Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (14)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Guns N' Roses
 

 The Cult Us (857)
 The Cult Homepage (1506)

The CULT - Sonic Temple (1989)
Par MULKONTHEBEACH le 28 Octobre 2017          Consultée 280 fois

Ian Astbury et Billy Duffy s’américanisent… C’était déjà un peu le cas sur leur précédent et excellent opus, le bien nommé "Electric", même s’il était plus orienté Hard Rock anglais. Ici, tout est plus assumé, compositions un peu « larger than life », vidéos à l’américaine, riffs outranciers mais brillants, tous les éléments sont réunis pour faire un carton outre-atlantique, ce sera d’ailleurs chose faite assez vite au pays de l’Oncle Sam…

Pensez-donc, "Sun King", et surtout "Fire Woman" déboulent sans crier gare, Duffy s’en donne à cœur joie, le blond guitariste sortant des riffs ultra puissants, avec ce son qui lui est propre ! Quant à Astbury, le nébuleux chanteur éructe comme jamais, très concerné et porté par une musique inspirée et puissante, qui oblige à l’excellence d’exécution. Car si l’album peut se montrer un peu grossier de prime abord pour le fan des débuts, on retrouve souvent des sonorités, ou tout du moins des influences très affirmées par le groupe depuis toujours, à savoir The DOORS pour l’esprit, et plus largement LED ZEPPELIN, notamment sur le fantastique "Edie (Ciao Baby)", qui tient du génie, on peut le dire !

Qui dit nouveau disque, dit nouveau batteur pour The CULT, une constante dans l’histoire du groupe. Le « session man » Mickey Curry s’en sort extraordinairement bien, avec son jeu précis, puissant et classique, où il excelle sur l’autre pépite de l’album, "Sweet Soul Sister", titre phare qui montre tout le talent et la complicité du duo Astbury/Duffy, un « must » !

L’album sera certifié platine aux USA, et ce succès commercial sera mille fois justifié, tellement celui-ci est intense, un poil américanisé, mais tellement jouissif pour les ouïes ! Malheureusement, ce sera le dernier enregistré avec le bassiste originel Jamie Stewart, qui a toujours eu l’intelligence d’œuvrer dans l’ombre du duo magique, tout en étant essentiel.
Un disque incroyable d’efficacité, une sorte de parenthèse enchantée dans la carrière de ce groupe qui a toujours su se réinventer avec bonheur.


A lire aussi en HARD ROCK par MULKONTHEBEACH :


DUM DUM BULLET
Dum Dum Bullet (1986)
La tête de moteur version french




TKO
Let It Roll (1979)
Avis aux curieux, c'est une bombe mélodique !


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
   MULKONTHEBEACH

 
   (2 chroniques)



- Ian Astbury (chant)
- Billy Duffy (guitares)
- Jamie Stewart (basse & clavier)
- Mickey Curry (batterie)
- John Webster (clavier)


1. Sun King
2. Fire Woman
3. American Horse
4. Edie (ciao Baby)
5. Sweet Soul Sister
6. Soul Asylum
7. New York City
8. Automatic Blues
9. Soldier Blue
10. Wake Up Time For Freedom
11. Medicine Train



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod