
Par MULKONTHEBEACH le 13 Novembre 2017          Consultée 192 fois

Période intéressante pour POISON… Alors dans le creux de la vague en 1999, quand bien même son "Greatest Hits" sorti entretemps a fait des scores plus qu’honorables, le groupe réintègre son guitariste originel CC Deville. Autant dire que ce retour inattendu semblait inespéré pour les fans. le groupe sort alors un album qui n’en est pas vraiment un. Cinq nouveaux titres assez frais se conjuguant à une prestation live manquant singulièrement de mordant et de brillance.

Les cinq titres studio en question reviennent à la base, avec une sorte de naïveté bienvenue, comme en attestent les excellents "Strange" et "Can’t Bring Me Down", catapultés de l’ère "Look What The Cat Dragged In", tout en possédant la qualité de l’expérience acquise.
Musicalement et humainement, le groupe semble avoir retrouvé une cohérence et une complicité qui font plaisir à entendre.

Le single "Power To The People" est quant à lui assez novateur, plus agressif, même si l’on retrouve une spontanéité propre au groupe. Franchement, ces titres sont rafraîchissants au possible, variés et inspirés. Là où le bât blesse en revanche, est cette prestation live totalement inefficace et poussive, voyant POISON tourner en rond avec des soli inutiles, des versions bâclées, lorsqu’elles ne sont pas massacrées par une interprétation sans magie aucune…

Sans doute faudra t’il laisser le temps au groupe de s’accommoder de ces retrouvailles, somme toute assez nouvelles. Pour l’heure, une moitié d’album assez lumineuse, et une autre plus laborieuse, mais qu'il est largement possible de corriger.

A lire aussi en HARD ROCK par MULKONTHEBEACH :


The CULT
Hidden City (2016)
CULT le magnifique




SWEET & LYNCH
Only To Rise (2015)
STRYPER vs DOKKEN, quelle bonne surprise !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
   MULKONTHEBEACH

 
   (2 chroniques)



- Bret Michaels (chant, guitare, harmonica)
- C.c Deville (guitare)
- Bobby Dall (basse)
- Rikki Rockett (batterie)


1. Power To The People
2. Can't Bring Me Down
3. The Last Song
4. Strange
5. I Hate Every Bone In Your Body But Mine
6. Intro/look What The Cat Dragged In [live]
7. I Want Action [live]
8. Something To Believe In [live]
9. Love On The Rocks [live] (poison)
10. C.c. Solo [live]
11. Fallen Angel [live]
12. Let It Play [live] (poison)
13. Riki Solo [live]
14. Every Rose Has Its Thorn [live]
15. Unskinny Bop [live]
16. Nothin' But A Good Time [live]
17. Talk Dirty To Me [live]



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod