Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK AVANT-GARDISTE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Attila Bakos
 

 Myspace (586)

THY CATAFALQUE - Sgùrr (2015)
Par MEFISTO le 7 Décembre 2015          Consultée 2506 fois

L'entité avant-gardiste hongroise THY CATAFALQUE a opéré un grand virage depuis sa création. Issu des bas-fonds de l'underground, de par son étiquette et sa production crasseuse, le duo (tenu en laisse seul par Tamás Kátai depuis 2011) a réussi à s'extirper du goudron pour transformer son Metal complexe, mélodieux, électronique et grésillant, en or. Les disciples de la bête ne sont évidemment plus à convaincre, alors on devra ratisser plus large pour que THY CATAFALQUE puisse s'émanciper davantage.

"Sgùrr" est justement l'album parfait pour y arriver.

Je ne sais pas si Tamás était freiné par János Juhász dans ses élans déchaînés, mais cette cuvée 2015 est moins atmosphérique que les autres et fait passer "Rengeteg" pour un disque tranquille ! On revient à la violence des premiers albums, avec un Black déjanté, très mélodique pour de l'Avant-Garde, à la différence que les compos sont plus riches, assumées et accrocheuses. Certains riffs sont si finement ciselés qu'ils s'imprègnent rapidement dans nos cellules grises, ce qui chez THY CATAFALQUE est un petit exploit tellement l'ensemble est intimidant et virevoltant.

Bien sûr, THY CATAFALQUE ne serait plus si Tamás sacrifiait les gènes de sa créature ; la saleté du son, les guitares crépitantes et cette satanée boîtes à rythmes dont je ne suis pas très friand d'habitude. Sauf que je suis un fan, alors mes oreilles se sont habituées. À vous de voir si ça vous paraît trop excentrique en 2015, mais il y a tant d'autres trucs sur lesquels accrocher sur cet album qu'il serait con de s'arrêter à ce genre de détail, insignifiant pour ma part. Car ce qu'étale "Sgùrr" est davantage un contenu explosif et mirifique qu'une besace en cuir élimé. Notre cerveau est sollicité comme jamais et merde qu'on ne s'en plaint pas ! Qui aurait dit qu'un jour, THY CATAFALQUE arriverait à défouler autant qu'à interloquer…

La tracklist est aussi très intéressante et nous permet de naviguer sans danger dans cette tempête de riffs malsains et inspirants, ces atmosphères à cheval entre la folie et les caracolées épiques. "Sgùrr" est essentiellement bâti autour des colonnes de marbre que sont "Oldódó Formák A Halál Titokzatos Birodalmában" et "Sgùrr Eilde Mòr", qui, en 15 et 16 minutes, nous bourrent les conduits d'une mixture style "best of THY CATAFALQUE". Tout ce qui fonctionne chez ce phénomène à risques depuis ses débuts est amalgamé dans ces deux pièces qu'on se plaît à réécouter sans peine. Entre elles, on retrouve les expérimentations atmosphériques naturelles propres à Tamás, qui se permet de lever le pied pour nous entraîner dans des univers opposés où se pointent des instruments tels que le violon, le violoncelle ou le glockenspiel. Il ose aussi des « bonis défonce » tels que Élő Lény" et "Jura", qui ruent dans les brancards. On en oublie presque que THY CATAFALQUE est un monstre électro rehaussé d'éclairs de génie organiques.

C'est là tout l'intérêt de "Sgùrr", le premier album de THY CATAFALQUE, qui selon moi, nous fait oublier entièrement l'écurie d'où il provient. Les clichés sont balayés sous le tapis et l'expérience glanée par le maître de piste transparaît dans chaque inflexion de la galette. Beauté, puissance, variété sont les mots-clés à retenir pour qui serait tenté de discréditer cet avant-gardisme métallique qui nous surprend encore après six albums.

Alors comme c'est la tradition depuis "Roka Hasa Radio", on nage encore dans le 4,5/5, car THY CATAFALQUE a non seulement accouché de son meilleur album, mais il s'impose désormais comme le meneur de l'Avant-Garde extrême.

Peut mieux faire ? Pense pas.

Podium : (or) "Oldódó Formák A Halál Titokzatos Birodalmában", (argent) "Sgùrr Eilde Mòr", (bronze) "Jura".

A lire aussi en AVANT-GARDE par MEFISTO :


THY CATAFALQUE
Meta (2016)
Battre le fer pendant qu'il chauffe...




THY CATAFALQUE
Geometria (2018)
Difficile à détester...


Marquez et partagez






Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Tamás Kátai (tout)


1. Zúgó
2. Alföldi Kozmosz
3. Oldódó Formák A Halál Titokzatos Birodalmában
4. A Hajnal Kék Kapuja
5. Élő Lény
6. Jura
7. Sgùrr Eilde Mòr
8. Keringő
9. Zúgó



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod