Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (16)
Questions / Réponses (4 / 17)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1982 Too Fast For Love
2016 The End : Live In Los An...
 

- Style : Pretty Boy Floyd, Roxx Gang, CrashdÏet, Black Rain, Tigertailz, Star Rats, Beautiful Creatures, Zan Clan, Hardcore Superstar, Shameless, Steel Panther, Poison, Sister Sin
- Membre : 58, Ozzy Osbourne , Sixx: A.m., Tommy Lee , Brides Of Destruction, Methods Of Mayhem
- Style + Membre : Vince Neil
 

 Site Officiel Du Groupe (924)

MÖTLEY CRÜE - Shout At The Devil (1983)
Par JEFF KANJI le 16 Avril 2019          Consultée 266 fois

S'il devait y avoir un seul album pour résumer l'esprit du Sunset Strip, de la scène Heavy Metal de Los Angeles, deux albums se tireraient immanquablement la bourre. Historiquement, c'est le "Metal Health" de QUIET RIOT qui a tout déclenché, mais le groupe qui personnifiait le mieux l'esprit de cette époque est incontestablement MÖTLEY CRÜE. Pour son premier album chez Elektra (après la réédition du tout frais "Too Fast For Love"), il frappe très, très fort. Et au nez et à la barbe de son label d'ailleurs qui se serait bien accommodé d'un deuxième effort dans la veine NEW YORK DOLLS/KISS du premier.

Arborant fièrement un pentagramme pour faire chier le bourgeois et s'en taper une bonne tranche, "Shout At The Devil" fait immédiatement scandale, si bien que la plupart d'entre vous connaissent davantage la version censurée, arborant les quatre faces colorées de nos joyeux drilles. Car si leur mode de vie est déjà festif et quelque peu sauvage, le raz-de-marée que provoquera cet album à la provocation utile et aux compositions iconiques et imparables va faire de MÖTLEY CRÜE une superstar à L.A. Il faut dire que de l'aveu même de Nikki Sixx, "Shout At The Devil" était essentiel dans le sens où il permet au groupe de véritablement affirmer son identité grâce à un savant mélange de chant arraché à la David Lee Roth, de riffs Heavy servis par un Mick Mars d'une incroyable solidité et dont le son a très largement influencé la direction de cet album, et d'une rythmique percutante, qui va à l'essentiel sans toutefois donner dans la facilité, le tout saupoudré d'efficaces gang vocals. À cet égard, on ne parle jamais assez de l'inventivité du jeu de Tommy Lee, qui affichait déjà de sacrées capacités sur "Too Fast For Love", mais qui, à vingt berges, signe une palanquée de monuments en compagnie de ses acolytes.

Aéré par un instrumental aux twin guitars lugubres ("God Bless The Children Of The Beast"), d'une reprise plutôt ébouriffante du "Helter Skelter" des BEATLES qui sonne d'enfer à la sauce du CRÜE, et seulement ralenti en fin de course par un "Danger" qui varie les plaisirs sans trop de succès, "Shout At The Devil" concentre quasi la moitié des hymnes composés par le groupe au cours des années 80, et vous ne trouverez pas un seul best-of qui ne reprenne pas la quasi-totalité de ses titres. MÖTLEY CRÜE signe un début de carrière fulgurant qui le mène en première partie d'OZZY OSBOURNE, mais ce sera aussi le début des déboires personnels, catalysés par la mort de Razzle, qui meurt dans les bras de Vince Neil après une énième soirée trop arrosée.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


AEROSMITH
Greatest Hits (1980)
Parfait résumé de la première période




QUEEN
Sheer Heart Attack (1974)
Patchwork Glam

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   ALANKAZAME
   JEFF KANJI

 
   (3 chroniques)



- Vince Neil (chant)
- Mick Mars (guitare)
- Nikki Sixx (basse)
- Tommy Lee (batterie)


1. In The Beginning
2. Shout At The Devil
3. Looks That Kill
4. Bastard
5. God Bless The Children Of The Beast
6. Helter Skelter
7. Red Hot
8. Too Young To Fall In Love
9. Knock 'em Dead Kid
10. Ten Seconds To Love
11. Danger



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod