Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Ishtar

The NEGATION - Memento Mori (2015)
Par MEFISTO le 10 Août 2015          Consultée 3095 fois

La dernière chose qu'un nouveau groupe désire, s'il a le moindre orgueil et des plans à long terme, c'est être taxé de copieur. Écueil qu'évitent aisément les nihilistes parisiens de THE NEGATION avec leur Black original et rageur, dont voici le deuxième monstre. Il fonce sur vous, toutes cornes dehors, alors ne vous traînez pas les pieds, car lui, n'a pas l'intention d'échapper une seconde.

"Memento Mori", malgré ses 42 minutes qui passent rapidement (37 si vous biffez l'outro très "donjon dantesque"), est un vrai hachoir à viande qui vous convertira mécaniquement en saucisson le temps de hurler Légion. De son propre aveu, le groupe mélange la chair de DARK FUNERAL (pour le côté bourrin), BELPHEGOR (pour la violence non escamotée) ou DEATHSPELL OMEGA pour l'obscurité dans la mélodicité. Ce qui vous diffuse en bouche une substance délicieuse et compacte, qui déboule comme un disque de Death sauvage et qui hante telle une horde de goules titubant vers la fin du monde.

THE NEGATION remporte ainsi son pari de jouer du Black différent, même si les afficionados leur trouveront une mangeoire illico. C'est OK, tant que "Memento Mori" se scotche dans leurs pensées comme un vortex aspirant tout sur son passage. La raison de cette réussite est simple : les Français ont su transformer leurs influences en en extirpant seulement le suc vitaminé. Non, ce n'est pas du plagiat, c'est de l'intelligence et du bon goût. Et quand je parle de « vitamines », je parle bien sûr de fer à 300% de valeur quotidienne et de bon vieux pétrole qui vous diluera l'hémoglobine. Sans oublier une dose vicieuse d'énergie qui fera s'ébranler votre corps autrefois gélatineux.

Noir, concis, accrocheur, sans concession, "Memento Mori" possède les qualités qui rendent les groupes Metal populaires. Mais THE NEGATION ne choisit pas la voie de la complaisance ; son visage raw, couplé à cette machine de guerre qui riffe et coupe des têtes en vrombissant, témoigne d'une audacieuse recherche sur un terrain qui semble à première vue dépourvu de pièges. Sauf que les fans de Black savent que ce champ est miné, qu'il suffit d'un bout de semelle mal placé pour déclencher le dernier clic et provoquer l'explosion fatale, qui propulsera un groupe bien intentionné dans les oubliettes des déchiquetés. Les Parisiens détenaient la carte pour se faufiler entre les bombes… pour mieux nous les lancer dans la poire.

Car absolument tout sur "Memento Mori" est fougueux et mémorable. Les grattes sont à la fois brique et électricité, la basse est un rempart contre l'ennemi, le chant est martial à souhait et la batterie est une artillerie que les meilleures armées n'auraient pas reniée. Et le travail en studio, réalisé au même endroit que le dernier TEMPLE OF BAAL, est impeccable, avec son 80% de clarté et son 20% de pourriture nécessaire à ce type d'offrande nauséabonde. On ressent la haine, on est pris à la gorge par ces grondements sourds de la section rythmique, on est lacéré par ces effets de guitare cruels, on est happé par la vélocité doublée de breaks efficaces qui ne sont ni plus ni moins que la colonne vertébrale de cet album sulfureux.
Je pourrais continuer ainsi longtemps, mais ceux et celles qui m'ont un jour reproché d'abuser des métaphores risqueraient de m'attacher à un poteau pour me faire frire comme un hérétique.

Je conclus donc cette invitation par un maigre conseil : sautez sur ce disque, il m'a bluffé autant que "Skym" de KJELD, autre recrue issue des abysses. Tout y est savoureux, à dévorer en une seule traite. Donc pas de podium, même si j'ai une légère préférence pour la lourdingue "Résistance" (ft. le général de Gaulle) !

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


DESTRÖYER 666
Defiance (2009)
Black/Death/Thrash efficace et bien dosé




SUIDAKRA
Crógacht (2009)
Avec de la cornemuse, ça passe bien mieux !


Marquez et partagez








Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Asa (chant)
- Thanatoath (guitare)
- Gelgjer (guitare)
- Agarash (basse)
- Kryos (batterie)


1. Intro
2. The True Enemy
3. Sacrifice The Weak
4. Parasite Fall
5. A Prayer For The Ones I Will Have To Kill
6. Faith In God's Corpse
7. End Of Cycle
8. Visions Of Doom
9. Résistance
10. Outro



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod