Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2017
Pumpkins United @ Zénith de Paris
Par JEFF KANJI
Le 16 Novembre 2017

WACKEN OPEN AIR DAY 3
Par JEFF KANJI
Le 27 Octobre 2017

ANATHEMA + ALCEST @ Radiant (69)
Par DARK BEAGLE
Le 24 Octobre 2017

WACKEN OPEN AIR DAY 2
Par JEFF KANJI
Le 19 Octobre 2017

WACKEN OPEN AIR DAY 1
Par JEFF KANJI
Le 16 Octobre 2017

AYREON UNIVERSE @ Poppodium 013, Tillburg
Par VOLTHORD
Le 20 Septembre 2017

METALLICA à Bercy
Par DARK SCHNEIDER
Le 12 Septembre 2017

SYLAK OPEN AIR Day III par Steve
Par WËN
Le 7 Septembre 2017

SYLAK OPEN AIR Day II par Steve
Par WËN
Le 6 Septembre 2017

SYLAK OPEN AIR Day I par Steve
Par WËN
Le 5 Septembre 2017

BLAST KNIGHT 2 @ Le Trait D'Union, Neufchâteau
Par T-RAY
Le 30 Juillet 2017

GUNS N' ROSES (+ BIFFY CLYRO) - Stade de France
Par JEFF KANJI
Le 27 Juillet 2017

Chapouk au HELLFEST !
Par CHAPOUK
Le 26 Juillet 2017

HELLFEST 2017 - Jeff on the road
Par JEFF KANJI
Le 9 Juillet 2017

CRYPTOPSY + AD PATRES + CREEPING FEAR @ Le Klub
Par POSITRON
Le 5 Juillet 2017

HELLFEST 2017 - Le carnet de bord de Fenryl
Par FENRYL
Le 28 Juin 2017

The BLACK DAHLIA MURDER @ O’Sullivans Backstage
Par T-RAY
Le 27 Juin 2017

RHAPSODY REUNION @Brise Glace, Annecy
Par VOLTHORD
Le 28 Avril 2017

SUICIDAL TENDENCIES à la Coopérative de Mai
Par CHAPOUK
Le 11 Avril 2017

ARCHITECTS/STRAY FROM THE PATH/MAKE THEM SUFFER
Par ISAACRUDER
Le 8 Avril 2017

KORN au Zénith de Paris
Par CHAPOUK
Le 5 Avril 2017

TRUST à Clermont-Ferrand
Par CHAPOUK
Le 25 Mars 2017

Carpenter Brut @Théâtre Berri, Montréal
Par ISAACRUDER
Le 14 Mars 2017
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
WACKEN OPEN AIR DAY 3
Par JEFF KANJI le 4 Août 2017
Publié le 27 Octobre 2017 Consulté 675 fois

RAGE (12h00-13h00)

Mag Ce groupe je l’ai découvert à Paris en 2002 avec l’album "Unity", depuis c’est difficile de réussir à le voir près de chez nous, c’est donc un des groupes qui m’a poussé à venir à Wacken. J’ai été très étonnée de l’horaire de passage mais plus rien ne me surprend avec le running order de cette édition… RAGE c’est immanquable ! Même si ça pique en ce dernier jour de concert,je suis en place, pas trop loin pour profiter enfin de nouveau de ce groupe que j’adore !


Ben 12h00 pour un groupe de ce calibre ! C’est un peu tôt, mais heureusement il joue 1h pleine… Ouf car c’est LE groupe qui m’a décidé à participer à cette édition. Les Allemands sont tellement absents de nos salles françaises qu’il faut aller chez nos voisins européens pour voir enfin un concert du trio !
Peavy and Co débarquent aux couleurs du dernier album en backdrop, sur un surprenant "Don’t Fear The Winter" débuté a capella par mister Peavy. Mais à peine les premières notes ont retenti, que tout le public chante déjà ! Une superbe ambiance pour commencer la journée et ce set …. Le groupe nous propose dans cette setlist deux nouveautés : "Blackened Karma" et "Season Of The Black" , titres issus de leur nouvel album, qui passent le test du live. Bien entendu un concert de RAGE sans l’éternel "Higher Than The Sky", ne serait pas un concert de RAGE, surtout quand on fait chanter le refrain par le public pendant... Un peu trop longtemps...
Mais petite subtilité dû au nouveau line up c’est le petit cover hommage à un grand bonhomme disparu, la reprise de "Holy Diver" de DIO par Marcos Rodriguez, qui nous montre toute l’étendue du talent du p’ti nouveau. Au-delà de la guitare, c’est la superbe voix qui enchante nos oreilles. Cette petite pause finie, le groupe termine "Higher Than The Sky" aidé du public…
Le sacrifice de se lever tôt est largement compensé car ce qui fut un excellent concert, bien sûr trop court…. Le seul bémol c’est de faire durer une chanson plus de 10 minutes en mode festival avec un show aussi court !

SETLIST : Don't Fear The Winter – Blackened Karma – Straight To Hell – Black In Mind – Season Of The Black – Higher Than The Sky - Back In Time

TWILIGHT FORCE (12h30-13h00)

Ben Le concert a déjà commencé quand j’arrive, et l’ambiance est vraiment folle avec épées en plastique ou encore gonflables un peu partout. Entre les elfes guitaristes, le druide au clavier, les Suédois s’amusent bien sur scène et balancent leur Power heroic fantasy à vive allure devant un public conquis … La musique est entraînante et les refrains sont entêtants, et nous rappellent RHAPSODY à ses débuts. Le chanteur Chrileon plaisante avec le public et les autres membres du groupe, un concert assez sympa. Le seul bémol pour moi c’est la voix un peu trop aiguë parfois du chanteur…



SETLIST : Battle of Arcane Might – To the Stars – Riders Of The Dawn – Enchanted Dragon Of Wisdom – Powerwind – Flight Of The Sapphire Dragon – Gates Of Glory – The Power Of The Ancient Forces

RUSSKAJA (14h30-15h45)

Ben Que dire de RUSSKAJA ? Je ne connaissais pas et j’ai passé un très bon moment, festif, dansant et amusant. Mêlant sonorités russes, Metal et même parfois des intonations de Ska, le groupe danse, s’amuse sur scène et du coup « contamine » le public comme sur le titre "Tractor" par exemple où les musiciens tournent autour du chanteur… Et bien le public fait de même... Et c’est ça sur chaque chanson... Sauter dans la boue est vraiment difficile voire impossible !!!! Le chanteur Georgij Makazaria en vrai showman fait bien participer le public et les musiciens sont vraiment bons à l’image d’Engel Mayr qui se lance dans des soli bien interprétés…. Un bon concert qui donne la pêche et redonne de l’énergie avant d’entamer la dernière la ligne droite de cette journée…
Mag Ma découverte festive de ce WOA ! Je ne connaissais pas du tout et j’ai été conquise ! L’envie de danser et sauter était trop forte donc j’ai préféré m’éloigner de la partie boue collante devant la scène au profit de la terre qui commençait à sécher ! Je vais probablement écouter ce groupe plus attentivement car ça donne le ton d’une journée positive tout ça !



SETLIST : Peace, Love And Rock'n'Roll – Energia – Traktor – Wake Me Up (Avicii cover) - Gop-Stop

POWERWOLF (17h30-18h45)

Fabio Attila Dorn et les loups de POWERWOLF sont de retour pour une grand' messe métallique (et sanglante) sur la Harder Stage, et ce pour notre plus grand plaisir, avec en prime une meilleure heure de passage et un set plus long qu'en 2015 !
Pas de nouveauté donc, puisqu'aucun album n'est sorti depuis, mais 1h15 de Power Metal accrocheur et entraînant. Les morceaux sont calibrés pour le live et terriblement efficaces, menés par un charismatique Attila qui n'a pas son pareil pour faire participer et chanter le public (les choeurs de "Armata Strigoï" !!!) et Falk Maria Schlegel pour le haranguer quand il n'est pas derrière son clavier.
Un pur moment de communion qui passe à vitesse grand V au fil des classiques du groupe (en vrac "Amen & Attack", "Armata Strigoï", "Sanctified With Dynamite", Werewolfes Of Armenia", etc...), le public en veut encore !
Un concert dont on sort rincé d'avoir tant frappé dans les mains et braillé, mais heureux.


Ben Je ne suis pas le seul à attendre la grande messe proposée par les loups au vu du monde qui arrive devant la mainstage... Le concert commence par un "Blessed & Possessed", titre du dernier album qui commence à dater (2015), accrocheur qui permet au public d’entrer directement dans le show. Attila plaisante énormément aujourd’hui... Mais en allemand malheureusement. C’est un enchaînement de hits qui est envoyé, tout y passe, "Ressurection By Erection", "Sanctified With Dynamite" sans oublier l’excellent "We Drink Your Blood" et comme à chaque fois ils sont repris en chœur par un public entièrement dévoué !!!!! Comment ??? Ça fait déjà 1h15 qu’il joue ??? Et voilà comment une messe est encore passée trop vite, vivement qu’il sorte un nouvel album !!!!
Mag Que dire de plus de la messe de POWERWOLF ? Je ne suis surement pas assez objective sur ce groupe mais les refrains entraînants et l’ambiance particulière du groupe sur la scène comme l’ambiance dans la fosse font que c’est toujours un moment de communion et d’amusement intense ! On chante tous à fond… J’y laisse ce qui restait de ma voix d’ailleurs… On invente une magnifique chorégraphie sur les « wouuu ahhh » de "Werewolves Of Armenia" avec Fabio qui va rester à mon avis gravée un moment ! Bref pour moi tous les titres sont trop courts… le concert dure quoi 10 min ? J’attends avec impatience un nouvel album une nouvelle tournée et en petite salle pour avoir plus de temps de concert !

SETLIST : Lupus Daemonis (Intro) – Blessed & Possessed – Army Of The Night – Coleus Sanctus – Amen & Attack – Dead Boys Don't Cry – Sacred & Wild – Armata Strigoï – Let There Be Night – Ressurection By Erection – Werewolves Of Armenia – All We Need Is Blood – Sanctified With Dynamite – We Drink Your Blood – Wolves Against The World (outro)

ALICE COOPER (19h00-20h15)

Fabio Les meilleures choses ayant une fin, on se dirige vers la scène d'à côté afin de se placer pour la tête d'affiche de la soirée, j'ai nommé la légende ALICE COOPER !
Je ne suis pas particulièrement fan du bonhomme, mais rater une telle icône du Hard Rock aurait été impardonnable, surtout qu'il ne s'agit pas seulement d'un concert mais plutôt d'un show théâtral à l'américaine : décors et acteurs participent à mettre en scène les délires psychiatriques et la descente aux enfers d'Alice Cooper jusqu'au clou du spectacle ou celui-ci se fait proprement (ou pas) décapiter !
Ca assure également du côté musical avec notamment une excellente lead guitariste en la personne de Nita Strauss et (si j'ai bien compris) en fin de set un guitariste originaire de... Wacken, Germany !
Alice Cooper semble lui aussi en grande forme (69 ans, quand même !), tant vocale que physique, et assure le spectacle sans faillir jusqu'au final "School's Out" + "Another Brick in The Wall" for bien amené. Le dernier morceau sera "Ace Of Spades", un hommage à Lemmy avec Chuck Garric au chant.
J'ai donc passé un très bon moment avec cette heure quinze de show grandiloquent et horrifique, chapeau bas Mister Cooper !
Ben Place maintenant à un monument du Metal, la scène est envahie de poupées et autres décors de théâtre… Mister Cooper ne donne pas l’impression d’atteindre les 70 ans bientôt, en véritable frontman, parcourt la scène et donne de sa personne en enfilant une camisole ou encore en se faisant couper la tête... On assiste à une grande pièce de théâtre orchestrée par d’excellents musiciens dont la très pro Nina Strauss qui balance d’excellent solos... Un très bon concert mais ce genre de concert est plus appréciable en salle ou la nuit, tellement le côté théâtre ressort mieux.

SETLIST : Brutal Planet – No More Mr. Nice Guy – Under My Wheels – The World Needs Guts – Women Of Mass Distraction – Guitar solo (Nita Strauss) – Poison – Halo Of Flies – Feed My Frankenstein – Cold Ethyl – Only Women Bleed – Paranoiac Personnality – Ballad Of Dwight Fry – Killer - I Love The Dead – School's Out + Another Brick In The Wall – Ace Of Spades (MOTÖRHEAD cover w/ Chuck Garric)

AMON AMARTH (20h30-21h45)

Fabio La nuit va bientôt tomber sur Wacken dans un magnifique coucher de soleil et les vikings d'AMON AMARTH prennent alors d'assaut la Faster Stage et la foule venue les acclamer est tout simplement énorme, c'est impressionnant. Les décors le sont également et participent à l'ambiance du concert, tout comme le combat de vikings qui se déroule sur le devant de la scène...
Les Suédois délivrent un set intense, parfaitement exécuté et porté par la voix et la présence de Johan Hegg, 1h15 de Death Mélodique revisitant les classiques du groupe. Pour être plus clair : c'est un rouleau compresseur qui écrase Wacken sur son passage, énorme !
Cerise sur le gâteau, la venue de Doro sur "A Dream That Cannot Be", avant le final "Gardians Of Asgaard" et "Twilight Of The Thunder God"

Mag AMON AMARTH… Des vikings… Sur des couchers de soleil… un décor magnifique et des combats … On peut voir sur les écrans géants des circle pits et des pogos hypnotiques au milieu d’une foule massive… Une super ambiance et des titres efficaces… Ils ont pris possession du public comme si c’était une petite salle !

SETLIST : The Pursuit Of Vikings – As Loke Falls – First Kill – The Way Of Vikings – Cry Of The Black Birds – Deceiver Of The Gods – Father Of The Wolf – Death In Fire – War Of The Gods – Raise Your Horns – A Dream That Cannot be (w/ DORO) – Gardians Of Asgaard – Twilight Of the Thunder God

The HEAD CAT (20h30-21h15)



Ben Projet Rockabilly initié par Lemmy en 1999, The HEAD CAT est remis sur les rails cette année par David Vincent (MORBID ANGEL). Bien loin de ce qui se joue tout au long de ce week-end, The HEAD CAT propose un bon vieux Rock’N'Roll qui se laisse écouter et nous ramène aux origines du Rock tout en rendant hommage au chanteur de MOTÖRHEAD disparu il y a un an et demi avec la chanson "Born To Lose". Moment sympathique qui fait une petite pause musicale avant d’achever cette journée.

SETLIST : Good Rocking Tonight - American Beat - Not Fade Away - Always In My Way - Rumble In Brighton - T For Fuckin Texas - Please Don't Touch - Born To Lose - Cross Road Blues - Rock This Town - (This Train Is Going) Straight to Hell

PRIMAL FEAR (21h25-22h10)

Ben La programmation de cette fin de journée est un peu bizarre, et en parlant avec d’autres personnes, un peu incompréhensible. Mettre pratiquement en même temps PRIMAL FEAR, SERENITY, BRITISH LION, AVANTASIA qui reste des groupes dans des styles assez proches, nous oblige donc à choisir.
Pour ma part ça sera les allemands de PRIMAL FEAR avec leur bon Heavy.
Et je ne vais pas être déçu !!!! Les Allemands arrivent sur scène sous les sirènes de "Final Embrace". Ralph Scheepers comme à son habitude est en voix et fait participer le public. Les autres membres du groupe s’amusent sur scène, rigolent entre eux, se font des blagues tout en envoyant un gros son. La setlist choisie fait figure de best of puisant dans toute la discographie du groupe. Et comment ne pas finir par l’hymne du groupe, accompagné par le public, "Metal Is Forever" ? Un excellent concert qui malheureusement n’a duré que 45 pauvre petites minutes, mais quel concert entre hits du groupe, pyrotechnie, et un groupe tout sourire !!!



SETLIST : Final Embrace - Angel In Black - In Metal We Trust - Angels Of Mercy - Nuclear Fire - Sign Of Fear - Chainbreaker - The End Is Near - Metal Is Forever

BRITISH LION (21h40-22h25)

Ben Soyons honnêtes, une partie du public est ici par curiosité et à voir les t-shirts, sont venus pour monsieur Steve Harris. Le groupe évolue dans un style vieux Hard Rock et passé les premiers titres écoutés par curiosité, on est vite dans le concert qui est plutôt sympa. Steve Harris se balade sur scène, mais sans trop en faire et c’est dans un esprit groupe et non projet solo de Steve Harris. Richard Taylor semble habité par la musique et délivre une belle performance, sans oublier Grahame Leslie et David Hawkins au guitares et Simon Dawson au fûts. Dans un style totalement différent de ce qu’il propose habituellement, l’inusable bassiste et ces comparses de ce soir ont réalisé un très bon show apprécié par tous au vu de l’ambiance.

SETLIST : This Is My God – Father Lucifer – The Burning – Spitfire – The Chosen Ones – Bible Black – Last Chance – Us Against The World – A World Without Heaven – Eyes Of The Young



AVANTASIA (22h00-0h00)

Fabio Pas le temps de souffler, la soirée n'est pas terminée ! Tobias Sammet et AVANTASIA nous attendent sur la Harder Stage pour la dernière date de la tournée Ghostlights et c'est un évênement à ne pas rater : les tournées ne sont pas si fréquentes que cela (mon dernier concert d'AVANTASIA date quand même de Wacken 2011...) et c'est l'assurance d'une pléthore de guests sur scène !
C'est donc parti pour 2 heures de Meta Opera à la sauce Sammet, avec une setlist riche et variée qui voit se succéder au micro des pointures du genre, dans le désordre : Herbie Langhans (SINBREED), Bob Catley (MAGNUM), Eric Martin (MR. BIG), l'impressionnant Jørn Lande, sans oublier la sublime Amanda Sommerville (EXIT EDEN) et bien entendu Tobias Sammet.
Mais la surprise de taille ce soir (non, ce ne sera pas Mickael Kiske !) n'est autre que le leader de QUEENSRŸCHE : Geoff Tate en personne, venu spécialement chanter sur "Seduction Of Decay" et "Avantasia" !
Tobias Sammet est comme un poisson dans l'eau au milieu de tout ce monde et assure le show, parle (trop !) en allemand (avant de s'apercevoir que la moitié de la foule ne comprend pas un traître mot de ce qu'il raconte, excellent) et prend un grand plaisir à troller avec humour les fans de KREATOR qui attendent patiemment devant la scène d'à côté !
Les 2h00 de concert sont intenses émotionnellement, ponctuées de moments qui resteront gravés parmis les meilleurs souvenirs de live, en vrac : "Farewell" (40 000 personnes qui agitent les bras en étant synchro, la joie d'Amanda Sommerville durant ce morceau), "Runaway Train" (pour Bob Catley toujours en forme à pas loin de 70 balais et l'immense Jørn Lande), "Avantasia" (pour le duo Tate / Sammet et la joie du premier d'être ici), "Reach Out For The Light" (parce que je préfère le premier album et même si la performance vocale d'Herbie n'était pas au top) et évidemment le final et énorme "Sign Of The Cross" !!
Un pur concert qui terminera pour moi cette édition 2017 du Wacken Open Air, étant trop rincé pour aller apprécier KREATOR et SUBWAY TO SALLY... Ultime détour par le bar VIP avant d'aller rejoindre le camp.
Mag Je n’étais pas particulièrement partante pour revoir AVANTASIA, la fatigue le froid la boue n’aidant pas, mais quand sur l’écran de l’espace VIP j’ai vu Jørn Lande je n’ai plus hésité et j’ai bravé une dernière fois les éléments pour assister à ce dernier concert d’AVANTASIA et surtout l’occasion de voir Jørn démontrer sa puissance vocale ! ce ne fut pas le seul des guests invités à le faire d’ailleurs. Je retiendrai de ce concert l’émotion des vieux titres tels que "Farewell", "Avantasia" et "Sign Of The Cross" qui n’ont pour moi jamais été égalés par les titres des albums suivants…
Ça restera un très beau souvenir ! un concert avec beaucoup d’humour, de l’émotion et de l’ambiance avec un final sous un feu d’artifice magnifique malgré la pluie qui est revenue sur le dernier titre !
Ben Comme décrit plus haut, ayant choisi BRITISH LION, j’arrive pour les derniers titres de Metal Opera de mister Tobias Sammet. L’ambiance est joyeuse, les titres étant repris en chœur par le public et le petit Tobias est très en forme et taquin avec son public, mais surtout avec ceux de la scène voisine qui attendent KREATOR qu’il s’amuse à charrier. Les quelques titres entendus sont parfaitement joués et tout cela finit sur un excellent "Sign Of The Cross" accompagné de tous les guests de la soirée, Jørn Lande, Geoff Tate, Bob Catley, Eric Martin.

SETLIST : Mystery Of A Blood Red Rose – The Scarecrow – The Story Ain't Over – Dying For An Angel – Twisted Mind – Reach Out For The Light – Farewell – Seduction Of Decay – Avantasia – Shelter From The Rain – Runaway Train – Promised Land – Let The Storm Descend Upon You – Lost In Space – Sign Of The Cross + The Seven Angels

Bilan

Fabio Cette édition restera un très bon cru avec d'excellentes découvertes en live, toujours une bonne ambiance... Et une météo toujours aussi merdique ! On a beau être habitué et motivé, trois années consécutives à patauger, ça fait beaucoup... Même si les travaux conséquents ont (plus ou moins) porté leurs fruits sur l'infield, la traversée de la Wacken Plaza et du Wackinger dans la boue reste très pénible (sans même parler de l'état du campement).
Bref, je ne suis pas encore décidé pour l'année prochaine mais pour ceux qui n'ont jamais effectué le pèlerinage à la Mecque du Metal (un petit patelin de 1800 habitants paumé au fin fond de l'Allemagne) je n'ai qu'un conseil : allez-y !

Mag WOA cette année c’était :
un running order qui m’a posé des problèmes de choix cornélien, un drainage il paraît mais c’était pire qu’en 2016 mais pas au niveau de 2015 (quoi que… Peut-être qu’on prend l’habitude des bottes au bout de 3 ans !), une escroquerie avec le concert de MANSON…
mais surtout et toujours beaucoup de groupes excellents à voir et revoir avec nos amis et en dégustant des spécialités venues de partout ! Mention spéciale à la brochette du barbare !
ma découverte festive : RUSSKAJA !! Mon coup de cœur : ACCEPT avec l’orchestre symphonique ! le plaisir de revoir RAGE ! Ma bonne surprise avec PARADISE LOST ! Et la messe de POWERWOLF ! Et tant d’autres !
Ce festival reste tellement riche qu’on regrette que ça ne dure pas plus longtemps, c’est toujours aussi difficile d’en partir (surtout pour ceux qui tombent en rade de batterie), puis après on se rappelle que marcher dans la boue c’est usant et qu’on souffre… Donc on dit plus jamais… Mais possible que j’y retourne l’année prochaine et que je me demanderai encore si la boue est de la partie. « Pourquoi on s’inflige ça ? » Alors j’attends la programmation complète pour 2018 avec impatience.

Ben Ce WOA fut malgré les quelques petits couacs (drainage et cashless) une belle édition, et puis Wacken sans boue ce n’est pas Wacken
Les plus :
Le concert d’ACCEPT qui a été LE meilleur concert du festival.
Les stands de restauration, tellement de choix qu’il faudrait une semaine de fest pour tout goûter, avec le chili au cerf ou encore le langos hongrois.
Au rayon découverte, SALTATIO MORTIS, RUSSKAJA ou encore VERSENGOLD.
Les moins :
Le trophée du pire concert est décerné à MARYLIN MANSON !
La cashless, qui n’était utilisable qu’à l’espace VIP/Press et devant les mainstages, ailleurs il n’était pas possible de s’en servir, donc inutile.
Le drainage …. Euh en fait je n’ai pas vu la différence avec l’année dernière...

Top 3 des concerts :
ACCEPT
GRAVE DIGGER
RAGE

À l’année prochaine pour de nouvelles aventures à n’en pas douter !!!!




             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod