Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-PUNK  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Behemoth

ME AND THAT MAN - Songs Of Love And Death (2017)
Par JEFF KANJI le 5 Décembre 2017          Consultée 530 fois

Quand Adam Darski, aka Nergal, a annoncé vouloir se lancer dans un projet solo qui serait très éloigné de BEHEMOTH, j'ai été des plus curieux. Je n'avais aucun doute sur le fait que le bonhomme avait des goûts musicaux plutôt diversifiés, et il s'avérait tout à fait pertinent dans son rôle de jury pour The Voice (même si l'Église catholique polonaise a finalement eu sa peau, faisant pression sur la production afin de ne pas le reprendre pour une deuxième saison).

Il avait prévenu que ce qui prendrait le nom de ME AND THAT MAN (le projet étant l'œuvre de deux hommes majoritairement, qui partagent vocaux et guitares) aurait des influences Country, Blues, plutôt éloigné du Metal Extrême martial qu'il pratique habituellement.

Et il s'avère qu'en plus, "Songs Of Love And Death" est une excellente surprise, que je ne qualifierais pas pour autant de Punk (même si un "Nightride" partage en effet son ADN avec les CLASH). On a plutôt affaire à un Blues ("Shaman Blues" typique du Blues noir des campagnes) dont jaillissent de temps à autres des accents Gospel ("On The Road"), une noirceur à la Johnny CASH ("One Day"), des accents Country effectivement, mais aussi ce côté Nick CAVE & THE BAD SEEDS qui a pu parfois être noté.

Adam Darski invoque aussi la Cold Wave et parvient même à instaurer des ambiances presque martiales, plus proches du rythme des bateleurs ou des esclaves des champs que de l'industrie moderne ("Cross My Heart And Hope To Die") mais parfois quasi glaciales à la KILLING JOKE ("Magdalene" qui vous attire dans les maisons noires de la Nouvelle Orléans qui pratiquent encore le vaudou). À cet égard, "My Church Is Black" montre qu'Adam n'a pour autant fondamentalement modifié son écriture, tant il suffit d'imaginer voix death, mur du son et batterie frénétique pour se retrouver instantanément chez BEHEMOTH.

Le recours aux voix féminines rappelle les origines slaves du projet, qui sonne diablement américain, le mélange d'influences Blues et d'héritage Cold Wave me rappelant à beaucoup d'égards le travail de MARILYN MANSON sur "The Pale Emperor" avec des morceaux comme "Third Day Of A Seven Day Binge". La production, équilibrée mais relativement brute, permet d'apprécier ce disque comme si vous vous trouviez dans la même pièce que les musiciens ; c'est flagrant sur "Of Sirens, Vampires And Lovers" dont les guitares acoustiques utilisent la stéréo avec intelligence.

En résumé, ce disque est une très bonne surprise, un cocktail rassérénant suffisamment éloigné du Metal pour nous donner l'impression d'écouter autre chose, et pas si éloigné dans la philosophie, ce qui aide sans doute à se sentir à la maison. De plus, même si les morceaux sont courts, ME AND THAT MAN a été généreux avec treize titres (quinze sur la version digibook que je me suis procuré). "Songs Of Love And Death" est un voyage initiatique aux origines profondes de notre musique et je le conseille en cure à quiconque se demande quoi écouter quand il est lassé de son/ses styles préférés.

A lire aussi en DIVERS par JEFF KANJI :


BLIND GUARDIAN
Twilight Orchestra - Legacy Of The Dark Lands (2019)
Vingt ans de gestation




TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA
Christmas Eve And Other Stories (1996)
From the gutter to the stage


Marquez et partagez





Par DARK BEAGLE




 
   DARK BEAGLE

 
   FENRYL
   JEFF KANJI

 
   (3 chroniques)



- Adam 'nergal' Darski (chant, guitare)
- John Porter (chant, guitare, banjo, harmonica)
- Wejtek Mazolewski (basse, contrebasse)
- Lukas Kumanski (batterie)


1. My Church Is Black
2. Nightride
3. On The Road
4. Cross My Heart And Hope To Die
5. Better The Devil I Know
6. Sirens, Vampires And Lovers
7. Magdalene
8. Love & Death
9. One Day
10. Shaman Blues
11. Voodoo Queen
12. Get Outta This Place
13. Ain't Much Loving



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod