Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK PLAGIAT  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

2011 Pressure And Time
2012 Head Down
2014 Great Western Valkyri...
2016 Hollow Bones
2019 Feral Roots
 

- Style : Tax The Heat, Childrenn, Black Mirrors
 

 Site Officiel (524)
 Facebook (354)

RIVAL SONS - Pressure & Time (2011)
Par DARK BEAGLE le 9 Février 2019          Consultée 175 fois

Avec "Pressure And Time", RIVAL SONS va franchir un pas dans sa carrière et surtout, il va énormément se faire remarquer. Si la pochette tranche complètement avec la précédente, elle conserve un style très ’70, avec cette mise en abîme continuelle, sans fin. Mais attention ! Cela ne veut pas dire que nos amis Californiens se sont laissés aller à s’essayer au Rock Progressif comme l’illustration laisserait à le penser. Bien au contraire !

"Pressure And Time" reprend les affaires là où "Before The Fire" les avait laissées et va se permettre également de sonner plus Heavy. Là où le groupe semblait mettre encore les formes sur le premier LP, il semble plus enclin à faire parler la poudre sur celui-ci. L’album est court, très compact, il est gorgé de brûlots assassins qui agissent comme autant d’uppercuts bien placés. Des titres comme "Burn Down Los Angeles" ou "White Noise" sont juste imparables, avec leurs refrains assénés comme des coups de massue. C’est simple, direct, ça ne laisse pas de place aux fioritures. Mais derrière, c’est vraiment bien construit, bien joué. D’ailleurs, quand le groupe joue "White Noise" sur scène, il s’amuse à le faire en acoustique et cela fonctionne parfaitement.

Bien sûr, ce n’est pas encore sur cet album que RIVAL SONS décrochera le Grand Prix de l’Originalité. Les influences transpirent de partout. Pour faire court, et surtout parce que j’adore placer cette phrase (et vous ne m’enlèverez pas ce petit plaisir coupable), l’ombre du Dirigeable plane sur la musique des Californiens. En même temps, il est difficile de jouer de la musique estampillée Revival ’70 sans évoquer des formations de cette époque, cet écueil est inévitable, vu que les racines viennent du Blues et que des groupes comme CREAM, AEROSMITH ou LED ZEPPELIN avaient déjà bien trituré chacun dans leur coin.

Et au final, il nous reste un condensé d’énergie. Un disque fait pour nous filer la pêche, si ce n’est la gaule, vu comme il est sexuel. Pas forcément dans le propos, mais dans ce qu’il dégage. "Pressure And Time" est un disque poisseux, mais pas glauque, bien foutu sans être forcément inventif. RIVAL SONS joue fort. RIVAL SONS joue bien. RIVAL SONS ne refait surtout pas un "Before The Fire Part II" et prouve qu’il va falloir compter avec lui dorénavant. Le groupe n’a certainement pas inventé le riff à couper les tympans, mais il est bon dans son créneau et ça, c’est au final l’essentiel.

Note réelle : 3,5/5, poussé à 4.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


KINGDOM COME
In Your Face (1989)
Vous reprendrez bien une petite faciale ?




URIAH HEEP
Salisbury (1971)
Panzer Division URIAH HEEP


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Jay Buchanan (chant)
- Scott Holiday (guitare)
- Robin Everhart (basse)
- Mike Miley (batterie)


1. All Over The Road
2. Young Love
3. Pressure And Time
4. Only One
5. Get Mine
6. Burn Down Los Angeles
7. Save Me
8. Gypsy Heart
9. White Noise
10. Face Of Light



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod