Recherche avancée       Liste groupes



      
NEOFOLK  |  STUDIO

Commentaires (11)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Chelsea Wolfe
- Membre : Tribulation

Jonathan HULTÉN - Chants From Another Place (2020)
Par POSITRON le 1er Septembre 2020          Consultée 414 fois

Avant d'écouter ce disque j'étais un peu sceptique. La dernière fois que Beagle est arrivé avec un disque plus ou moins Folk réalisé par un artiste issu d'un groupe Metal que j'aimais pas trop c'était ME AND THAT MAN et j'avais été moyennement convaincu. Mais après tout TRIBULATION > BEHEMOTH, et je n'ai tellement aucune animosité contre Hultén que j'ignorais il n'y a pas si longtemps jusqu'à son nom et son existence.

Alors pourquoi pas ? Lorsque des musiciens de Metal vont voir ailleurs et se dirigent temporairement ou définitivement vers d'autres genres on joue vraiment à la roulette au moment de lancer l'album. On peut échouer dans la bouse en compagnie de l'ennui le plus profond (DARK AGES, DOMJORD, SKALD) ou alors se retrouver avec des références absolues : j'écoute pour ma part beaucoup plus souvent WONGRAVEN et (surtout) OF THE WAND & THE MOON que SATYRICON et SATURNUS.

Alors s'il se trouve que "Chants From Another Place" est vraiment très bien et qu'il aurait pu être mon album de Folk de l'année s'il n'avait pas eu le malheur de sortir la même année qu'un album de The INNOCENCE MISSION – pas de pot – ce qui m'intéresse aujourd'hui c'est de savoir pourquoi. Outre le fait que ce sont de bonnes chansons, bien jouées, bien chantées, bien produites, ce qui est apparent à l'oreille attentive c'est la profonde culture Folk de Hultén, qui a pu entraîner certains débats sur le sous-genre exact de l'album. On y retrouve Nick DRAKE jouant de la musique traditionelle, des inspirations médiévales à côté d'Ethereal Folk plus moderne, de la Dark entremêlée à des inclinations plus Pop et surtout un gros travail sur les harmonies vocales, à l'intersection entre les choeurs liturgiques chrétiens et les traditions vocales scandinaves.

Cette attention portée aux harmonies vocales, qui transparaît aussi dans les (un peu trop) nombreux a cappella, est vraiment ce qui élève ce disque en lui donnant son identité et sa cohésion. Si les instrumentaux sont par eux-mêmes très appréciables, le travail vocal est vraiment un fil rouge tout au long de l'album, qui permet à des pistes aussi radicalement différentes que "The Next Big Day" et "The Call To Adventure" de cohabiter presque sans effort sur le même disque sans briser son atmosphère.

Mais du coup est-ce que c'est du Neofolk ? Je dirais non, mais ça se discute surtout si vous mettez la Dark Folk dans le Neofolk (ce que je ne fais plus vraiment) et ça n'est pas très important. Est-ce que j'apprécie l'album ? Il faut croire que oui. Est-ce que Beagle est un imposteur ? On dirait que pour l'instant il s'en tire bien mais faites-moi confiance, je le surveille.

A lire aussi en DIVERS par POSITRON :


PROPHECY PRODUCTIONS
Whom The Moon A Nightsong Sings (2010)
Une compilation enrichie en automne véritable.




SHINING [NOR]
In The Kingdom Of Kitsch You Will Be A Monster (2005)
Redrum & estrange


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
   POSITRON

 
   (2 chroniques)



- Jonathan Hultén (tout)


1. A Dance In The Road
2. The Mountain
3. Next Big Day
4. The Call To Adventure
5. Wasteland
6. Outskirts
7. Holy Woods
8. Where Devils Weep
9. The Fleeting World
10. Östbjörka Brudlåt
11. The Roses
12. Deep Night



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod