Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (9)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

2010 6 Opus Eponymous
2013 1 Infestissumam
2015 3 Meliora
2018 1 Prequelle
2022 3 Impera

E.P

2013 If You Have Ghost
2016 Popestar

SINGLES

2017 He Is
2019 Seven Inches Of Satanic Panic
2021 Hunter's Moon

ALBUMS LIVE

2017 1 Ceremony And Devotion
 

2010 Opus Eponymous
2013 Infestissumam
  If You Have Ghost
2015 Meliora
2016 Popestar
2017 Ceremony And Devotion
2018 Prequelle
2019 Seven Inches Of Satanic ...
2022 Impera
 

- Style : Path Of Samsara, Spiral Skies, Blue Öyster Cult, The Devil's Blood
 

 Site Officiel (1891)
 Myspace (1315)
 Chaîne Youtube (1483)

GHOST - Impera (2022)
Par JEFF KANJI le 21 Avril 2022          Consultée 654 fois

Tobias Forge est vraiment trop fort. Difficile de croire que "Prequelle" date déjà de 2018. Une démarche opposée à l'autre révélation très influencée par la Pop des années 70 et 80 qu'est le NIGHT FLIGHT ORCHESTRA. Avec deux singles sur le trajet, GHOST maîtrise à la perfection l'équilibre entre rareté et présence médiatique.

Le retour de sa figure emblématique Papa Emeritus s'est accompagné de certaines révélations, notamment la présence du talentueux Fredrik Åkesson (OPETH) aux côtés de Tobias Forge. Pour autant la mystique demeure : dans la promotion, dans l'artwork hyper réussi, sorte de croisement entre celles de "Prequelle" et "Meliora", contrastant avec les singles aux couleurs vives que furent "Seven Inches Of Satanic Panic" et "Hunter's Moon". Splendide !

"Impera" porte son titre à merveille. Sur ce cinquième album, GHOST déroule avec une classe folle. Après un "Prequelle" qui selon moi tient essentiellement sur ses tubes et pêche, notamment par ses guitares un peu anémiques. Et de la même manière que la pochette du cinquième opus, le mix de "Prequelle" et de "Meliora" s'applique assez à "Impera". Pour autant, je sens un groupe qui, à l'instar de QUEEN jadis, peut désormais tout se permettre. Sa personnalité est tellement forte que le groupe peut s'affranchir des riffs, des éléments occultes, des relents eighties. Tout ce qu'il a au fur et à mesure aggloméré pour créer son style, bien difficile à classer désormais d'ailleurs, et que je qualifierais simplement de Rock.

Si "Call Me Little Sunshine" ou "Griftwood" traînent un peu en longueur, pour le reste c'est un carton. Tous les titres se nichent rapidement dans le creux du cerveau, sont parfaitement individualisés, possèdent leur originalité, leur patte et débordent le GHOST par tous les pores. Les soli de guitare sont tous hyper léchés, le chant de Papa Emeritus est excellent, à complète maturité, comme le Live "Ceremony And Devotion" avait déjà permis de le constater. Franchement, l'inclusion des deux interludes et de l'introduction servent à merveille le déroulé de neuf compositions digestes… et durables (!) ce qui est devenu un peu rare depuis dix ans (peut-être même plus). Bravo GHOST, il est bien temps que j'assiste à la messe, mon intérêt limité pour ce concert à Clermont-Ferrand auquel je ne me suis pas rendu a bien disparu aujourd'hui.

"Impera" s'impose désormais comme bonne médaille d'argent derrière l'inamovible "Infestissumam".

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par JEFF KANJI :


ROYAL HUNT
A Life To Die For (2013)
Patience est mère de sûreté




AWACKS
Panorama (1999)
Dix années de labeur


Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
   JEFF KANJI
   JOHN DUFF
   POSITRON

 
   (4 chroniques)



- Papa Emeritus Iv (chant, basse)
- - -----
- Fredrik Åkesson (guitare)
- Martin Hederos (piano)
- Hux Nettermalm (batterie)


1. Imperium
2. Kaisarion
3. Spillways
4. Call Me Little Sunshine
5. Hunter's Moon
6. Watcher In The Sky
7. Dominion
8. Twenties
9. Darkness At The Heart Of My Love
10. Griftwood
11. Bite Of Passage
12. Respite On The Spitalfields



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod