Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : The Darkness , Scorpion Child

The ANSWER - Solas (2016)
Par GEGERS le 21 Novembre 2016          Consultée 1768 fois

Oubliez tout ce que vous savez sur THE ANSWER. Ou plutôt, préparez-vous à remettre en question toutes vos connaissances sur ce groupe nord-irlandais, soyez prêts à épouser ou rejeter en bloc une nouvelle part, bien plus sombre, de sa riche identité. Son sixième album, "Solas" (pour, vous l'aurez compris, "La lumière"), naît peu après le premier fils du chanteur Cormac Neeson. Deux accouchements dans la douleur. Le premier tout particulièrement puisque le nouveau-né, prématuré de plusieurs mois, devra se battre de longues semaines pour sa survie, afin d'être finalement tiré d'affaire pour le plus grand soulagement de ses parents. Cet événement particulièrement éprouvant s'est fait porteur d'une facette sombre que l'on retrouve dans la musique du groupe, ce dernier ayant volontairement décidé d'insuffler dans son Hard Rock jusqu'alors insouciant une bonne dose de noirceur et de tristesse. Comme la fin de l'innocence.

"Solas", ou l'avènement de la lumière. C'est un cheminement long auquel le groupe nous convie. Car les deux premiers titres de l'album, "Solas" et "Beautiful World", remettent à plat tout ce que l'on connaît de l'univers musical du groupe. Pratiquement rien à quoi se raccrocher à l'écoute de ces titres sur lesquels le chant de Cormac Neeson, comme habité, se fait plus posé, souvent méconnaissable. "Solas" se fait sombre et menaçant, païen dans l'esprit, son refrain scandé à l'envi prenant des airs de rituel incantatoire. "Beautiful World", plus énergique, est également plus familier. Sur ce titre très réussi, le feeling rock-bluesy du groupe est toujours là, de même que les ambiances 70's. Mais il y a un je ne sais quoi de plus atmosphérique, de moins viscéral, comme si THE ANSWER proposait une musique composée plus avec le cœur qu'avec les tripes. Le résultat est à la fois sensationnel et surprenant.

"Solas", pourtant Lumière, est sombre. Au contraire, "Beautiful World" est une explosion de vie, un manifeste. Le bien plus léger "Battle Cry", et ses six minutes très réussies, vient apporter une pierre supplémentaire aux débats, et surprend également par ses tonalités celtiques et ses lignes de chant en gaélique. Très mélodique et réussi, ce titre pourrait devenir, un fer de lance de ce nouveau manifeste en live. Il y a, sur cet album, un grand nombre de morceaux qui, en remettant en question l'identité du groupe, nous permettent de le voir sous un jour nouveau, de déconstruire et reconstruire notre approche et, ainsi, de raviver la flamme. "In This Land", porté par une sympathique mandoline, propose un très beau refrain qui penche vers un côté plus lumineux. "Thief of Light", savamment placé en milieu d'album, est un joyau folk porté par de splendides harmonies vocales. Si les lignes de chant de Cormac Neeson sont réussies sur l'ensemble de l'album, elles revêtent ici une dimension nouvelle, très solennelle, qui invite à la méditation. "Being Begotten", bien que plus bluesy et porté sur la guitare acoustique, s'inscrit dans une veine similaire, et évoque pour sa part l'univers musical des Doors. C'est, à nouveau, une réussite. "Tunnel", titre folk 70's qui clôture l'album, est lui aussi dans cette mouvance, ce mouvement de l'ombre vers la lumière qui donne naissance à des titres sans pareil dans la discographie du groupe. Un feeling 70's splendide, un orgue Hammond, ce morceau folk acoustique (transcendé néanmoins par un solo électrique) se fait un poil psyché, et porteur d'une mélodie d'une incroyable beauté. Il y a du Kansas dans la flamboyance, et du Cat Stevens dans le phrasé. Du grand art.

Et puis, certains titres nous ramènent tout de même vers les rochers. "Left Me stanfing", le titre le plus proche de l'univers du "vieux" THE ANSWER, séduit grâce à un refrain hard rock burné fort sympathique, tandis que les couplets ont la fâcheuse tendance de tomber à plat. Un peu comme ceux de "Real Life Dreamers", mid-tempo sans grand intérêt sur lequel la présence d'une chanteuse n'apporte strictement rien. "Demon Driven Man", qui peine à décoller, tout comme "Untrue Colour", dont les couplets évoquent le morceau "Fight Outta You" de Ben Harper, font partie de ces quelques bémols qui nous empêchent d'adhérer sans réserves à ce nouvel opus des nord-Irlandais. Néanmoins la démarche, tout comme la prise de risque, méritent d'être saluées, car THE ANSWER est parvenu à remettre en question son talent sans pour autant être paralysé par l'ampleur de la tâche. C'est un groupe libéré qui vogue vers la lumière. Peut-être sait-il pertinemment qu'il va laisser de côté une partie des amateurs de son hard rock plus "conventionnel", peut-être sait-il aussi qu'il a, grâce à quelques titres flamboyants, durablement séduit quelques autres, parmi lesquels votre serviteurs. "Solas", et la lumière resplendira sur ses voies.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


SHAKRA
33 - The Best Of (2014)
Jubilé ?




RED ZONE RIDER
Red Zone Rider (2014)
L'intermittent et le guitar-hero


Marquez et partagez



Par GEGERS




 
   GEGERS

 
  N/A



- Cormac Neeson (chant)
- Paul Mahon (guitare)
- Micky Waters (basse)
- James Heatley (batterie)


1. Solas
2. Beautiful World
3. Battle Cry
4. Untrue Colour
5. In This Land
6. Thief Of Light
7. Being Begotten
8. Left Me Standing
9. Demon Driven Man
10. Real Life Dreamers
11. Tunnel



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod