Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2018
The DAMNED - NEW YORK KLEPS @ Élysée Montmartre
Par JEFF KANJI
Le 18 Novembre 2018

MALEMORT + R.A.B. + FLAYED @ Rock N Eat (69)
Par JEFF KANJI
Le 30 Octobre 2018

DEMILICH + SPECTRAL VOICE @ Backstage (75)
Par POSITRON
Le 29 Octobre 2018

ÂMON SETHIS - DGM au Brin de Zinc, Barberaz (73)
Par JEFF KANJI
Le 18 Octobre 2018

SYLAK OPEN AIR Day III par Steve
Par WËN
Le 19 Septembre 2018

SYLAK OPEN AIR Day II par Steve
Par WËN
Le 15 Septembre 2018

SYLAK OPEN AIR Day I par Steve
Par WËN
Le 13 Septembre 2018

HELLFEST 2018 DAY III
Par CHAPOUK
Le 23 Juillet 2018

ENSIFERUM / ULTRA VOMIT @Plane'R Fest (69)
Par VOLTHORD
Le 15 Juillet 2018

HELLFEST 2018 DAY II
Par JEFF KANJI
Le 11 Juillet 2018

HELLFEST 2018 DAY I
Par DARK SCHNEIDER
Le 6 Juillet 2018

MARILYN MANSON @ Zénith de Dijon (31)
Par MULKONTHEBEACH
Le 1 Juillet 2018

The DAMNED @ Le Petit Bain (75)
Par CHAPOUK
Le 2 Juin 2018

CRISIX @ Le Trait d’Union, Neufchâteau
Par T-RAY
Le 19 Mai 2018

G3 @ L'Amphithéâtre 3000
Par WËN
Le 17 Avril 2018

NO ONE IS INNOCENT & DARCY @ Coopérative de Mai
Par CHAPOUK
Le 5 Avril 2018

KREATOR + VADER + DAGOBA @ LE 106 (Rouen)
Par FENRYL
Le 23 Janvier 2018

SATAN'S FEST IX @ Pacific Rock, Cergy (95)
Par JEFF KANJI
Le 11 Janvier 2018
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
MALEMORT + R.A.B. + FLAYED @ Rock N Eat (69)
Par JEFF KANJI le 27 Octobre 2018
Publié le 30 Octobre 2018 Consulté 195 fois

J'ai toujours la mort depuis le Hellfest… La mort d'avoir raté l'un de ces quelques groupes qui m'ont motivé à me rendre à Clisson. Et l'ère "Ball-Trap" touchant lentement mais sûrement à sa fin, l'une de mes dernières opportunités d'assister à l'explosion de la formation francilienne était ce 27 octobre à l'occasion de l'anniversaire du nouveau Rock N Eat qui accueille désormais une multitude de concerts afin de perpétuer la réputation de ce spot bien connu des metalleux lyonnais, en faisant un point de rendez-vous devenu incontournable. Ce qui peut être un peu déroutant quand on n'est pas du coin, comme mon pote et moi, tous deux vichyssois, ce soir. La soirée de la veille a déjà vu les prestations d'IN ARKADIA et de NO RETURN (qui avait inauguré les nouveaux locaux) enflammer le caf-conc', mais ce soir c'est release party pour les Viennois de FLAYED, qui sortent ce soir leur troisième opus. La formation, membre de la Klonosphère, est la tête d'affiche, et l'orgue Hammond de Rafinet trône majestueusement sur scène. MALEMORT est en train de peaufiner ses balances à notre arrivée, et c'est un plaisir de prolonger cette rencontre du Hellfest où j'ai pu découvrir des mecs ouverts, passionnés par leur art et terriblement concernés par la qualité et le sens de leur musique.



21H pétantes, les premiers riffs de "Ball-Trap" débarquent et la nouvelle formation, bien rodée désormais, qui a vu Seb Berné prendre le clavier et les secondes voix, contraint de lâcher la guitare, met le feu au Rock N Eat. Je suis juste devant la scène à kiffer ma race, reprenant les refrains de Xavier et Sébastien avec ferveur. Le Metal Libre de ces Parisiens est décidément unique. Très vite je remarque l'incroyable présence scénique du groupe et en particulier de Xavier, dont le regard aussi incisif que les mots prend l'auditoire à la gorge. Le son des six musiciens est très clair et bien défini, même si un peu plus de voix n'aurait pas été de trop pour saisir les paroles assénées de ces extraits de "Ball-Trap", leur deuxième opus qui constitue le gros de l'ossature du set de ce soir bien sûr (neuf titre joués sur les onze de l'album), même si le déjà très bon "French Romances" n'est pas oublié avec cette "Insoumission" qui lacère les enceintes.

Et je dois adresser un big up au groupe et particulièrement à Xavier pour avoir remanié son set d'aujourd'hui afin d'y insérer l'un de mes titres préférés du groupe : "Atomique Diplomatie" ! MALEMORT prévoyait à la base de privilégier "Home Sweet Home" non moins excellente ouverture. J'ai fait le con comme pas permis sur cet hymne où ces couplets groovy s'effacent pour laisser place à la tension des deux voix, qui explosent sur un refrain jumpy digne des meilleurs FREAK KITCHEN aux assonances et syncopes travaillées et redoutables. Un immense merci pour soigner autant son auditoire.



Parlons-en : la salle est déjà bien convenablement remplie (le Rock N'Eat aura reçu à peu près six cent visiteurs sur les deux soirées) et le public, au départ poli, est progressivement conquis par MALEMORT. C'est assez flagrant quand au détour de l'enchaînement percutant de "Foutue Belle Jeunesse" et "Mille Regards" où je sens autour de moi les gens se débrider et prendre leur pied. La réputation live qui précédait MALEMORT n'est pas usurpée. Ce groupe a des idées et s'avère encore plus explosif sur scène. "Cabaret Voltaire" en point d'orgue, avec un Xavier qui fend la fosse pour reprendre en chœur ces "Pa-pa-la, Pa-pa-la", communiant avec cette foule qui semble désormais acquise à la cause des Parisiens. Et c'est une belle performance dans la deuxième ville de France ! Veni, Vidi, Vici !



Et je dois avouer que j'aurais presque pu reprendre la voiture et faire le trajet retour dans la foulée, si je n'avais pas occupé ce temps à échanger passionnément avec le volubile Xavier au stand de merch, puis avec J-C le bassiste à la personnalité bien trempée (il est en fait très charismatique, surtout quand il prend le devant de scène pendant que Xavier occupe la fosse, et encore plus depuis qu'il a coupé les cheveux longs), un gars au parcours ultra riche, qui a passé son audition pour MALEMORT à son propre insu, alors qu'il donnait un concert en power-trio. Chacun des musiciens de MALEMORT excelle sur au moins deux instruments, en faisant un collectif, je le souhaite, des plus solides, à même de continuer à nous surprendre de belle façon à l'avenir. Ceux qui m'impressionnent le plus dans ce domaine sont les deux Séb, le premier batteur de formation puis guitariste reprenant les licks d'un DREAM THEATER qu'il vénère, et le second, Ibanez JEM en main, dévalant le manche avec une aisance et une attitude dingue. Je lui ai d'ailleurs adressé cette punchline dont je suis assez fier, d'autant plus qu'elle l'a amusé : "sur album ça envoie grave, mais en live c'est pire !".



Ainsi le set de R.A.B. (RIEN A BRANLER) a largement eu le temps de s'écouler. J'en retiendrai surtout ses tee-shirts collectors avec leurs citations plus absurdes les unes que les autres, mêlant cynisme et absurde à la DESPROGES. Poussé par MALEMORT, je me pointe pour assister au début du set de FLAYED, qui dispose d'un son en béton armé, cimenté par cette Leslie à l'ancienne d'un orgue Hammond, pas assez mis en valeur mais dont les vibrations se sentent dans les premiers rangs. Les Paul en main, les deux bretteurs délivrent leur Metal très marqué par le Rock seventies avec brio, dont l'un des guitaristes ressemble à s'y méprendre à Nuno Bettencourt, riffs quasi funkisants en avant, sur lesquels Renato se la joue cool-attitude à la californienne. Bien au point vocalement, j'avoue ne pas avoir été séduit par sa façon d'interagir avec le public avec cette manière un peu arrogante d'insulter les gens pour de rire, j'ai quitté la fosse non pas pour ça, le frontman semblant réellement soufflé par la réponse massive du public à l'égard de FLAYED, mais pour cause de bière renversée par un mec qui visiblement ne sait pas tenir un verre droit, alors qu'il est statique pendant le concert. M'enfin, cela ne m'aura pas empêché de passer une super fin de soirée avec les mecs de MALEMORT dont l'univers m'avait déjà totalement conquis, mais dont les membres sont aussi des êtres humains passionnants avec lesquels le partage est vraiment au rendez-vous.


Setlist MALEMORT : Ball-Trap – Insoumission – Madame – Brûle – Le Domaine – Atomique Diplomatie – Décadence – Mon Nom – Foutue Belle Jeunesse – Mille Regards – Carnaval Cannibale – Cabaret Voltaire



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod