Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

2011 Pressure And Time
2012 Head Down
2014 Great Western Valkyri...
2016 Hollow Bones
2019 Feral Roots
 

- Style : Tax The Heat, Childrenn, Black Mirrors, Cream, Greta Van Fleet
 

 Site Officiel (557)
 Facebook (387)

RIVAL SONS - Head Down (2012)
Par DARK BEAGLE le 10 Février 2019          Consultée 242 fois

Ce troisième album de RIVAL SONS arrive rapidement après "Pressure And Time". Les musiciens ont un rythme de fou : ils passent leur vie sur la route et ne s’arrête que pour enregistrer, histoire de repartir en tournée avec de nouvelles choses à proposer ! Rien que pour cela, respect. Et encore une fois, le groupe va aborder sa musique d’une façon différente, même si au final la démarche n’est toujours pas si éloignée de celle de LED ZEPPELIN.

Parlons rapidement du Dirigeable. Après un second album tonitruant, ils nous sortent un disque sobrement intitulé "III" qui revenait à leur background musical, le Blues et le Folk Et RIVAL SONS fait un peu pareil ici, en réinterprétant à leur sauce l’Americana. Ici, on retrouve tout ce qui a fait la musique des USA. Il y a donc une base Folk, Soul et Blues, subtilement électrifiée pour en tirer une substance Rock et Hard Rock. Parce que la formation s’est assagie, à commencer par Jay Buchanan qui semble poser sa voix, qui la force moins en tout cas.

Et le résultat s’avère au final assez surprenant. Le groupe se fait plus ambitieux, les morceaux s’étire et le disque peut sembler un peu long, pas loin d’une heure au compteur. Les compositions se veulent donc plus variées, elles développent d’autres ambiances, se veulent moins agressives pour la plupart que ce qui a été fait sur "Pressure And Time", un véritable déluge d’électricité. Pourtant, difficile de ne pas savoir que l’on a à faire à RIVAL SONS. "Keep On Swinging" porte la marque du groupe à 100%. On reconnaît cette guitare nerveuse, ces refrains qui donnent envie de taper du pied, ce groove infernal et surtout le timbre de Buchanan.

Mais "Head Down" est avant tout un melting pot d’influences diverses. Si la facette la plus Hard de RIVAL SONS est toujours présente ("Three Fingers", "Manifest Destiny"), d’autres vont montrer un groupe plus souple, plus abordable, comme "Wild Animal" par exemple. On passera rapidement sur la ballade Jordan qui a à peu près autant d’intérêt qu’un pancake au glyphosate pour s’attarder un peu plus sur "True", plus intimiste, plus Folk, plus émouvante.

Cependant, ce disque est trop long et il ne décolle qu’en de trop rares occasions. Peut-être le groupe a-t-il brûlé quelques étapes avant de s’y atteler, peut-être qu’il arrive trop tôt et que certains morceaux auraient mérité d’être creusés un peu plus, d’être agencé différemment ? Il reste cependant louable que les RIVAL SONS aient fait cette démarche, ce pas en avant gargantuesque dans leur style, pour l’affranchir, pour s’extraire de certaines références qui leur colleront toujours à la peau. Le meilleur reste à venir.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


The RUNAWAYS
The Runaways (1976)
Girls Girls Girls




THE YARDBIRDS
Five Live Yardbirds (1964)
Alain Decaux raconte : les YARDBIRDS


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Jay Buchanan (chant)
- Scott Holiday (guitare)
- Robin Everhart (basse)
- Michael Miley (batterie)


1. Keep On Swinging
2. Wild Animal
3. You Want To
4. Until The Sun Comes
5. Run From Revelation
6. Jordan
7. All The Way
8. The Heist
9. Three Fingers
10. Nava
11. Manifest Destiny, Part 1
12. Manifest Destiny, Part 2
13. True



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod