Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (30)
Questions / Réponses (1 / 8)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Edguy, Armory, Ape, Iron Savior, Primal Fear, Heavens Gate, Manigance, Hibria, Soulhealer, Shockmachine, Lovebites, Darker Half, Chroming Rose, Scanner, Zonata, Steel Attack, The Storyteller , Montany, Metalium, Insania, Heavenly
- Membre : Rawhead Rexx, Holy Moses, The German Panzer , Michael Kiske , Roland Grapow , Andi Deris , Masterplan, Unisonic, Place Vendome, Beautiful Sin, Pink Cream 69
- Style + Membre : Serious Black, Gamma Ray, Symfonia
 

 Site Officiel D'helloween (2181)
 Myspace (950)
 Chaîne Youtube (874)

HELLOWEEN - Keeper Of The Seven Keys - The Legacy (2005)
Par JEFF KANJI le 9 Juillet 2012          Consultée 1674 fois

Annoncé comme un grand retour d’HELLOWEEN (on se demande bien pourquoi, "The Dark Ride" et "Rabbit Don’t Come Easy" étant deux albums hautement recommandables), ce "Keeper Of The Seven Keys – The Legacy" que beaucoup ont voulu prendre pour un troisième volet de la saga (malgré le recadrage préalable effectué par le groupe lors de la promo) est un très bon disque. Son principal défaut est d’être trop copieux et inégal.

Inégal car si certains titres touchent au sublime, je pense aux deux titres fleuves, et surtout "King For A 1000 Years", à "Born On Judgment Day", ou "The Invisible Man" qui exultent le passé glorieux des premiers Keepers, certains autres auraient clairement mérité de rester au placard. Pas inintéressants mais pas transcendants pour autant, "Silent Rain", "In The Shade Of The Shadows" ou encore "Do You Know What You’re Fighting For" sont transparents et ne marqueront pas les mémoires. Le groupe n’oublie pas ici ses acquis les plus récents et "Mrs God" ou "Light The Universe" sont une nouvelle fois la démonstration de la fraîcheur d’écriture d’Andi Deris, sur ses penchants plus Rock que Metal. Il délivre aussi une performance vocale ahurissante sur l’ébouriffant "Occasion Avenue", portant ce titre assez progressif (de nombreuses cassures de rythme ici) à bout de bras. "Occasion Avenue" est le théâtre d’une cavalcade de double grosse caisse supersonique en son milieu, prouvant la valeur du nouveau cogneur Dani Löble qui n’a rien à envier à Uli Kusch.

Si HELLOWEEN s’était montré moins gourmand, on aurait sans nul doute eu un excellent album frisant l’excellence. La production gargantuesque de Charlie Bauerfeind met en valeur chaque instrument et les guitares de Sascha Gerstner et de Michael Weikath sonnent plus lourdes que jamais. HELLOWEEN ne signe pas là son chef d’œuvre (ses deux successeurs ayant correctement enfoncé le clou depuis) mais un album de Power Metal hautement recommandable en cette année charnière pour le style.

Note réelle 3.5/5

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


TORIAN
God Of Storms (2018)
Once, a wise man said...




SONATA ARCTICA
Successor (2000)
Bouillon de culture

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





Par AKRON




 
   JULIEN

 
   CHAPOUK
   DARK BEAGLE
   JEFF KANJI

 
   (4 chroniques)



- Andi Deris (chant)
- Mickael Weikath (guitare)
- Sascha Gerstner (guitare)
- Markus Groβkopf (basse)
- Dani Löble (batterie)


1. The King For A Thousand Years
2. The Invisible Man
3. Born On Judgement Day
4. Pleasure Drone
5. Mrs. God
6. Silent Rain
7. Occasion Avenue
8. Light The Universe
9. Do You Know What You’re Fighting For
10. Come Alive
11. The Shade In The Shadows
12. Get It Up
13. My Life For One More Day



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod