Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2017
Pumpkins United @ Zénith de Paris
Par JEFF KANJI
Le 16 Novembre 2017

WACKEN OPEN AIR DAY 3
Par JEFF KANJI
Le 27 Octobre 2017

ANATHEMA + ALCEST @ Radiant (69)
Par DARK BEAGLE
Le 24 Octobre 2017

WACKEN OPEN AIR DAY 2
Par JEFF KANJI
Le 19 Octobre 2017

WACKEN OPEN AIR DAY 1
Par JEFF KANJI
Le 16 Octobre 2017

AYREON UNIVERSE @ Poppodium 013, Tillburg
Par VOLTHORD
Le 20 Septembre 2017

METALLICA à Bercy
Par DARK SCHNEIDER
Le 12 Septembre 2017

SYLAK OPEN AIR Day III par Steve
Par WËN
Le 7 Septembre 2017

SYLAK OPEN AIR Day II par Steve
Par WËN
Le 6 Septembre 2017

SYLAK OPEN AIR Day I par Steve
Par WËN
Le 5 Septembre 2017

BLAST KNIGHT 2 @ Le Trait D'Union, Neufchâteau
Par T-RAY
Le 30 Juillet 2017

GUNS N' ROSES (+ BIFFY CLYRO) - Stade de France
Par JEFF KANJI
Le 27 Juillet 2017

Chapouk au HELLFEST !
Par CHAPOUK
Le 26 Juillet 2017

HELLFEST 2017 - Jeff on the road
Par JEFF KANJI
Le 9 Juillet 2017

CRYPTOPSY + AD PATRES + CREEPING FEAR @ Le Klub
Par POSITRON
Le 5 Juillet 2017

HELLFEST 2017 - Le carnet de bord de Fenryl
Par FENRYL
Le 28 Juin 2017

The BLACK DAHLIA MURDER @ O’Sullivans Backstage
Par T-RAY
Le 27 Juin 2017

RHAPSODY REUNION @Brise Glace, Annecy
Par VOLTHORD
Le 28 Avril 2017

SUICIDAL TENDENCIES à la Coopérative de Mai
Par CHAPOUK
Le 11 Avril 2017

ARCHITECTS/STRAY FROM THE PATH/MAKE THEM SUFFER
Par ISAACRUDER
Le 8 Avril 2017

KORN au Zénith de Paris
Par CHAPOUK
Le 5 Avril 2017

TRUST à Clermont-Ferrand
Par CHAPOUK
Le 25 Mars 2017

Carpenter Brut @Théâtre Berri, Montréal
Par ISAACRUDER
Le 14 Mars 2017
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
WACKEN OPEN AIR DAY 1
Par JEFF KANJI le 1 Août 2017
Publié le 16 Octobre 2017 Consulté 623 fois

Mag Ce n’était pas du tout prévu ce sixème Wacken Open Air ! Quelques groupes m’ont motivé et mes vacances qui sont tombées pile quand il fallait… Le hasard fait bien les choses parfois ! ça aurait été dommage de louper cette édition ! Ben et Fabio n’ont pas mis longtemps à se décider à m’accompagner cette année encore et donc nous voilà de nouveau pour vous raconter cette édition « Rain or Shine » again !



Cette année nous avons fait une escale le mardi soir à Hambourg avec la découverte du bar Metal bien réputé où nous avons retrouvé avec surprise notre voisin de camp de l’année dernière ! le monde est petit et ce festival s’annonçait très bien !
Fabio Retour à Holyland en ce début août 2017 ! Ca n'était normalement pas prévu au programme mais c'est le problème de Wacken : quand on y est allé on n'a qu'une envie, c'est d'y retourner ! (à croire qu'en 1 an, on oublie la distance, la foule, la flotte, le froid et la boue !)

Jour 0 (1 août 2017)

Fabio Ce mercredi étant le jour "0" du festival, les main stages ne sont pas encore ouvertes, on constate d'ailleurs que l'herbe est bien verte sur l'infield, ça mérite une photo souvenir car ça ne va pas durer ! C'est donc à BullHead City et au Wackinger que se concentre l'essentiel du programme. Ce qui explique d'ailleurs la foule présente à tous les concerts de cette soirée.



FLOTSAM & JETSAM (19h10-19h55)

Fabio Il est temps d'aller rejoindre la W:E:T Stage pour FLOTSAM & JETSAM, première découverte live de ce festival.
La tente est bien remplie et le public fait honneur à Eric A.K et sa bande, qui délivrent un set éclectique, mêlant des titres emblématiques des premiers albums ("Hammerhead", "I Live, You Die", "No Place For Disgrace") et des titres plus récents tels que "Life Is A Mess" et "Iron Maiden", tirées de l'album éponyme sorti en 2016.
Une bonne prestation, bien énergique mais malheureusement desservie par un son brouillon et criard. N'étant pas fan de Thrash et ne connaissant pas tous les morceaux, il est du coup difficile de s'y retrouver et c'est un peu décevant. J'irai plutôt me rabattre sur un Live officiel.

SETLIST : Hammerhead – Me – Life Is a Mess – Hard On You – I Live, You Die – Iron Maiden – Desecrator – Dreams Of Death – No Place For Disgrace

UGLY KID JOE (20h05-21h05)

Fabio Le groupe suivant à investir la Headbanger's Stage est UGLY KID JOE . J'avoue, j'en suis resté à "America's Least Wanted" et j'ignorais même que le groupe tournait encore et avait ressorti un album en 2015 ("Uglier Than They Use to Be").
Ça fait toujours plaisir de ré-écouter de loin "Cats In The Cradle" et l'indéboulonnable "Eveything About You", mais je devrai quand même jeter une oreille sur le dernier LP.

VERSENGOLD (23h00-0h00)

Fabio Direction le merch officiel, puis le Wackinger Village, histoire de se restaurer avant VERSENGOLD. La foule est déjà bien compacte devant la Wackinger Stage – on en vient presque à se dire que soit la fosse est trop petite – quand les Brêmois attaquent leur set.
VERSENGOLD délivre un Folk moderne et entraînant, et le public lui est totalement acquis, dansant et chantant sur tous les titres. Une très bonne ambiance, très festive donc pour terminer cette première journée...
Ben VERSENGOLD est un habitué du wackinger, jouant encore cette année sur cette scène et plusieurs fois durant le week-end. C’est pour moi une découverte. Le groupe joue une musique festive avec flûte, violon et en allemand. À en juger par l’ambiance dans le public, le groupe est assez connu, et la bonne humeur qu'il dégage rend ce concert sympathique. Tout le monde chante et danse sur chaque morceau ….. Une heure qui passe vite et qui ouvre bien pour moi les festivités de cette 28ème édition…

SETLIST : Niemals Sang und Klangos – Verliebt in eine Insel – Haut mir Kein' Stein – Spaß bei Saite – Ich und ein fass voller Wein

Jour 1 (2 août 2017)

Fabio Seconde journée et premier jour "officiel" du festival, ça démarre mal avec un violent orage qui s'abat sur le site en début d'après-midi (il faisait sec depuis la veille aussi, ça semblait louche...). Nous arrivons donc sur l'infield dans des conditions wackeniennes normales, c'est à dire : les pieds dans la boue...
C'est l'occasion de vérifier si les aménagements réalisés depuis la dernière édition (drainage de l'infield et mise en place du pipeline de bière (!) ont porté leurs fruits : ça à l'air de fonctionner, la couche de boue est plus mince et le terrain plus praticable que par le passé – mais nous n'en sommes qu'au premier jour, qui ne fait que commencer...



SKYLINE ouvre donc de manière officielle le festival sur la Faster, avec son set de covers comme à son habitude, avec en bonus la présence de DORO en fin de set pour l'hymne de Wacken "We Are The Metalheads" et "All We Are", une bonne mise en bouche pour débuter la journée...

ROSS THE BOSS (16h00-16h45)

Fabio Il est temps de se mettre en place devant la Harder pour accueillir le patron : ROSS THE BOSS, membre fondateur et ex-guitariste de ManOwaR, pour 45 minutes de Heavy pur jus extrait des 6 premiers albums du groupe !
Ce n'est certes pas de la nouveauté, mais le public ne boude pas son plaisir et reprend en chœur les hymnes des Kings of Metal, harangué par un Marc Lopes au top. La section rythmique n'est pas en reste avec Rhino derrière les fûts et Mike Lepond (SYMPHONY X) à la basse qui a vraiment l'air de s'éclater !
C'est le cas également dans le public, avec une fin de set énorme sur "Battle Hymn" et "Hail And Kill"... On en aurait bien repris quelques morceaux de plus !

Ben Après avoir essuyé une petite averse, c’est pour moi le premier concert de cette journée, et quoi de mieux que de commencer par un set de MANOWAR, ou plutôt par des reprises. Car Ross the boss, membre fondateur, va nous proposer une setlist axée sur cette partie de sa carrière, avec comme bassiste l’excellent Mike Lepond et Marc Lopes au chant, qui est surprenant sur des titres comme "Fighting The World" ou encore "Battle Hymn" avec un public conquis qui reprend en chœur les titres. Un très bon concert qui met dans l’ambiance pour la journée et a défaut de voir MANOWAR, on a le droit à un de ses anciens guitaristes, et le côté MANOWAResque va jusqu’à la remise de prix à la fin du set … Seul moment un peu longuet de ce show.



SETLIST : Blood Of The Kings – Death Tone – The Oath – Bloof Of My Enemies – Kill With Power – Sign Of The Hammer – Fighting The World – Battle Hymn – Hail And Kill

EUROPE (17h00-18h00)

Fabio C'est au tour de EUROPE d'investir la Faster et le moins que l'on puisse dire c'est que les fans sont nombreux, l'infield est plein comme un œuf, et même au-delà. Les Suédois démarrent par deux titres issus du dernier LP "War Of Kings", le titre éponyme et "Hole In My Pocket". S'ensuit un mix de morceaux récents post-reformation et de vieux morceaux tirés des premiers albums ("Rock The Night", "Ready Or Not", "Supertitious") auxquels le public adhère toujours.
C'est propre, musicalement impeccable – John Norum est toujours aussi bon ! - mais pourtant pas convaincant, un peu mou et manquant de flamme. Le set se termine sur (forcément) "The Final Countdown", comment y échapper ?!

Ben On ne présente plus les Suédois, qui sortent un nouvel album "Walk The Earth" en octobre.
Pour ma part, les ayant déjà vus, je les écoute de loin avec un des nombreux sandwichs proposés sur le site.
Le show mélange ancien titre et nouveaux, à commencer par la première chanson issue de leur précèdent opus "War Of Kings". Joey Tempest s’amuse toujours autant avec son pied de micro, mais c’est un vrai frontman qui sait se mettre le public dans la poche. Et pour finir bien sûr par le traditionnel et l’inusable "Final Countdown", repris en cœur par tous le public, moi y compris.
Une setlist sans surprise mais parfaitement exécutée. Seule déception, ne pas entendre une chanson du futur album…

SETLIST : War Of Kings – Hole In My Pocket – Rock The Night – Scream Of Anger – Last Look At Eden – Firebox – Sign Of The Times – Ready Or Not – Nothing To Ya – The Beast – Superstitious – The Final Countdown

Fabio Décidant de faire l'impasse sur STATUS QUO, nous partons explorer plus en détail le Wackinger et tombons sur la fin du set de WOLFCHANT, qui délivre un Pagan Metal mélodique de bonne facture. Bonne surprise, à ré-écouter plus en détail !

STATUS QUO (18h15-19h30)

Ben Autre voyage dans le temps avec les vétérans de STATUS QUO emmenés par le très classe Francis Rossi, qui malgré l’approche des 70 ans, n’a rien perdu de sa voix et de son touché à la guitare. La setlist puise dans tous les albums du groupe, et il y a de quoi faire, les Anglais se permettant même d’en jouer certains sous forme de medley. Le groupe jouant à la perfection nous délivre un très bon show de pur Rock.

SETLIST : The Drone – Caroline - Something 'bout You Baby I Like (Richard Supa cover) – Rain - Softer Ride - Beginning Of The End - Hold You Back - What You're Proposing / Down the Dustpipe / Wild Side Of Life / Railroad / Again And Again - Paper Plane - In the Army Now (Bolland & Bolland cover) - Roll Over Lay Down - Down Down - Whatever You Want - Rockin' All Over the World (John Fogerty cover) - Rock And Roll Music / Bye Bye Johnny (Chuck Berry cover)

ACCEPT (20h00-22h00)

Fabio Retour sur les main stages car l'heure de la tête d'affiche de la soirée approche et l'infield se remplit pour le concert mémorable et unique qu'ACCEPT a concocté pour cette 28ème édition du Wacken Open Air : un set en trois parties, dont deux faisant la part belle à l'orchestre national symphonique tchèque.
Ce n'est plus une originalité de voir un groupe de Metal jouer avec un orchestre symphonique, mais ça reste toujours un évènement et si les orchestrations sont bien conçues, ça donne de la profondeur et ça se marie parfaitement avec le style. J'ai d'ailleurs toujours pensé que si MOZART, BEETHOVEN et WAGNER avaient été nos contemporains, ils auraient été forcément metalleux !
Le premier acte démarre donc avec le groupe seul, qui en profite pour envoyer deux titres issus du nouveau LP "The Rise Of Chaos" qui sort juste le lendemain : "Die By The Sword" qui ouvre le concert et met tout le monde d'accord, et "KoolAid". Vient ensuite "Restless And Wild" (35 ans, et toujours aussi efficace !!), et le set se termine déjà par "Pandemic" et "Final Journey".
Tomber de rideau et pause pour la mise en place de l'orchestre. Le second acte d'une demi-heure sera tiré de l'album solo de Wolf Hoffman sorti en 2016 : "Headbanger's Symphony" et présentera six pièces classiques revisitées à la sauce Metal [cf setlist]. J'avoue qu'en tant qu'amateur de classique, c'est tout simplement jouissif ! Mark Tornillo revient sur scène et c'est parti pour le troisième acte : ACCEPT + orchestre symphonique avec "Princess Of The Dawn" et son final époustouflant, suivi d'un énorme "Stalingrad" ! L'orchestre apporte vraiment une dimension épique aux compos ("Shadow Soldiers", "Fast As A Shark" et "The Dark Side Of My Heart" notamment) et en particulier sur "Metal Heart" avec son solo inspiré de la Lettre à Elise de BEETHOVEN qui devient monumental avec des instruments classiques (et avec les chœurs du public), des frissons et un grand moment ! Le concert se termine par un "Balls To The Wall" dont le titre résume parfaitement la performance d'ACCEPT de ce soir et qui a tout à fait sa place dans les "A Night to Remember" du W:O:A ! Wolf et sa bande ont le sourire jusqu'aux oreilles, et les musiciens de l'orchestre ont aussi l'air de s'être bien éclatés !!



Ben Je me dépêche de changer de scène, un show spécial avec orchestre philharmonique étant prévu, j’ai hâte de voir les chansons avec ce dernier ….. Le logo WOA cache la scène pendant que l’intro retentit...
Le rideau se baisse et petite déception, il laisse place au décor normal et le groupe balance "Die By The Sword" extrait du dernier album qui d’ailleurs en live est excellent !!!! Mais où est le show spécial … ??? Profitons quand même). Au bout de 30 min Mark Tornillo annonce que pour cette soirée « A night to remember », le groupe va jouer un show spécial Wacken avec un orchestre ….. AHHHH !!!! Le logo « Headbangers Symphony » (titre de l’album solo de Wolf Hoffman) dissimule la scène …. Après quelques minutes le rideau se baisse avec devant un écran géant l’orchestre philharmonique de République tchèque et seulement Wolf sur scène, qui reprend des morceaux de classique tel le Scherzo de Chopin, Roméo et Juliette… Etc…. Wolf tout sourire impressionne de maîtrise …. Très bon moment qui se termine au bout de trente minutes. L’orchestre entame les premières notes de "Princess Of The Dawn", moment où tous les membres d’ACCEPT reviennent sur scène …. Et là c’est vraiment excellent !!!!! Le groupe enchaîne avec un "Stalingrad" qui avec l’orchestre prend vraiment une autre dimension, les membres jouent tout sourire et ça fait plaisir, les titres s’enchaînent à une vitesse impressionnante tant avec l’orchestre on redécouvre chaque chanson et ce concert est vraiment une grosse claque. Le groupe termine le show par un "Balls To The Wall" enflammé et repris en chœur par le public.
Trop tôt pour dire si ça restera LE concert de cette édition 2017, mais entre des nouvelles chansons accrocheuses, l’orchestre, l’ambiance, la pyrotechnie et les deux heures de concert …. Ça va être dur même pour VOLBEAT qui suit. Ce qui est sûr c’est que ça aurait dû être sans conteste la tête d’affiche de cette journée !!!!!

Mag ACCEPT c’était LE groupe qui étant annoncé en show spécial m’a décidé à venir ! Et c’était vraiment excellent ! Les deux heures m’en ont paru une seule ! Mais c’est sur la troisième partie du concert que j’ai le plus profité, l’orchestre accompagnant le groupe c’était magique, l’ambiance dans le public était au rendez-vous et ça même assez loin. Je m’attendais à un concert excellent pour cette « a night to remember » et la dimension avec l’orchestre m’a vraiment touchée, ce n’est pas vraiment une nouveauté mais je ne m’attendais pas à un rendu aussi magnifique ! bref un de mes meilleurs souvenir de cette édition de Wacken.

SETLIST :
1 – ACCEPT : Die by the Sword – restless and Wild – Koolaid – Pandemic – Final Journey
2 – HEADBANGER SYMPHONY : Wolf Hoffman + Czech National symphony Orchestra :
 Nuit Sur Le Mont Chauve (Mussorgsky cover)
 Scherzo (Chopin cover)
 Roméo Et Juliette (Tchaikovsky cover)
 Symphonie Pathétique (Beethoven cover)
 Double Concerto pour violoncelle en Sol mineur (Vivaldi cover)
 Symphonie n° 40 en sol mineur – K.550 (Mozart cover)
3 – ACCEPT + ORCHESTRA : Princess Of The Dawn – Stalingrad – Dark Side of My Heart – Breaker – Shadow Soldiers – Dying Breed – Fast As A Shark – Metal Heart – Teutonic Terror – Balls To The Wall"


VOLBEAT (22h30-0h00)

Fabio La foule reste compacte pour accueillir VOLBEAT : changement de style peut-être un peu incongru, mais les Danois sont en forme, assurent et vont mettre le feu à la Harder durant 1h30. Le son est tout simplement énorme !!
La première partie du set envoie du bois avec "The Devil's Bleeding Crown", "Lola Montez", "Let It Burn". Tout ça se calme un peu sur l'acoustique "Sad Man's Tongue".
C'est à ce moment que nous décidons de quitter les main stages pour aller voir CORVUS CORAX sur la Wackinger Stage...

Ben Après une petite intro le logo géant du groupe laisse place au backdrop au couleur du drapeau allemand et les Danois enchaînent directement avec le premier titre de leur dernier album (sorti en 2016) "The Devil's Bleeding Crown", dès les premières notes, on entend un son clair, solide mais aussi un peu fort (ce qui plus tard sera gênant pour le performance de CORVUS CORAX sur la Wackinger), Michael Poulsen est comme d’habitude très en voix, marque de fabrique du groupe. Les autres musiciens ne sont pas en reste avec les solos de Rob Caggiano entre autres … Les titres s’enchaînent en faisant la part belle aux titres du dernier album (pas moins de 5 chansons durant le set). En milieu de set Poulsen fait retomber la température avec un petit passage acoustique ou il s’amuse avec le public et jouera du Johnny CASH. La chanson "Goodbye Forever" est l’occasion de rendre un hommage à Chris Cornell et Chester Bennington (enfin un groupe qui pense à rendre un hommage à d’autres disparus… Et oui y en a pas qu’un !!!). Quelques titres plus tard sur "Evelyn" comme sur l’album la chanson commence par les cris de Barney Grennway (NAPALM DEATH) qui change un peu du VOLBEAT « traditionnel », mais le mélange des voix en live n’est pas inintéressant…
Un super concert, avec une très bonne setlist qui permet au groupe de ne pas voler sa place de tête d’affiche. Mais pour ma part, après l’excellente prestation d’ACCEPT c’était un peu fade et j’aurais préféré finir avec eux pour cette « Night to remember »

SETLIST : The Devil's Bleeding Crown – Wild Rover Of Hell – Heaven Nor Hell / A Warrior's Call – Lola Montez – Let It Burn – Doc Holliday – Sad Man's Tongue – Soulweeper – Black Rose – For Evigt – Slaytan – Dead but Rising – Seal the Deal – Black Heart – Hallelujah Goat – Goodbye Forever – Evelyn (w/ Barney Greenway) – Fallen – Still Counting

CORVUS CORAX (23h00-0h00)

Fabio Arrivée donc au Wackinger et là, c'est le drame : la foule est compacte devant la scène et jusqu'au milieu du Wackinger... Cette fosse est décidemment trop petite !
Placés comme nous le sommes, on entend juste : rien, tellement VOLBEAT joue fort. On profitera même bien de "Evelyn" avec Barney de NAPALM DEATH, de "Fallen" et "Still Counting" en final... Merci les gars.

Ben CORVUS CORAX, à la Wackinger ça doit valoir le coup, en plein milieu de cette partie du fest qui nous plonge dans la période viking, ça colle parfaitement au groupe et à sa musique. Et ce concert va être de courte durée pour moi, car mis part les fans qui sont au premier rang, ce qui n’est pas mon cas, le son a été parasité durant tout le show par le son beaucoup trop fort de VOLBEAT sur une des main stages. Durant le set le groupe reprend le superbe générique de la célèbre série Game Of Thrones, même ce titre j’ai mis du temps à le reconnaître tant on entendait le son de la mainstage...

Fabio Petits regrets sur cette première journée : un running order qui m'a longuement fait hésiter entre le final d'ACCEPT et le Black liturgique de BATUSHKA. J'espère pouvoir revoir ces derniers sous peu tant l'album "Litourgiya" m'a fait grosse impression !

PYROHEX

Ben Avant de conclure cette première journée de festival pourquoi ne pas s’arrêter sur le spectacle proposé.
La première partie de ce spectacle voit des personnes s’affronter avec des « armes » en feu, tel des épées, des lances… Etc… vraiment sympa surtout le combat avec les épées de feu.
Ensuite pour la deuxième partie du spectacle ce sont des danseurs toujours avec des objets en feu sur des morceaux d'AVANTASIA. Vraiment très sympa à regarder et parfait pour achever cette journée.
Place maintenant à l’apéro sur le camping…



Mag Cette journée fut assez light en concert pour ma part… Si ROSS THE BOSS et ACCEPT étaient pour moi les inratables de ce jour, ce fut la journée de la redécouverte du site, des découvertes gastronomiques telles que les « pommes pervers » et des spectacles avec du feu pour nous réchauffer ce qui était bienvenu après avoir tenu ma toile de tente qui ne cherchait qu’à s’envoler sous la pluie en début d’après-midi…
Le côté rassurant : l’arrivée progressive de la boue pour ne pas perdre nos repères des années précédentes.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod