Recherche avancée       Liste groupes



      
NWOBHM  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Onslaught, Lionsheart
- Style + Membre : Grim Reaper

CHATEAUX - Highly Strung (1985)
Par DARK SCHNEIDER le 12 Mai 2020          Consultée 300 fois

Dernier assaut pour se frayer un chemin vers le succès, "Highly Strung" sera un échec qui fera tomber en ruines le CHATEAUX. Il faut dire que le groupe ne tournant pas, n'étant pas signé sur la maison de disques la plus compétente de son temps (euphémisme), ne bénéficiant pas d'une bonne production et n'étant pas non plus follement original, il n'y avait aucune raison qu'il perdure pendant des années.

"Highly Strung" s'inscrit dans la continuité de "FirePower", avec une production un peu plus travaillée cette fois-ci, en témoigne l'usage du flanger durant l'introduction du title track. CHATEAUX se voudrait-il un peu plus ambitieux ? Et bien non, le groupe retombe rapidement sur ses pattes et livre un album sans surprise. Les compos se suivent et il faut bien admettre qu'on en retient pas grand chose. "FirePower" ne brillait pas par son originalité mais au moins on pouvait en retenir certains refrains et autres riffs bien nerveux, et il était doté d'une énergie qui n'avait rien à envier aux thrashers. Ici les morceaux s'enchaînent assez platement, la formule reste toujours la même : on varie les tempos et les registres pour ne pas trop donner l'impression que l'on joue toujours la même chose, Tim Broughton se défoule toujours autant à la guitare en faisant souffrir sa barre de vibrato et le chant de Krys Mason n'a pas bougé non plus.

L'intérêt principal demeure cette variété de styles qui est abordée, entre Heavy Metal bien speed (MOTÖRHEAD n'est parfois pas bien loin) ou plus lourd, Hard Rock conventionnel ("Hot Touch At Midnight" qui n'égale pas "Roller Coaster"), voire du quasi-Thrash ("First Strike"), toujours pas de ballade par contre. Mais la qualité des compos ne suit pas et c'est bien dommage. N'espérez donc surtout pas y trouver un équivalent à des titres plus ambitieux comme "Eyes Of Stone" ou "Spirit Of The Chateaux", seul "Chase The Sun" s'y essaie mais en vain. Une petite nouveauté tout de même, la présence d'un instrumental, "Phalanx", mais qui s'avère là encore sans intérêt. Pour qu'un instrumental marque les esprits, il faut que son thème soit mémorable, qu'on ait envie de le chanter, rien de cela ici.

Cet album est bien à l'image de son artwork décevant. Le logo a changé mais pas en bien, le dessin est moche et s'éloigne de ce que le groupe cherche à véhiculer, tout cela manque de cohérence. Il est clair que CHATEAUX s'en serait mieux sorti s'il avait été mieux accompagné et soutenu, car on sent qu'il y avait quand même de l'envie et beaucoup de spontanéité (trop peut-être ?) chez lui. Mais en 1985, CHATEAUX ne pouvait espérer se démarquer, surtout avec ce "Highly Strung" trop classique. Il en demeure un disque bien représentatif de ce qui pouvait se faire chez les groupes "secondaires', surtout en Europe. On passe tout de même un moment pas désagréable grâce à l'énergie communicative du groupe.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


TOKYO BLADE
Midnight Rendezvous (1984)
Rencard à l'heure du crime




ADX
Exécution (1985)
Les débuts d'un des plus grand groupes français!!


Marquez et partagez




 
   ERWIN

 
   DARK SCHNEIDER

 
   (2 chroniques)



- Tim Broughton (guitare)
- Krys Mason (basse-chant)
- Chris Dadson (batterie)


1. Highly Strung
2. Turn It On
3. Hot Touch At Midnight
4. Phalanx
5. Chase The Sun
6. Through The Fire
7. First Strike
8. One Too Many
9. Midnight Star



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod