Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


BOISSON DIVINE - Volentat (2016)
Par GEGERS le 24 Avril 2016          Consultée 1737 fois

Les clémentines viennent d'Espagne, les vêtements du Bengladesh, les appareils électroniques de Taiwan, les jouets en plastique de Chine, la bière de Belgique... la mondialisation galopante entraîne, depuis de nombreuses années maintenant, un repli identitaire et une volonté de renouer avec ses racines culturelles. Si cette manifestation d'un nationalisme compréhensible peut se faire de manière nauséabonde (suivez mon regard vers la droite...), elle peut également prendre des atours bien plus accueillants et non revendicatifs. En ce sens, la musique des BOISSON DIVINE constitue une bouffée d'air frais bienvenue. Car si le groupe chante dans la langue de sa région, le Gascon, il n'y a pas derrière cette utilisation des symboles de cette région une volonté d'exclure l'autre, l'étranger, le différent. Au contraire, au son de son Folk Metal audacieux et entraînant, le groupe accueille tous les mélomanes désireux de découvrir les bienfaits d'une musique authentique et... naturelle !

Trois ans après un premier album déjà très prometteur, Baptiste Labenne et Adrian Gilles reviennent avec un nouvel opus qui marque le franchissement d'une étape pour le groupe. Alors que "Enradigats" était le témoignage d'un groupe dont la musique semblait déjà avoir atteint une certaine maturité, "Volentat" pousse encore plus loin la maîtrise d'un Folk Metal à la fois complexe et immédiat. Les thématiques, traitant de l'histoire et des légendes gasconnes, sont cette fois-ci interprétées uniquement dans un dialecte régional dont la musicalité s'accorde parfaitement avec ce mélange doux et rugueux entre guitare électrique acérée et instruments traditionnels, dont la fameuse "boha" (cornemuse landaise). Les musiques, sans perdre de leur force et de leur immédiateté, ont gagné en richesse et en beauté. Il y a chez les BOISSON DIVINE un sens de la mélodie qui provoque l'adhésion immédiate de l'auditeur. Un exemple ? L'énergique "Quin Braguèr", dont la rythmique dansante soutient un refrain tout bonnement bluffant. L'univers de MAGO DE OZ semble celui qui se rapproche le plus de cette musique imparable et enivrante.

Plus encore que sur son premier album, BOISSON DIVINE est parti a pris le parti de créer une alchimie séduisante entre agressivité et légèreté. A ce petit jeu, un titre tel que "Cepèra", qui combine un riff mordant et un refrain lumineux, prend des airs de leçon en la matière, tout comme "Dauma De Brassempoi", dont le tempo plus lent sert à merveille un titre alambiqué, doté de couplets semi-acoustiques du plus bel effet.

N'hésitant pas à incorporer de nouveaux éléments dans sa musique (dont un piano), le groupe s'est fait exigeant puisqu'il propose des morceaux longs et épiques, savamment construits, dont la durée est une force. "Los Invisibles", dont le riff peut rappeler le IRON MAIDEN des années 2000, est un morceau de bravoure marqué par plusieurs changements de rythme et une ambiance globalement légère et entraînante. "Caussada Deus Martirs", du haut de ses neuf minutes, est sans aucun doute le chef-d’œuvre de cet album. Entre riffs violents, interludes instrumentaux hispanisants, solos de guitare plaisants, on ne s'ennuie pas un seul instant à l'écoute de ce morceau dont la longue durée est décidément un atout.

Le chant de Baptiste Labenne, qui semblait parfois quelque peu monotone sur le premier opus, s'est lui aussi grandement amélioré, et si l'on sent à quelques reprises un manque de puissance qui peine à servir les morceaux comme ils le mériteraient, il ne fait aucun doute que le chanteur peut encore devenir plus performant et passer outre ce léger bémol.

Petit à petit (et en espérant qu'un troisième album arrive plus rapidement que ce deuxième opus), BOISSON DIVINE commence à se constituer une discographie digne d'un grand nom du Folk Metal. Sans réelle faiblesse, faisant de sa jeunesse un avantage (une authentique fraîcheur se ressent à l'écoute de l'album) et jouant à fond la carte du particularisme régional, le groupe est sans nul doute ce que l'hexagone a produit de plus convaincant dans le style depuis le début de la décennie. Le genre de groupe dont le soutien devrait devenir une cause... nationale.

http://boissondivine.bandcamp.com/album/volentat

A lire aussi en FOLK METAL par GEGERS :


TRIDDANA
Ripe For Rebellion (2012)
Ronnie James Dio et son biniou




TRIDDANA
The Power And The Will (2015)
De retour du tír na nÓg


Marquez et partagez



Par GEGERS




 
   GEGERS

 
  N/A



- Baptiste Labenne (guitares, basse, chant, boha…)
- Adrian Gilles (batterie)


1. Sent Pançard
2. Los Tilholèrs
3. Dauna De Brassempoi
4. Quin Braguèr
5. Aiga D’aur
6. Los Invisibles
7. Cepèra
8. Pujar
9. Caussada Deus Martirs



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod