Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 2321
Comment poster un commentaire ?


STATUS QUO
WHATEVER YOU WANT


Le 25 Janvier 2020 par FIONISHERFRANKY


"Whatever You Want", mes années lycée, le cul moulé dans mon jean Loïs et posé sur le perron de l’école. J’avais découvert le QUO peu de temps auparavant par le double Live et j’étais passé direct à celui-là quand il était sorti. Il a été mon pass d’entrée dans le Rock, avec "Overkill" de MOTÖRHEAD. Si MOTÖRHEAD n’était connu que des initiés, QUO, par "Whatever You Want", était plus largement connu au lycée. On était dingue de cette intro inégalée, au son cristallin du début avec cet effet simple d’un écho s’amenuisant qui rapproche le groupe des oreilles. C’est toujours avec le même bonheur que je le passe fort dans la chaîne HIFI. Une intro qui fait son effet aussi c’est celle de "Who Asked You", même si j’ai toujours regretté une légère baisse de puissance quand le chant embraye ; mais quel super refrain. "Rockin’On" nous ramène l’ambiance rugueuse des années 70 ; headbanging robotique garanti. Tout le reste est bon, même la balade "Living On An Island" ; elle cache bien son jeu mélancolique derrière une mièvrerie juste dosée, qui disparait de toute façon sur un beau final au clavier. De toute façon même sur les albums de l’âge d’or Le QUO a toujours posé quelques titres mièvres, voir bien mous du genou qui, pour le coup, faisaient bien plus tâche aux côtés des "Little Lady", "Rain", "Most Of The Time", "Down Down", "Backwater" et "Caroline"…





CRADLE OF FILTH
CRUELTY AND THE BEAST - RE-MISTRESSED


Le 25 Janvier 2020 par NARCHOST


Attention, je ne note pas l'album en lui même mais uniquement cette idée de merde de remaster/remix. L'album en lui-même est excellent (il faut d'ailleurs que j'écrive un petit quelque chose dessus) mais, encore une fois, NON NON et NON aux remaster/remix surtout quand c'est aussi flagrant qu'ici. Un petit remaster type MAIDEN ça passe mais pas autant qu'ici.

Je ne nie pas le travail effectué qui est vraiment excellent. Mais il faut être vraiment sourd pour ne pas reconnaître l’immense talent de Barker même avec une production moyenne mais tellement plus "personnelle". Ici, l'album sonne moderne et donc, impersonnel comparé au VÉRITABLE album. Le charme n'y est plus.

Le "Cruelty..." que je connais et que j'aime c'est celui de 98. Le véritable, l'original, le vrai blablabla... La production d'époque y est pour quelque chose. Imaginez une seule seconde un "Transilvanian Hunger" avec une production made in Andy Sneap ??

Un 2/5 car heureusement, ce n'est pas un ré-enregistrement... Heureusement...





CRADLE OF FILTH
CRUELTY AND THE BEAST - RE-MISTRESSED


Le 24 Janvier 2020 par MEGIDDO


Remasteriser un Chef d'Oeuvre est souvent casse-gueule voire inutile dans la mesure ou celui-ci a atteint le niveau d' album culte. Ce qui est le cas ici.
On est tous d'accord au sujet du son de la batterie de Barker, surtout quant on connait un peu le parcours du bonhomme. Cela justifie-t'il pour autant de vouloir toucher à l'intouchable ?
Après une première (et dernière) écoute de cette version, j'ai l'impression d'entendre non pas l'immense Nicholas Barker derrière les fûts mais Marthus en personne.
Quant au reste, trop de petits rajouts de synthés et voix féminines mises en avant, alors que tout était pourtant bien dosé dans la version originale.
Les "imperfections" de 1998 participaient aussi au succès final de ce concept album.
Comme beaucoup de fans, je préfère le CRADLE OF FILTH cuvée '98 que celui qui a suivi bien que le combo a fait un sacré retour en grand forme depuis les deux excellentes dernières productions. Le line-up de "Cruelty" reste le meilleur à mon goût.
Un 3/5 en respect pour cette pièce maitresse, quelque peu ternie par un lifting plus que dispensable.





CRADLE OF FILTH
CRUELTY AND THE BEAST - RE-MISTRESSED


Le 24 Janvier 2020 par MARADONA


Superbe chronique pour le meilleur album de CRADLE.
J'ai toujours préféré "Dusk", mais je dois avouer que ce remix m'a fait redécouvrir l'album. Les grattes ont gagné en vigueur, la basse est plus profonde, et surtout, c'te jouissance de pouvoir enfin apprécier le jeu de Barker, le meilleur batteur de Black avec Hellhammer à l'époque. Difficile de réécouter la version d'origine après celle-ci.
Même les moments faibles de l'enregistrement de 1998 sont sublimés : "Venus In Fear" sonne plus profonde, la fin de "Bathory Aria" avait tendance à m'ennuyer, maintenant je trépigne d'impatience à l'idée de l'écouter: ces cordes qui grincent, cette ambiance lourde... merci la nouvelle prod'!
Les grincheux bloqués par cette dernière vont pouvoir enfin comprendre.
Le meilleur album de 2019!





DARK ANGEL
TIME DOES NOT HEAL


Le 24 Janvier 2020 par THRASHMANIAC


Quand on connaît les trois albums précédents, les premières minutes d'écoute de "Time Does Not Heal" sont un peu perturbantes... Et puis finalement... Très vite on comprend qu'on est en fait en train de ce faire latter sur place à coup de batte de baseball cloutée... Si si ! Cet album vous domine !
En fait cet album c'est du pur DARK ANGEL mais avec des structures plus techniques.
Les breaks sont terribles, les riffs acérés, côté rythmique Gene Hoglan tabasse sec ! Les morceaux assez longs comme "Psychosexuality" sont super bien développés. RRaaah et ce son ! j'ai acheté la galette récemment (en version original, s'il vous plaît !) et putain ça accroche ! Elle a du mordant la bête ! Elle vous prend aux tripes et ne vous lâche plus jusqu’à la fin !
Et le chant de Ron Rinehart... Là aussi sa façon de déballer ses lignes de chant diffèrent un peu des albums précédents... Et pourtant c'est terriblement accrocheur... Faut dire qu'il a une putain de voix le Ron ! Taillé pour le Thrash !

Un album assez élitiste qui comblera les thrasheurs exigeants qui connaissent bien leur style.





QNTAL
IV:OZYMANDIAS


Le 24 Janvier 2020 par MR TINKERTRAIN


Ah merde j'aurais jamais cru trouver ce groupe médiéval Électro sur NIME ! Indispensable, à ranger entre "Anastasis" de DCD et IRFAN, mais ils restent bien singuliers les bougres.





TARJA
IN THE RAW


Le 24 Janvier 2020 par VALEK


TARJA est de retour en 2019 avec un nouvel album. L’orchestre et les arrangements sont beaux et peuvent rappeler les grands moments de NIGHTWISH. Je pense qu’il s’agit de la plus belle prestation de TARJA depuis ses débuts au sein de son groupe solo. Elle a prit beaucoup de risques, cependant on regrette que sur certains morceaux le niveau baisse légèrement. Comme je le dis précédemment c’est la plus belle prestation de TARJA à ce jour. Je ne peux pas mettre la quatrième étoile car l’oeuvre ne me transmet pas suffisamment d’émotion et puis je ne souhaite pas mentir au lecteur. Enfin une œuvre qui fait plaisir à entendre le niveau monte d’un cran désormais. Les orchestrations font enfin preuve d’imagination et d’originalité.





METALLICA
KILL'EM ALL


Le 23 Janvier 2020 par ZEPEKENIO


Certains albums gardent à tout jamais une trace indélébile dans tout esprit d'amateur de musique.

Ce "Kill'Em All" en fait partie. Je n'oublierai l'enthousiasme et la claque reçue lors des solos de guitare de "Hit The Lights". Orgasme auditif d'un ado et l'impression d'écouter un style totalement nouveau (ce qui est le cas).

Une telle fougue, une telle fraîcheur, une telle inventivité aujourd'hui encore intactes presque quarante ans après sa sortie.

La production à deux francs six sous ? Pas un problème, ça donne un charme inimitable.
La voix puérile de James Hetfield ? On s'en tape, ça contribue à ce jouissif défouloir.

METALLICA, au fil des décennies, s'est perdu dans la guimauve mais rien que pour ce disque et les trois autres qui suivront, c'est un incontournable et pilier du Thrash Metal.

Essentiel.





IRON MAIDEN
A MATTER OF LIFE AND DEATH


Le 22 Janvier 2020 par PATATUS EMERITUS


"The Reincarnation of Benjamin Breeg" et "Brighter than a Thousand Suns" sortent du lot. Le reste de l'album est un peu long, surtout ces trois dernières pistes construites sur un même schéma. Le single est faiblard. Ceci étant, ça reste plus que correct au niveau de l'instrumentation.





STATUS QUO
BACKBONE


Le 22 Janvier 2020 par JOHNDUFF51


Tout d'abord merci à Dark Beagle. Ça fait plaisir de lire du STATUS QUO sur Nightfall. Je connais toute leur discographie (sauf "Bula Quyyo" où j'ai entièrement fait l'impasse, allez savoir pourquoi).
J’ai exactement le même avis sur "Backbone". Le QIO malgré le décès du légendaire Rick (c’est lui qui m’a donné envie de me mettre à la grate) nous sort un très bon album. Ne surtout pas se fier au titre d’ouverture, vraiment un choix étrange que je ne comprends pas. (ça nous rappelle une mauvaise époque avec en autre "Perfect Remedy").
Pour moi c’est probablement le meilleur opus depuis "Heavy Traffic" (2003) Il m’a d’ailleurs donné envie de les revoir en concert. J’ai toujours hésité à y retourner depuis le décès de Rick mais là c’est décidé. Avec leur ancienneté plus nombre de concerts donnés, le QUO a toujours la forme et ça fait du bien !





BLIND GUARDIAN
TWILIGHT ORCHESTRA - LEGACY OF THE DARK LANDS


Le 21 Janvier 2020 par BAKER

Je suis assez surpris du rendu de l'orchestre. C'est assez curieux mais je trouve que certains passages, tous différents, sonnent plus synthétiques qu'un vrai orchestre qui est pourtant utilisé. Alors du bon synthétique, soigné, mais j'ai vraiment le sentiment d'entendre des claviers plus que des instruments à vent et à cordes.

Est-ce dû à l'écriture ? Les arrangements ? Le mixage ? Ou suis-je le seul à avoir cette impression par rapport à des orchestres comme celui de RAGE dans "Ghosts" ou de SEPTIC FLESH ?





MYSTIC PROPHECY
WAR BRIGADE


Le 21 Janvier 2020 par JULIEN G.


Ce groupe germano-grec est trop méconnu.

Il pratique un Heavy Metal très puissant, n'hésitant pas à flirter avec le Thrash et le Power Métal sans jamais oublier d'être mélodique et accrocheur.

On ne s'ennuie pas une seconde, grâce à des titres variés (speed et agressif sur "Burning Out", refrain mélodique sur "Follow The Blind", fédérateur sur "Good Day To Die" etc...)

La production est impeccable et renforce la sensation de puissance.

Vainqueur par KO.





STRIGOI
ABANDON ALL FAITH


Le 21 Janvier 2020 par NORTHMATHR


Un pur plaisir peccant pour un album qui ré-explore les origines de l'Extrême. À mi-chemin entre proto-Black, Thrash/Death late 80s, Grindcore en gestation, Punk Crust dégueulasse, avec une touche Dark pour obscurcir le propos. STRIGOI fait donc rejaillir le magma entropique de tous les extrêmes métalliques pour une galette absolument jouissive et sans concession. En ce qui me concerne c'est un sans-faute, inspiré et revigorant, varié et sans temps morts. Inclassable et surclassé !





IRON MAIDEN
THE BOOK OF SOULS


Le 21 Janvier 2020 par ZEPEKENIO


un double-album, c'est toujours un peu casse-gueule.

Mais, malins, les Anglais le scindent en deux disques ce qui aère l'écoute.

Et il y a de bonnes choses sur ce livre des âmes.

"If Eternity Should Fail" séduit par son ambiance tribale, je trouve "Tears Of A clown" et le splendide "The Man Of Sorrows" particulièrement émouvants. Le titre éponyme est bien consistant, plein de maîtrise.

Après, tout n'est pas parfait bien sûr. La piste 8 a une intro littéralement pompée sur "Wasted Years" ce qui me fait froncer les sourcils, j'ai horreur du recyclage musical.
"The Red And The black" est un gâchis : les riffs et les solos de guitare sont excellents mais ces "oh oh oh" intempestifs m'insupportent, MAIDEN n'a plus l'âge pour de telles niaiseries.

Le dernier morceau, dix-huit minutes, est une pièce ambitieuse, plutôt réussie et théâtrale mais notre cher Bruce Dickinson ne peut plus y cacher son âge avancé. Sa voix donne des signes de fatigue sérieux dans les aigus. Bien sûr, l'indulgence s'impose d'autant plus que Bruce a du vaincre un terrible cancer de la langue.

Mais c'est le signe que MAIDEN est bien vers la fin, ce qui est compréhensible (et c'en est même touchant).

Mention bien donc pour ce qui est à mon avis, l'avant-dernier album du groupe.





IRON MAIDEN
SEVENTH SON OF A SEVENTH SON


Le 21 Janvier 2020 par FRED

@ Jimi alias Julien G alias Jimi TC… Le temps n'a rien prouvé du tout, si ce n'est que certaines personnes prennent plusieurs pseudos pour surnoter un album ! [...]




Par Nightfall In Metal Earth

J'ai tronqué volontairement ton message car ce que tu insinues est faux : Julien G. n'est pas la même personne que Jimmy the clairvoyant, point, inutile d'insister là-dessus.
Après tu préfères le QUEENSRYCHE, d'autre pas, on a tous nos avis là-dessus (au sein de la rédaction par exemple, les avis sont très divers).
Les fans de MAIDEN sont effectivement chatouilleux, ils aiment défendre leur groupe favori quand il est sévèrement égratigné, c'est comme cela, ce n'est pas toi qui tout seul pourra les changer, surtout en voulant porter un avis qui reste très minoritaire. Alors, restons en là.

DS





SUFFOCATION
EFFIGY OF THE FORGOTTEN


Le 21 Janvier 2020 par NIHIL


Difficile d'être objectif avec ce premier réel essai, mi-teinté entre un Brutal Death pur et dur et entre ce que seront les prémices du Slam, "Effigy Of The Forgotten" se démarque par son mur de distorsions lourdes et épaisses et sa force de frappe frénétique écrasante.

Il n'est pas question de subtilité ou de virtuosité dans la composition et la qualité des morceaux, les quelques titres phares suffisent à tenir la baraque, "Liege Of Interacity" comme pièce maîtresse, pour le reste n'y voyez que pure subjectivité.

Hélas sa linéarité, et la lourdeur du son, m'ennuie à un moment donné, ce premier album est au Brutal ce qu'est "Reign In Blood" au Thrash, il reste un incontournable du genre.

3.5/5 arrondi à 4, parce qu'on y revient forcément.





SEVENTH WONDER
TIARA


Le 21 Janvier 2020 par PILGRIMWEN

Après plusieurs intenses écoutes, je constate que les huit ans de gestation se font sentir. Le disque est sur-produit, peaufiné à l'extrême jusqu'à ce que ne subsiste aucune impureté. J'éprouve sincèrement des difficultés à imaginer le travail de minutie fourni par les suédois ! Il y a un tel soucis du détail !

Il m'apparaît donc délicat d'émettre une critique négative au sujet de "Tiara" car, à mon sens, nous frôlons la perfection musicale ! Si "Tiara" n'avait pas été rattaché au Metal Progressif, je reste persuadé que l'album aurait atteint le haut du panier dans les résultats meilleurs opus de l'année 2018. Le Metal Progressif rebute, bien que SEVENTH WONDER reste l'une de ses émanations les plus abordables.

Il s'agit en conclusion d'une ambitieuse production, fruit de huit années d'incertitudes, de compromis, d'un travail acharné. Il n'y a pas à tortiller du cul, SEVENTH WONDER en impose ! L'un des actuels fers de lance du genre !

Ma note : SEVENTH WONDER/5.





RUNNING WILD
BLAZON STONE


Le 21 Janvier 2020 par VALEK


Il est parfois difficile d’être cohérent avec certain groupe. J’ai cherché des prétextes pour ne pas mettre la note maximale à chaque album de RUNNING WILD. La vérité c’est que presque chaque disque excelle et j’ai rarement vu une carrière qui frise l’excellence c’est incroyable. En général pour noter une œuvre je m’appuie sur ce que je ressens, je ne fais pas la distinction avec d'autres œuvres. A ma grande surprise "Death Or Glory" et "Port Royal" ne sont pas les seuls qui excellent dans cette longue carrière. En général je mets mes morceaux préférés je dirai que je les aimes tous.





NAPALM DEATH
SCUM


Le 20 Janvier 2020 par NAPALM FRED


5 étoiles sont parfaitement justifiées pour cette tuerie. Contrairement à la chronique, je trouve les deux faces différentes. La première reste plus Punk et la deuxième se rapprochant musicalement de "From Enslavement... To Obliteration". Cet album n'est toujours pas délaissé par le groupe en concert, trente-trois ans après. Par ailleurs, il manque encore quelques chroniques de cette légende sur Nightfall...





DISTRESS
THE MOURNING SIGN


Le 20 Janvier 2020 par ROGER


Une triste preuve de plus que le talent ne suffit pas pour faire carrière.
Mais le disque est là, alors réjouissons nous !







Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 2321






1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod