Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (345)
 Myspace (249)
 Chaîne Youtube (355)

SORCERY [SWE] - Bloodchilling Tales (1991)
Par T-RAY le 17 Février 2020          Consultée 277 fois

SORCERY, c'est suédois et c'est né au milieu des années 1980, donc ça précède même l'existence de ses illustres compatriotes ENTOMBED, GRAVE, DISMEMBER et CARNAGE. SORCERY en a même précédé certains dans les entrailles des Sunlight Studios, d'où il en est ressorti avec son premier album, le ci-kro-expressé "Bloodchilling Tales". Mais SORCERY, c'est aussi beaucoup plus Thrash que ses camarades de jeu stockholmois, bien qu'il soit estampillé Death Metal aussi. Du moins, sur ce premier opus, les passages Thrash Metal sont suffisamment nombreux pour que les parties les plus franchement Death Metal ne se détachent totalement, quand bien même sont-elles intrinsèquement meilleures.

Quelques exemples pour illustrer ce cas de figure. "Legacy Of Blood" et "Lucifer's Legions", bien que dotés de riffs accrocheurs et d'un groove entraînant, ne dépareilleraient pas sur un disque de Thrash si le son n'était pas aussi gras et si le chant n'était pas aussi growl. Ce sont encore les growls et l'atmosphère caverneuse qui permettent au très bon "Immortality Given" de ne pas trop passer pour un morceau de Thrash pur jus, même si son riffing est fondamentalement Thrash. Quant au côté presque plus crié que growlé du chant de "Descend To The Ashes", il donne à celui-ci de vrais airs de morceau de Thrash et il faut attendre sa seconde moitié pour découvrir sa vraie facette Death, poisseuse et nécrotique. Alors on kiffe, bien sûr, on tape du pied sans sourciller et on headbang un peu aussi, mais ça n'est pas dans le Thrash qu'est la vraie force de SORCERY.

C'est finalement sur les passages les moins rapides des morceaux, ceux qui prennent le temps d'imposer leur masse adipeuse et de la traîner comme un éléphant de mer trimbale ses quintaux, que le Death Metal de SORCERY se révèle le plus appréciable. "The Rite Of Sacrifice", "Death", "Dragons Of The Burning Twilight", "By These Words", pour ne citer qu'eux. Même "Rivers Of The Dead", qui semble hésiter sur ses premières mesures entre débouler façon Thrash et tabasser façon Death, privilégie la deuxième option la plupart du temps, et tant mieux. L'ensemble de ces titres-là disposent de longs moments bien Death Metal qui, même si les guitares n'y tronçonnent pas autant que sur les premiers DISMEMBER ou ENTOMBED, concassent bien comme il faut.

Alors, même s'il est encore trop ancré dans les 80s pour un disque de 1991, comment considérer "Bloodchilling Tales" parmi les "Left Hand Path", les "Into The Grave", les "Dark Recollections" et autres "Like An Everflowing Stream", des disques qui le dépassent de la tête et des épaules en termes de qualité et d'héritage ? Peut-être comme un chaînon manquant, finalement, le genre d'ouvrage permettant de remettre dans une perspective historique la mue du Thrash Metal en Death Metal, comme d'autres grands disques de Death ont pu le faire par le passé. Sauf que ces disques-là, pionniers dans leur genre (coucou "Scream Bloody Gore" !), étaient plutôt américains. Du côté de l'Europe, c'est peut-être ce "Bloodchilling Tales" qui est le meilleur représentant de la transformation d'un genre musical, le Thrash, en un autre, le Death.

A lire aussi en DEATH METAL par T-RAY :


CARNATION
Chapel Of Abhorrence (2018)
Stockholm et Buffalo rebâties en Flandre.




HATE ETERNAL
Upon Desolate Sands (2018)
Décontenancement... puis admiration

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   DARK MORUE

 
   T-RAY

 
   (2 chroniques)



- Ola Malmström (chant)
- Magnus Karlsson-mard (guitare)
- Fredrik Nygren (guitare)
- Mikael Jansson (basse)
- Paul Johansson (batterie)


1. Intro - Bloodchilling Tales
2. Legacy Of Blood
3. The Rite Of Sacrifice
4. Death
5. Dragons Of The Burning Twilight
6. Rivers Of The Dead
7. Immortality Given
8. Descend To The Ashes
9. Lucifer's Legions
10. By These Words



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod