Recherche avancée       Liste groupes



    

7 variations autour de la Citrouille
Par DARK BEAGLE le 8 Avril 2018 Consulté 1420 fois

HELLOWEEN, c'est connu, a eu une histoire assez tumultueuse, faite de "je t'aime moi non plus" et paradoxalement, d'une espèce d'amitié sincère malgré tout entre certain de ses membres. Petit tour d'horizon de ce que nos Citrouilles favorites ont pu proposer de mieux à travers chacune de leur incarnation !


HELLOWEEN
Walls Of Jericho
1 - How Many Tears

Point culminant de cet album, "How Many Tears" est une des pièces maîtresse du groupe, encore souvent jouée en concerts aujourd'hui. Sa partie instrumentale, toute en finesse, ouvre la voie à un final génial, dans une démesure totale. Comme quoi, Weikath écrit de bons morceaux parfois !


HELLOWEEN
Keeper Of The Seven Keys Part 1
2 - Halloween

Des morceaux-fleuves d'HELLOWEEN, "Halloween" a un charme que les autres n'ont pas forcément, il met en place les éléments qui seront toujours repris, respectés sur les autres. Là encore, le solo final est absolument jouissif. Le mètre étalon du morceau fleuve chez les Citrouilles.


HELLOWEEN
Chameleon
3 - Giants

Je n'aime pas ce disque. Mais il y a ce morceau, que je considère comme l'un des plus racés du groupe avec son riff fédérateur. Encore une fois, Weikath, quand il se sort les doigts du c...


HELLOWEEN
The Time Of The Oath
4 - The Time Of The Oath

Suite à l'échec critique et commercial de "Chameleon", Kiske et Scwichtenberg sont invités à aller voir ailleurs si la culture des cucurbitacée se portait bien. Le premier en voudra énormément à Weikath, le second mourra un peu plus tard... Avec l'arrivée d'Andi Deris et d'Uli Kusch, HELLOWEEN va retrouver de sa superbe et sera salué pour son travail sur "The Time Of The Oath" dont le morceau-titre s'avère assez atypique pour le groupe.


HELLOWEEN
Rabbit Don't Come Easy
5 - Hell Was Made In Heaven

Avec HELLOWEEN, il y a des trucs qui ne changent pas, comme la valse des musiciens. Exit Grapow et Kusch, bienvenue à Sascha Gerstner, Mark Cross, Stefan Schwarzmann et Mikkey Dee (Cross ayant été malade, plusieurs batteurs se sont succédés) sur cet album, dont on tirera un "Hell Was Made In Heaven" très classique, très satisfaisant et très entraînant.


HELLOWEEN
Gambling With The Devil
6 - Dreambound

Avec les arrivées de Sascha Gerstner (sur l'album précédent) et de Dani Löble, HELLOWEEN fait comme certains clubs de football : ils prennent de jeunes pousses afin de les faire grandir et truster les premières places du championnat. Finalement, excepté ce "Gambling With THe Devil", ce sera plutôt dans le ventre mou qu'ils végéteront, voire près de la zone de relégation... Et quelque soit l'incarnation du groupe, nous tombons toujours sur des morceaux aux trames très classiques pour HELLOWEEN, comme ce Dreambound.


HELLOWEEN
Pumpkins United
7 - Pumpkins United

C'était à prévoir non ? Bien sûr, Kiske a longtemps vomi sur HELLOWEEN, mais rebosser avec Kai Hansen au sein d'UNISONIC a peut-être calmé certaines rancoeurs (ou le chèque ? Ne voyons pas le mal partout !). Morceau très classique au final, mais qui rend immédiatement nostalgique.

Voilà les différentes recettes que je vous propose. Toutes ne sont peut-être pas aussi savoureuses que certaines, mais toutes ont le mérite de présenter HELLOWEEN a un moment de leur carrière. Quels auraient été vos choix ?

Le 16/05/2018 par PUMPKINSTEF

Quelle bonne idée que ce thème. Mais que c'est dur : Bon, allez, je me jette à l'eau au débotté :


1- "How Many Tears" : le chef d'œuvre imparable, l'hymne qui a lancé une carrière et marqué des générations. La genèse d'un groupe. Essentiel !

2- "Halloween" : une orgie démoniaque de riffs, de soli, de mélodies à se rouler par terre, chaque ligne musicale raconte une histoire, et l'ensemble du titre forme un scénario entre le bien et le mal. Géant !

3. "Eagle Fly Free" : l'hymne de Speed Mélodique par excellence, un refrain unique, une prestation vocale hors du commun. Frissons garantis !

4. "Sole Survivor" : l'hymne qui marque la renaissance d'un groupe après des années de galère, couillu et marquant.

5. "Mission Motherland" : un souffle épique (pic et pic, et colégram), un titre d'envergure passionnant (à égalité avec "Revelations" sur l'album suivant, d'ailleurs).

6. "The Dark Ride" : splendide, épique, heavy, virevoltant, un final somptueux, le dernier titre de Grapow pour le groupe n'est pas qu'un simple au revoir, c'est surtout un chef d'œuvre digne d'un coup de maître.

7. "Dreambound" : un hymne imparable (à l'image de tout l'album dont il est tiré), pour l'album le plus orgasmique de l'ère Deris, à mon goût ! Du fun, et des refrains imparables.

Déjà fini. J'en avais encore une bonne cinquantaine dans ma citrouille magique, là. Bon, tant pis, une prochaine fois...

Le 28/04/2018 par OTTO RAIL

Bon je me lance avec les incontournables des 7 représentations d'HELLOWEEN. Mais non ce n'est pas une torture de synthétiser !

1/ "Ride The Sky" : le premier hymne, toujours joué récemment par Kai Hansen avec GAMMA RAY. Un brûlot Thrash Speed Heavy bien brutal dans le contexte de l’époque, qui n'a pas vieilli d'un iota depuis trente ans.

2/ "Eagle Fly Free" : LE tube ultime de la formation des Keepers. Que dire… Rien, tout est parfait.

3/ "Mankind" : Titre peu connu, pourtant il peut figurer sans problème dans le top 10 des morceaux du groupe toutes périodes confondues. Kiske est impérial et aérien, et Roland Grapow démontre qu'il est un excellent compositeur. Le meilleur titre des deux albums « mal-aimés » "Pink Bubbles..." et "Chameleon".

4/ "Laudate Dominum" : j'aurais pu citer "Sole Survivor", "Where The Rain Grows" ou encore "Time Of The Oath" (ou tellement d'autres). Je préfère insister sur ce morceau exceptionnel et envoûtant, ceci pour bien montrer qu'il n'y a pas que les titres les plus connus et joués en live qui valent le coup.

5/ "The Dark Ride" : Je triche aussi un peu sur les formations, mais comment éviter ce monument de Heavy mélodique encore écrit par Roland Grapow. Je ne comprends pas pourquoi le groupe n'aime pas cet album, ce titre rentre lui aussi dans le top 10 des citrouilles, comme pour "Eagle Fly Free", tout est parfait

6/ "Straight Out Of Hell" : un morceau génial, du parfait Happy Metal, symbole de l'excellence toujours renouvelée du groupe qui finalement, aura fait peu de fautes de goût durant sa longue carrière.

7/ "Pumpkins United" : Un single jouissif à trois voix et trois guitares… Une porte ouverte sur un futur qu'on espère inspiré et radieux.

Le 23/04/2018 par JUDAS

1- "How Many Tears"
Bien évidement mais dans sa version "Live In The UK". Ambiance, puissance, line-up, pont de ouf et finish dantesque lancé par un furieux Ingo... Top !

2- "Keeper Of The Seven Keys"
C'est pour moi ce titre qui est le mètre étalon des morceaux-fleuve. Passionnant, épique, maîtrisé, il ne fait pas tache dans l'album, bien au contraire. "Halloween" est énorme mais "Keeper..." le dépasse dans mon cœur. Il raconte une histoire qui est parfaitement décrite musicalement, une ode au voyage, à la Quête qui incombe au fameux Keeper. Indispensable.

3- "I Believe"
Album trans-genre, décrié parce que pas dans les codes du groupe etc etc... Vrai.
Ce titre me transporte tout au long de sa durée et me stabilise quand ça ne va pas. Même les soli qui donnent l'impression d'avoir été joués de façon dilettante ont leur place et servent le propos de la chanson. Et Michael Kiske quoi... Il me fout les poils à chaque coup, entre passion et émotion, il est parfait et tient la chanson de bout en bout.

4- "Revelation"
Comment passer à côté de ce Scud musical? Une tuerie moderne qui reprend le côté gros riffs de "Mission Motherland" de l'album précédent mais en aérant le tout sans en dénaturer la puissance.
Idéalement placé dans l'album, l'écoute laisse l'auditeur éreinté mais dans le bon sens du terme. Quel régal putain ! Une pièce maîtresse dans la discographie pour sûr !

5- "The Dark Ride"
Je triche car c'est le même line-up mais impossible de passer outre cette monstrueuse baffe qui allie mélodicité et puissance pour nous faire vivre son propos. Plus modérée que "Revelation" mais aussi plus travaillée sur sa globalité, principalement l'ambiance générale mise en valeur par de judicieux et riches ralentissements, pour un plaisir musical différent mais tout aussi intense.

6- "King For 1000 Years"
Ici encore je triche parce que l'itération de la tournée actuelle n'est pas à mes yeux un changement de line-up. Le titre "Pumpkins United" est tout juste sympa si on veut rester poli. Bref.
Nous parlons de titres marquants et le seul que l'on peut retenir de cette purge qu'est "Legacy", c'est bien entendu la perle qui ouvre les hostilités. Un bémol de suite, il traîne un peu en longueur, ce qui n'est pas un reproche que j'ai fait aux six autres. On retrouvera la même recette dans le titre "Nabataea" d'ailleurs pour un résultat globalement inférieur.

7- "Dreambound"
Je serai moins élogieux que pour les titres précédents mais ce morceau est vraiment plaisant avec un refrain énorme qui clôt le débat. Clairement le point culminant d'un album lui aussi très réussi. Le dernier en date d'ailleurs...

Le 10/04/2018 par JEJE

1 "Starlight"
le morceau d'HELLOWEEN par essence, période Hansen : rapide furieux et tellement actuel, on ne reste pas indifférent à cette énergie.

2 "Future World"
un riff démoniaque et jamais égalé... Et pourtant Dieu sait si Hansen essaiera par la suite de refaire cet exploit,notamment avec GAMMA RAY, sans totalement y arriver.

3 "Sole Survivor"
la période Andi Deris est faste mais son tour de force fut avec "Master Of The Rings", non seulement de faire oublier The voice Kiske mais également et surtout de réaliser la prouesse de composer du HELLOWEEN.

4 "Kings Will Be Kings"
"The Time Of The Oath" est un album à posséder absolument, et pour ma part celui de la réconciliation, car j'avais laissé "Master Of The Rings" dans les bacs à sa sortie ; délaissant ce groupe si cher à mes yeux depuis "Pink Bubbles Go Ape" ; Une tuerie sans nom comme les citrouilles savent le faire.

5 "Time"
L'album "Better Than Raw" possède quelques pépites, dont ce mid-tempo entêtant qui vous suit sans jamais vous lasser ; la voix de Deris est belle à en pleurer ; à écouter juste après "Forever And One" pour apprécier toute l'étendue de la palette vocale du frontman Andi.

6 "Dreambound"
Un grand bond dans le temps pour ce sixième choix mais quel choix, rien de tel pour booster votre journée que ce skud in your face pour paraphraser COB ; Deris excelle dans ce style Heavy très brut qui vous retourne les tympans.

7 "Straight Out Of Hell"
Markus nous gratifie d'une composition dans le plus pur style HELLOWEEN, digne successeur de "Hell Was Made In Heaven" ; classique mais diablement efficace.

Le 08/04/2018 par SCARAMANGA6669

1) "Walls Of Jericho/Ride The Sky" : peut-être mon titre préféré du groupe: speed au possible, Kai extraordinaire au chant, solos de génie. L'album de la naissance du Speed Mélodique et un titre toujours kiffant en live.

2) "Halloween" : bon j'aurais pu en choisir d'autres vu le niveau des albums mais c'est le titre le plus épique clairement. Un HELLOWEEN totalement différent du précédent mais quel talent encore une fois !

3) "You Run With The Pack" : une période bien moins intéressante mais ce titre bonus (quel dommage d'ailleurs) est un brûlot Heavy. Morceau assez différent des autres avec Kiske au chant mais celui-ci se débrouille drôlement bien dessus.

4) "The Dark Ride" : encore une fois un choix difficile, j'ai beaucoup hésité avec "If I Could Fly". Une chanson de nouveau très épique mais cette fois avec un côté un peu plus sombre. Mon morceau préféré avec Deris et pourtant j'adore vraiment le gars.

5) Album pas écouté

6) "Who Is Mr. Madman?" : j'aurais pu choisir aisément une chanson sur chaque album (enlever "The King For A 1000 Years" que c'est dur) mais l'intro me fait choisir ce titre. Ces synthés rappellent vraiment les années 1980 et c'est un tube Power vraiment excellent avec un refrain particulièrement entraînant.

7) "Pumpkins United" : espérons que ce sera pas la seule chanson de ce line-up. Morceau très classique au début mais restant très efficace, la deuxième partie de la chanson est encore plus intéressante avec un grand solo et ses deux très bons breaks.

Le 08/04/2018 par HELLSOLDIER

Je dirais :

- 1 : "Victim Of Fate"/"How Many Tears" : 2 Pièces épiques de grandes facture de l'époque préhistorique du groupe. L'une écrite par Kai sur le premier EP du groupe, l'autre par Weiki sur "Walls Of Jericho", ces morceaux sont un exemple de composition. La grande classe, surtout pour un jeune groupe. Mention spéciale à la version live de GAMMA RAY pour le premier, et à celle du "Live In UK" pour le second, juste magique et transcendant l'original.
e.
- 2 : "Halloween" : Le meilleur morceau-fleuve du groupe. Le refrain reflète parfaitement l'âme du groupe, idem pour les divers breaks instrumentaux.

- 3 : "March Of Time" : Assurément le meilleur morceau speed du groupe. Épique et majestueux.

- 4 : "The Dark Ride" : L'un des meilleurs morceaux du groupe toutes époques confondues ! Quelle tristesse qu'ils ne le jouent pas.

- 5 : "The King For A 1000 Years" : HELLOWEEN tâte le terrain des "Keepers" et le fait bien. L'album ne pouvait pas rêver meilleur intro.
Deris est au top de sa forme et les différentes parties s'enchaînent à merveille. Un chef d'oeuvre.

- 6 : "Fallen To Pieces" : "Gambling With The Devil" est mon album préféré avec Deris, chaque morceau est exceptionnel, mais "Fallen To Pieces" est vraiment magique (ce break !!)

- 7 : "Pumpkins United" : Le côté ultra nostalgique de ce morceau me fout des frissons. J'adore mais je suis en même temps frustré que le groupe n'ai pas pris la peine de faire un album complet avec ce line-up...



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod