Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (22)
Questions / Réponses (2 / 6)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Divine:decay, Meshiaak, Sulfator, 4 Arm, Xentrix, Lazarus A.d, Overkill, Annihilator, Exodus
- Membre : Death, Dark Angel, Tenet, Strapping Young Lad, Devin Townsend , Impellitteri, Savatage, Dragonlord
- Style + Membre : Sadus
 

 Site Officiel (483)
 Myspace (429)
 Chaîne Youtube (519)

TESTAMENT - The Legacy (1987)
Par DARK BEAGLE le 12 Août 2019          Consultée 545 fois

TESTAMENT fait partie de ces formations qui auront contribué à la légende du Thrash US durant la seconde moitié des années 80, une nouvelle vague qui avait bien assimilé les leçons des pionniers du genre. C’était la grande époque des SACRED REICH, DEATH ANGEL et autres FORBIDDEN, sans oublier le cas de TESTAMENT qui nous intéresse ici. Ah ! TESTAMENT ! Une bien jolie carrière, avec quelques ratés bien sûrs, mais quel groupe n’en a pas eu ? Il y a eu des drames, certains ont été évités par miracle (la rémission du cancer de Chuck Billy) et aujourd’hui encore, c’est un nom qui claque dans le milieu du Thrash, même si la formation n’a jamais fait partie du Big Four.

Ce premier album, à la pochette euh… Clichée, nous présente un groupe qui n’est pas forcément très original, mais qui possède de belles qualités. Quand il s’agissait d’enregistrer ce premier opus, en 1986, le groupe s’appelait encore LEGACY et le chanteur se nommait Steve Souza. Ce dernier s’est retrouvé propulsé hurleur chez les sauvages d’EXODUS et il a été remplacé par Chuck Billy, au timbre plus mélodique. Pourtant, ce dernier va s’échiner comme un beau petit diable et livrer une prestation plus qu’honorable.

"The Legacy" est un album furieux, qui nous prend directement à la gorge. Vindicatif, il ne nous laisse pas de répit. Si l’imposant "Over The Wall" en est l’alpha, "Apocalyptic City" en est son omega, beau et magnifique. Entre, il y a des monts d’une démence absolue et des vallées plus fébriles, moins percutantes. Eric Peterson dévoile déjà un talent inné pour pondre des riffs Thrash classiques, mais puissants, rapides et agressifs. Puis il y a Alex Skolnick. Si l’on est de mauvaise foi, on dira qu’il est juste un clone de Kirk Hammett. Disons plutôt qu’ils ont eu le même prof (Joe Satriani) et que l’un des deux s’applique et s’implique plus. Avec Chuck Billy, ils forment l’ossature de TESTAMENT et l’alchimie fonctionne plutôt bien entre les trois.

C’est ainsi que l’on déguste vraiment par moments, avec des brûlots à l’image de "Burnt Offerings" ou de "C.O.T.L.O.D.", véritable fessée que nous inflige le groupe. Mais il y a aussi ces passages plus mélodiques, que ce soit au travers du chant de Chuck Billy qui est à l’aise dans divers registres ("Alone In The Dark") ou via les fulgurances d’Alex Skolnick qui est capable de renverser la vapeur avec son style qui lui est propre, à la fois virtuose et mélodieux ("First Strike Is Deadly"). Sur "The Legacy", TESTAMENT c’est la force et une certaine forme de douceur, des éclats de lumière dans les ténèbres.

En revanche, la section rythmique est à cette époque le grand point faible du groupe. Bon, on va dire que Greg Christian est excusé, on entend assez peu sa basse en définitive, mais Louie Clemente, s’il assure un rythme, une cadence, se montre bien moins à l’aise quand il s’agit de placer un break et ce sera toujours la faiblesse de la formation. Il suffit d’écouter "Low" pour apprécier la différence à ce niveau (spoiler : quel album que ce "Low" !).

TESTAMENT va se faire remarquer avec ce premier album, qui reste souvent le préféré des fans, qui le hissent au panthéon des productions du groupe. Il est vrai que par la suite, la formation va quelque peu marquer le pas, au risque de se perdre un peu en chemin, qui fait que ce qu’il aurait pu être n’a pas vraiment eu lieu, malgré des fulgurances dans les années 90. Mais alors que le groupe sévit encore aujourd’hui, si l’on devait faire des remaniements au sein du Big Four , il est possible qu’il prenne sa place dans le carré d’or. "The Legacy" est une porte ouverte sur tous les futurs possibles pour TESTAMENT, mais malheureusement, certains choix non pertinents vont les faire basculer du rêve au dur contact de la réalité.

A lire aussi en THRASH METAL :


SWORN AMONGST
Evolution (2011)
Jeff Waters a du goût... du Thrash grandiose!




SOULFLY
Primitive (2000)
Groove metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par DARK BEAGLE




 
   JULIEN

 
   DARK BEAGLE
   FENRYL
   ODIN
   POSSOPO

 
   (5 chroniques)



- Chuck Billy (chant)
- Alex Skolnick (guitare)
- Eric Peterson (guitare)
- Greg Christian (basse)
- Louie Clemente (batterie)


1. Over The Wall
2. The Haunting
3. Burnt Offerings
4. Raging Waters
5. C.o.t.l.o.d.
6. First Strike Is Deadly
7. Do Or Die
8. Alone In The Dark
9. Apocalyptic City



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod