Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

2011 Pressure And Time
2012 Head Down
2014 Great Western Valkyri...
2016 Hollow Bones
2019 Feral Roots
 

- Style : Tax The Heat, Childrenn, Black Mirrors, Cream, Greta Van Fleet, Cactus, Dewolff, The Tea Party
 

 Site Officiel (818)
 Facebook (703)

RIVAL SONS - Great Western Valkyrie (2014)
Par DARK BEAGLE le 24 Mars 2016          Consultée 726 fois

Quand on aime le Hard Rock des années 70, on n’est pas toujours très ouverts aux groupe se la jouant revival. Parce que la créativité est souvent pauvre, les musiciens se contentant de répliquer les plans des légendes qui sont leurs héros. RIVAL SONS est à la fois dans cette catégorie et en-dehors. D’ailleurs, on pouvait suivre la progression du groupe en faisant un parallèle avec la discographie du Dirigeable, rien que ça ! Oui madame, Head Down avec ses passages folks évoquent le "Led Zeppelin III". Donc "Great Western Valkyrie" doit marcher dans les pas du IV, en toute logique.

Mais RIVAL SONS commence aussi à s’affranchir de ce son qui leur colle un peu trop à la peau. La formation revient à un son plus rock, mais pas que. Si les premiers morceaux sont on ne peut plus prévisible, le groupe va laisser l’inspiration prendre le dessus par la suite. Il va y avoir du rock direct ("Rich And The Poor"), des titres gorgés de soul ("Good Things") et des choses plus surprenantes comme "Belle Star" et surtout "Destination Of Course".

On reste toujours dans cette approche très seventies, mais enfin RIVAL SONS se trouve une personnalité. Ce n’est pas toujours flagrant, mais par rapport aux opus précédents, cela devient rapidement évident. Parce que l’on est surpris. Parce qu’on se laisse plus facilement emmener par le groupe. Et même si un disque comme "Pressure & Time" était loin d’être déplaisant, "Great Western Valkyrie" parait plus étoffé, plus riche, plus construit.

RIVAL SONS offre avec ce "Great Western Valkyrie" un très bon disque. Pas toujours très bien équilibré (les trois premiers morceaux, plus classiques, auraient dû être dispatchés sur l’album plutôt que de se suivre comme de bons petits scouts), mais se terminant sur un morceau d’une sensualité rare, le genre de titre que l’on aimerait entendre plus souvent.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


RUSH
Signals (1982)
Savoir survivre dans les années 80




BLUE ÖYSTER CULT
Secret Treaties (1974)
Aces High

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Jay Buchanan (chant)
- Scott Holliday (guitare)
- Mike Miley (batterie)
- Robin Everhart (basse)


1. Electric Man
2. Good Luck
3. Secret
4. Play The Fool
5. Good Things
6. Open My Eyes
7. Rich And The Poor
8. Belle Starr
9. Where I've Been
10. Destination On Course



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod