Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Jaded Heart, Fair Warning
- Membre : Luca Turilli's Rhapsody , Silent Force, 21 Octayne
 

 Site Officiel Du Groupe (394)
 Myspace Officiel Du Groupe (383)

AXXIS - Retrolution (2017)
Par GEGERS le 14 Février 2017          Consultée 1779 fois

Il est vrai que la mode, tout du moins dans le monde de la musique, est à un certain passéisme. Que le vinyle revienne en force, pourquoi pas, mais le fait que de nombreux artistes sortent de nouveau leurs albums sur cassette me dépasse un peu, je l'avoue. Et puis, lorsque les groupes ne se réclament pas de l'influence des années 60 et 70 (ce style de hard rock "revival" semble être devenu un genre à part entière, même si les sorties récentes confirment son essoufflement), c'est en studio que le passé refait surface, puisqu'on ressort les équipements antédiluviens, les amplis de grand-papy et les effets old-school. A défaut d'être un gage de qualité, cela garantit tout de même, il est vrai, une certaine authenticité.

"Retrolution", donc. Je vous laisse vous même deviner de quels termes ce mot-valise tout droit sorti de l'esprit des deux piliers d'AXXIS, Bernhard Weiss et Harry Oellers, se fait la contraction. Allez, Retro + Revolution, vous y êtes ? Il faut bien dire que, après avoir donné un grand coup d'accélérateur dans le courant des années 2000 en orientant son hard rock vers un Heavy/Power mélodique d'excellente facture (les quatre albums publiés entre 2004 et 2009 sont indispensables), le groupe n'hésite pas depuis quelques années à donner de nombreux coups d’œil dans son rétroviseur. Par le bais des festivités organisées pour ses 20 puis 25 ans d'existence (deux DVD sont nés de ces concerts) qui lui ont permis de revisiter son répertoire, mais aussi via son double-album "Kingdom Of The Night II", qui se présentait alors comme la suite directe de son glorieux prédécesseur publié en 1989.

Pour autant, et s'il fallait trouver un successeur à ce premier album du groupe qui est toujours, de l'avis de beaucoup, considéré comme leur meilleur, il faudrait plutôt chercher du côté de ce nouvel album, le premier sur lequel figure le guitariste Stefan Weber, remplaçant du démissionnaire Marco Wriedt qui aura tant participé à actualiser le son d'AXXIS dans le courant des années 2000. Lien de cause à effet ? Toujours est-il que "Retrolution" est totalement imprégné du son et des ambiances que l'on pouvait retrouver sur les premiers opus du groupe. "Burn ! Burn ! Burn !", par exemple, est un retour assumé au hard rock du début des années 90. On retrouve une certaine légèreté de ton, couplé à une capacité intacte à proposer des refrains qui font mouche, qui nous renvoient plus de 25 ans en arrière. Le résultat est, pour l'auditeur, pas forcément si évident que cela à apprécier. Si on retrouve ici avec plaisir les sonorités familières d'un groupe qui n'a que rarement déçu, on se prend également à déplorer l'absence de parties plus "musclées" que l'on pouvait retrouver sur les opus des années 2000.

Néanmoins, on ne peut que se réjouir de (re)découvrir un groupe dont l'inspiration ne semble pas faillir. "Dream Chaser", qui évoque un morceau tel que "Little War", ou le lancinant "Burn Down The House", proche des ambiances de "Tears Of The Trees", constituent des pièces savamment construites et parfaitement exécutées, sont de purs moments de bonheurs. Il en va de même pour "The World Is Mine" ou "Seven This Is My Day", plus énergiques, sur lesquels une guitare graisseuse confirment le talent du nouveau six-cordiste. "Do It Better" ou "Seven Devils", tous deux dotés de refrains simples et efficaces, confirment ce réussi retour en arrière. D'autres titres, de par leurs ambiances ou leur construction, offrent un pont entre les deux mondes et évoquent certains albums plus récents du groupe. "All My Friends Are Liars" ou "Rock The Night", par exemple, mélangent avec bonheur le Hard Rock des années 90 avec les sonorités Heavy des années 2000. L'album "Time Machine" est indirectement évoqué sur ces deux morceaux réussis. "Heavy Metal Brother", plus proche pour sa part d'un "Paradise in Flames", voit des claviers ostensibles (dont le son évoque franchement DEEP PURPLE) faire écho à une guitare virtuose. Seul le morceau "Queen Of The Wind", qui se rapproche le plus d'une ballade, n'offre pas de réel motif de satisfaction, tandis que l'album s'achève avec "Welcome To My Nightmare", qui est également le titre le plus agressif, et dont les ambiances évoquent le morceau "Break Your Soul", qui clôturait pour sa part "Paradise In Flames".

Bien plus que "Kingdom Of The Night II", "Retrolution" est bien l'album-bilan qui résume toute la carrière d'AXXIS. Le groupe, sans prendre de risques ou tenter d'insuffler de nouveaux éléments dans sa musique, propose un album très solide rempli d'excellents moments et de morceaux dignes, qui rendent un bel hommage à un patrimoine à (re)découvrir. Un groupe-artisan à l'inspiration infaillible, voici ce qu'est AXXIS en 2017. Cet album du rassemblement s'inscrit parfaitement dans une discographie décidément très honorable.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


AXXIS
25 Years Of Rock & Power (2015)
On n'est pas sage quand on a 25 ans




SHAKRA
Powerplay (2013)
SHAKRA dépasse le mur du son


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
   DARK SCHNEIDER

 
   (2 chroniques)



- Bernhard Weiss (chant)
- Harry Oellers (claviers)
- Rob Schomaker (basse)
- Stefan Weber (guitare)
- Dirk Brand (batterie)


1. Burn! Burn! Burn!
2. All My Friends Are Liars
3. Dream Chaser
4. Burn Down The House
5. Rock The Night
6. The World Is Mine
7. Do It Better
8. Queen Of The Wind
9. Seven Devils
10. This Is My Day
11. Somebody Died At The Party
12. Heavy Metal Brother
13. Welcome To My Nightmare



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod