Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 2296
Comment poster un commentaire ?


HELLOWEEN
UNITED ALIVE IN MADRID


Le 23 Octobre 2019 par SAM


Ah HELLOWEEN... Je ne remercierai jamais assez la médiathèque d'Orléans d'avoir acquis "Master Of The Rings" en 1995 je pense. J'ai pris une claque avec "Sole Survivor", "Where The Rain Grows" et surtout "Mr Ego", peut-être mon titre préféré de chez les Citrouilles encore aujourd'hui.
Dans le même bac traînaient "Pink Bubbles Go Ape", "Chameleon" et un des "Keepers", et autant dire qu'après la révélation ce fut la douche froide, les deux premiers étant mous du genou et médiocres pour être gentil, et le "Keeper" sonnait daté pour moi qui était (comme Jeff Kanji apparemment) déjà aguerri au Metal des années 90 tendance Speed Mélodique ou Prog, via des groupes comme ANGRA.
Je dois avoir une douzaine de CD de HELLOWEEN désormais, je n'écoute pas tous les jours mais j’apprécie y retourner de temps en temps.

Je suis forcément allé voir un épisode de la tournée Pumpkins United. Un poil trop surchargée en interludes vidéo à mon goût, et en réalité je n'ai pas trouvé que l'alchimie prenait vraiment entre les deux vocalistes. Je n'ai jamais été un adorateur de Kiske pour avoir découvert le groupe sous Andi Deris et avoir subi "Chameleon" trop souvent, et aussi pour avoir essayé moult fois d'aimer les "Keeper" I et II sans succès. Il est quand même reconnaissable entre tous pour son timbre et ses intonations en début ou fin de phrasé.

Ce timbre cristallin et cette voix presque sans vibrato supportent difficilement le manque de justesse, et, sans avoir été au concert de Madrid, Kiske m'a souvent fait grimacer. Andi Deris est lui un monstre, et son style est plus permissif en termes d'ajustements de justesse ou autres aléas live.

Toujours content par contre de voir et entendre Kai Hansen, qui même vieillissant est toujours un super showman. Un immense regret de ne pas voir Roland Grapow qui a signé parmi les plus beaux titres du HELLOWEEN de la plus belle période du groupe pour moi (dont "Mr Ego" bien sûr) et qui n'ont donc pas été joués.

Pour ce qui est de l'album, la qualité d’enregistrement est irréprochable, c'est du live, ça sonne bien, on entend le public, il y a apparemment peu d'overdub studio, c'est bien. Mais je dois dire que j'ai préféré voir HELLOWEEN sur scène seul et dans sa configuration actuelle qu'avec ses anciennes gloires et ses anciens titres en trop grande quantité. Je suis sur que peu partageront mon avis...


Par Nightfall In Metal Earth

Salut Sam,

Alors pour petite précision (pour ce que ça a d'utile bien sûr), je suis tombé dans le Spimélo par des potes vers 2004 et j'ai connu GAMMA RAY et BLIND GUARDIAN avant le HELLOWEEN des Keepers c'est vrai. Fait marrant d'ailleurs, mon premier HELLOWEEN fut le "High Live" (choix désastreux, comme "Chameleon") et il m'a fallu attendre "Live On 3 Continents" pour tomber sous le charme de la voix d'Andi Deris, ce qui m'a permis d'apprécier à leur juste valeur les monuments de son ère que sont "Master Of The Rings" et "The Time Of The Oath".
À la différence de ton expérience, ma première écoute du premier "Keeper Of The Seven Keys" a été une claque monumentale par contre. Comme quoi...

Cordialement,

Jeff Kanji





HELLOWEEN
UNITED ALIVE IN MADRID


Le 22 Octobre 2019 par NARCHOST


Je suis un peu dans la merde. En effet, je ne possède aucun album du groupe bien que les 3 premiers, que je maîtrise assez bien, soient sur ma liste d'achat depuis 5 ans... Le seul support physique que j'ai d'eux c'est ce magnifique "United Alive" version earbook (BR + DVD + CD).

Pourquoi donc acheter une édition collector d'un Live ? J'ai pu assister à leur magnifique concert au Wacken et j'ai pris une de ces claques ! Vocalement parlant, Kiske m'a fait plus d'effet que certaines de mes ex et quant aux visuels, j'en ai pris plein les yeux. Cerise sur le gâteau, voir Kai & co réunis, c'est juste incroyable (ces guitares... Orgasmique). En ce qui concerne la setlist ? Suivez mon regard...

Dès la fin du concert j'attendais une sortie de ce Live. J’achète très souvent les Lives auxquels j'ai participé (SABATON, METALLICA, JUDAS, NIGHTWISH, DIMMU... Etc) mais celui-ci... Une pure merveille !

HELLOWEEN "version simple" est un groupe de seconde zone de nos jours mais cet HELLOWEEN là c'est du très très lourd !

Pour les fans et les non fans sans aucune hésitation possible !





BLUE ÖYSTER CULT
SPECTRES


Le 22 Octobre 2019 par METALPROG84


Cet album du BÖC n'est peut-être pas le meilleur (un poil en-dessous de "Secret Treaties", "Cultosaurus Erectus" ou "Fire Of..."), mais mérite largement le détour.
D'abord, il y a les premiers morceaux de chaque face (de l'époque !), "Godzilla" et "R.U. Ready 2 Rock", très accrocheurs, qui deviendront des classiques du groupe. Ensuite, "Golden Age Of Leather" est aussi un excellent titre, pêchu et mélodique. Le groupe sait aussi composé des morceaux plus calmes, témoin les deux derniers morceaux du cd, "I Love The Night" (ballade magnifique) et "Nosferatu" (peut-être le sommet de l'album). D'autres titres sont plus FM (et pourront décevoir certains), comme "Fireworks" (que je trouve très bon pour ma part), "Celestial The Queen" ou "Goin' Through The Motions" (ces deux derniers avec beaucoup de synthés style YES).
Au final, un très bon album, assez varié (le Hard Rock côtoyant des ballades, du Rock plus classique ou même du Rock tendance Prog), mais avec toujours beaucoup de subtilité et de feeling. Un groupe qui devrait être plus connu en France.





HELLOWEEN
UNITED ALIVE IN MADRID


Le 22 Octobre 2019 par CANNARAS


Je suis bien embêté. J'avais collé un 5/5 au précédent Live d'HELLOWEEN, celui de la tournée "The Legacy". Or, si on colle la note maximale à ce précédent effort, combien peut-on mettre à ce "United Live In Madrid" ?
Finalement, une note s'impose-t-elle ? Lorsque l'on voit tous ces hymnes du Speed Mélodique qui s'enquillent les uns après les autres, interprétés par des musiciens hors-pairs (à ces duels de guitares !), sublimés par des chanteurs en forme, notamment par un Michael Kiske impérial, soutenus par une très bonne production et, last but not least, boostés par un public en feu, que demander de plus ? Comment faire mieux ?
Qui plus est, lorsque l'on songe au caractère sentimental de cette tournée dont beaucoup de fans avaient rêvé mais peu espéré, cette tournée entrera probablement dans les grandes dates de l'histoire du Metal et ce Live est appelé très certainement à devenir une référence absolue parmi les albums live. Ni plus, ni moins. Il ne peut pas en être autrement.
Juste un bémol : le choix de trois chansons ( "If I Could Fly", "Are You Metal ?" et "Waiting For The Thunder") qui ne sont pas les meilleures de la période Deris et qui font (un peu) baisser l'intensité de mon point de vue après un départ en fanfare. Mais c'est vraiment pour pinailler. Car, mise à part ces trois titres, pour le reste, cela déroule. La fin du show avec tour à tour "Power", "How Many Tears", "Eagle Fly Free", "Future World" et "I Want Out" annihile tout sur son passage.
La version DVD ou Blu-Ray est aussi vivement recommandée.





SONS OF APOLLO
LIVE WITH THE PLOVDIV PSYCHOTIC SYMPHONY


Le 22 Octobre 2019 par VSTEPHAN


"Dream On" et "Comfortably Numb" sont absents de la version DVD/Blu-Ray, non pas par choix du groupe, mais parce que celui-ci n'a pas eu les droits vidéo à temps de la part d'Aerosmith et de Pink Floyd.

Par ailleurs, je comprends mal la remarque selon laquelle "Falling Into Infinity" serait un album "compliqué" : c'est précisément l'inverse, et c'est justement parce qu'il comporte des morceaux plus simples et pas démonstratifs ("Hell's Kitchen" et "Lines In The Sand" ne faisant pas exception), voire commerciaux, qu'il a été boudé par les fans à sa sortie.




Par Nightfall In Metal Earth

J'ai un problème avec "Falling Into Infinity" comme j'en ai avec "Awake" ou "Six Degrees..." d'ailleurs : des albums que je trouve boursouflés et gâchés par de la démonstration à l'envi, typiquement le genre de chose qu'on peut reprocher au groupe et qui a tendance à masquer les qualités de mélodistes de ses musiciens. N'oublions pas que la chronique est un art subjectif, et même si j'ai pris la peine de fouiller avant de livrer mes impressions, elles restent personnelles, et tu n'es pas obligé d'être d'accord avec moi, comme je ne le suis pas non plus de rejoindre l'avis de la masse.

Un grand merci pour ton commentaire,

Jeff Kanji





HELLOWEEN
UNITED ALIVE


Le 22 Octobre 2019 par GOUGHY

Je me permets, sans manquer de respect au chroniqueur, un petite correction : il faut ajouter "Keepers...legacy" et "Gambling With The Devil" à la liste des albums non représentés sur ce live et contrairement à ceux cités dans la kro je trouve qu'ils agit là d'albums majeurs de la période Deris...

Sinon je suis d'accord sur tout, kro comme commentaire.
Malgré l'absence de deux des albums précités ce Live est excellent musicalement, beau visuellement, rempli d'émotion, de fun, avec des classiques et des surprises... Je ne vois pas ce qu'on peut demander de plus à un album live. Que vous soyez fan depuis trente ans ou que vous cherchiez à découvrir le groupe (ou entre les deux, bref tout le monde quoi) jetez vous dessus !


Par Nightfall In Metal Earth

Et oui, erreur de calcul toute bête de ma part il est vrai, et quels albums comme tu le dis. Je vais corriger ça dans ma chronique. Merci !

Je pense sincèrement que comme ce United Alive" s'inscrit dans la même logique de support que "Live On 3 Continents" (que j'ai bien poncé à l'époque et que je me suis repassé avant de publier cette chronique), j'ai du faire un amalgame, ce qui n'excuse en rien l'oubli de "Gambling With The Devil".

Jeff Kanji





SACRED REICH
AWAKENING


Le 22 Octobre 2019 par THRASHMANIAC


Aaah le retour de SACRED REICH ! Avec une pochette qui nous fait tout de suite penser à la période "Ignorance"/ "Surf Nicaragua"... Haha ! Comme ça s'annonce bon tout ça ! Ça va chier euh... Bah non... Merde en fait...

Bon pour faire simple, il y a deux choses qui s'annonçaient bien sur cette album. Pour commencer, la voix de Phil est intacte ! Et deuxièmement, Wiley Arnett est toujours là !

Après ben... C'est mou... Et oui le Thrash mou ça existe... Du SACRED REICH en mode pilotage automatique, refrains qui sonne carrément Rock, en fait même les riffs sonnent Rock... Trop groovy... Wiley Arnett nous a pondu des solos beaucoup plus virulents que ça par le passé ! Rythmiques poussives... Ça manque de couilles et de hargne !
Le groupe s'en retrouve vraiment sous exploité, et presque à côté de ses pompes par moments. À croire qu'ils sont restés dans les travers des années 90... Il n'y a réellement que deux morceaux qui ressorte du lot : "Manifest Reality" et "Revolution", ça poutre pas trop mal de ce côté-là. Mais le reste c'est déception sur déception... Au point que c'en est difficile de le percevoir comme un album de Thrash...
Dans le genre "grand retour foudroyant" on a été habitué à mieux !





WOLFSBANE
WOLFSBANE SAVE THE WORLD


Le 21 Octobre 2019 par DIFFICULT


Très content de voir cet album (totalement passé inaperçu à l'époque ) chroniqué ! Je me l'étais procuré directement auprès du groupe (pas sûr qu'il soit sorti en magasin en France même) et n'étant pas un aussi gros fan de la carrière de Blaze avec WOLFSBANE qu'en solo je ne m'attendais pas à une aussi bonne surprise.

Quand on pense que le disque est sorti à la même période que le mitigé "King Of Metal" (je pensais que l'album de WOLFSBANE datait de 2011 mais bon la mémoire me joue peut-être des tours) ce disque a de quoi surprendre encore plus. Je pense à l'OVNI "Illusion Of Love" comme symbole d'un très bon morceau et pourtant totalement étranger à ce que Blaze chante habituellement. C'est ce qui fait le charme de ce disque pour moi et lui donne un côté rafraîchissant.

De plus le son est très bon avec sans doute peu de moyens en effet. Dommage qu'il soit sorti dans l'anonymat le plus total. Merci donc d'apporter un coup de projecteur à ce très bon disque à découvrir si vous ne l'avez pas fait.





HELLOWEEN
UNITED ALIVE IN MADRID


Le 21 Octobre 2019 par BANE


J'essaie de lui trouver des défauts mais rien n'y fait...
Quasiment trois heures de live, une set-list impeccable, trois chanteurs au top (même si Kiske écrase tous les autres), des petites surprise (z'avez spotté ce petit bout de PINK FLOYD ?)...
Tout bonnement parfait, rien que ça.
Et en plus, le gros digi CD est d'une qualité tout à fait acceptable !





HIGH POWER
LES VIOLONS DE SATAN


Le 21 Octobre 2019 par CPEJ


Conçu de la même façon que le premier album, on retrouve des passages lents et sombres et un MEtal tonique marque de fabrique de HIGH POWER.
La production s'est modernisée, mais manque encore de puissance et de clarté.
Patrick Malbos, toujours époustouflant donne du corps aux titres.
Les compositions sont un peu plus faiblardes d'où mon évaluation.
Meilleurs titres, "Avocat" et "Sous L'Oeil Du Cobra".





VOIVOD
THE WAKE


Le 21 Octobre 2019 par BORIS LE BORGNE


Un bien bel exemple de maturité heureuse que ce dernier VOIVOD. On sent Snake et surtout Away en très grande forme : le voyage intergalactique continue.

Cela dit et comme le rappelle Black Screen, le long e.p. "Post Society" vaut tout autant le détour. Un poil super-novesque au-dessus, selon moi.





HELLOWEEN
UNITED ALIVE


Le 21 Octobre 2019 par BAPTISTE89


HELLOWEEN est un de mes groupes de Metal préférés, et ce pour plusieurs raisons. La première, et bien sûr la plus importante, c'est une discographie très qualitative et variée, qui contient un nombre d'excellents titres impressionnant. La deuxième, c'est une histoire passionnante, faite de nombreux changements de line-up, de "je t'aime moi non plus". La troisième, c'est que HELLOWEEN est un groupe majeur, de légende, au sommet de la pyramide Speed Metal Mélodique : c'est un groupe qui a eu une influence énorme sur le genre (on ne compte plus les clones des Citrouilles) et dont on pourrait faire un arbre généalogique au vu de la connexion avec plusieurs groupes (UNISONIC, MASTERPLAN, SERIOUS BLACK, GAMMA RAY, IRON SAVIOR, etc).

Il aura fallu attendre de nombreuses années pour que Kai et Michi reviennent au bercail. Le blocage était surtout du fait de Kiske, dont les relations avec Weiki étaient pour le moins tendues, mais se sont apaisées en 2013, lorsque Weikath est allé à la rencontre du chanteur lors d'un festival. Cette réconciliation s'est muée quelques années plus tard en une reformation du line-up classique du groupe, à l'exception du regretté Ingo. Nous voici donc fin 2019 avec la sortie de ce Live, témoignage de la tournée de 2017-2018 de nos Citrouilles adorées.

Ça y est, HELLOWEEN le tient, son Live ultime ! Le "Live In The UK" était bien trop court pour prétendre à ce titre, le "High Live" était un peu trop sage et voyait un Andi Deris à la peine sur les titres de l'ère Kiske. Le "Live On 3 Continents", quant à lui, se révélait consistant et profitait d'une entame de haut niveau avec "The King For A 1000 Years", mais il manquait toujours Michi. "United Alive" résout tous ces écueils : il est long (pas loin de trois heures au compteur), Kiske et Hansen sont de la partie et les performances sont excellentes.

Les moments où l'on se sent comme un enfant qui vient de recevoir son jouet tant désiré sont de plus en plus en rares passé un certain âge. Quand j'ai regardé le Blu-ray pour la première fois, je tenais à peine sur place ; un sentiment très agréable. L'entame du concert est juste exceptionnelle, avec un "Halloween" impressionnant, où le duo Kiske-Deris fait des merveilles. L'occasion également de constater la qualité d'image, qui est vraiment très bonne. À noter que l'on retrouve plusieurs dates dans ce Live, dont les transitions sont intelligemment amenées par des petites animations où figurent bien sûr des citrouilles.

La setlist est remarquable : les deux premiers "Keeper..." sont bien sûr très représentés, ce sont les deux albums les plus connus des Citrouilles et comme Michi est de retour, il était indispensable que la plupart des titres des deux premiers volets du gardien des sept clés soient interprétés. Alors, qu'en est-il de la performance de Kiske ? Eh bien ce n'est pas compliqué, ce dernier est vraiment impressionnant : il atteint toujours des notes très hautes, et sa voix a gagné de l'épaisseur, son chant est plus riche que jamais. Pour s'en convaincre, il suffit d'écouter un "Eagle Fly Free" ou un "I'm Alive". Bien sûr, la setlist ne contentera pas tout le monde, le groupe a composé tellement d'excellents titres qu'il en manque forcément dans ce Live. Il faudra attendre la prochaine tournée...

Les membres sont tous heureux d'être ensemble sur scène, il y a une bonne humeur palpable sur ce Live. Les trois guitaristes qui se rejoignent lors des soli harmonisés, des sourires à foison, des blagues, des étreintes, pas de doute, il n'y a plus aucune animosité. Kai est présent sur scène lors de l'interprétation de titres composés après son départ, même chose pour Sascha pour les titres avant son arrivée dans le groupe : pas de doute, il y a une vraie unité chez les Citrouilles. Tout le monde se donne à fond, notamment Dani ; une longue tournée avec des concerts de trois heures à chaque fois, il faut avoir une forme olympique !

"United Alive" regorge de moments marquants : le refrain de "Forever And One" chanté par Kiske et Deris seuls sur scène qui provoque des frissons, "How Many Tears" où l'on voit les trois chanteurs se relayer au micro, le pré-refrain de "Rise And Fall" chanté par Michi et Kai, les nombreux soli harmonisés à deux ou trois guitares très jouissifs (notamment sur le medley made in 1985 de Kai, un vrai déluge), "I Can" où j'apprécie beaucoup le chant de Deris, la furieuse introduction de "Sole Survivor" (cette batterie et les guitares qui s'en donnent à cœur joie), l'incontournable "Power" qui est un peu le "Eagle Fly Free" de la période Deris et bien sûr l'hommage émouvant à Ingo, toujours très apprécié chez les fans.

Concernant les bonus, on retrouve notamment une compilation de différentes animations réalisées par deux fans de HELLOWEEN, animations que l'on pouvait voir durant les concerts. Est également présent un documentaire intéressant d'une trentaine de minutes, où les sept membres donnent leur avis sur leurs camarades. J'aurais bien aimé que ce second Blu-ray possède un documentaire qui serait revenu sur la carrière du groupe, avec témoignages des membres et photos d'époque à l'appui. Ceci dit, le "Hellbook" remplit déjà ce rôle (une chronique de cet ouvrage sur NIME serait d'ailleurs très appréciée. Si Dark Beagle qui a déjà chroniqué plusieurs ouvrages ou Jeff lisent ce commentaire...).

PUMPKINS UNITED WE ARE !!!!!!!!





HELLOWEEN
UNITED ALIVE IN MADRID


Le 21 Octobre 2019 par BAPTISTE89


Concernant la version CD, celle-ci se concentre uniquement sur le concert de Madrid, ce qui est bien sûr un choix logique. La performance est sensiblement la même que sur le Blu-ray, qui contient plusieurs dates. La version vidéo est tout de même de meilleure qualité, puisqu'elle a offert la possibilité de choisir la meilleure interprétation de chaque titre en fonction des dates. C'est assez flagrant sur le medley chanté par Kai : il est nettement plus convaincant au Wacken qu'à Madrid. L'image apporte également un gros plus par rapport à la version audio, on peut profiter au maximum des soli harmonisés, de la complicité et de la bonne humeur, des animations et surtout de l'hommage à Ingo. On peut noter également quelques petites différences au niveau des blagues, notamment lorsque Kiske se compare à Halford à Madrid. Pour la petite anecdote, il a fait sensiblement la même plaisanterie lors du concert parisien d'AVANTASIA en 2016.

Je ne vais pas approfondir, j'ai déjà commenté assez longuement la version vidéo. La version audio vaut également le coup, indispensable pour les fans.





MSG
THE MICHAEL SCHENKER GROUP


Le 21 Octobre 2019 par JASPER LEE POP


"Cette fragilité palpable quand il côtoie les aigus" écrit Dark Schneider à propos de Gary Barden. Doux euphémisme ! Moi, j'entends surtout les limites vocales du bonhomme qui ne ferait plus du tout illusion en live sur "One Night At Budokan". Schenker ne voulait pas d'un chanteur connu à l'ego surdimensionné. Barden était bien sympathique avec son côté hardos ordinaire et accessible mais il a toujours manqué de charisme et ce n'était pas le partenaire d'écriture dont aurait eu besoin l'ange blond pour accéder à la première division, déjà que celui-ci était mentalement trop fragile pour être leader de son propre groupe. Reste un album d'excellente facture, le premier d'une seconde partie de carrière qui n'atteindrait pour moi jamais sa période UFO.





BIRDS IN ROW
WE ALREADY LOST THE WORLD


Le 20 Octobre 2019 par RAUM


J'ai vraiment envie de l'aimer cet album, avec sa super prod, son chant clair à la Pixies, ses super variations.

Y'a bien un retour vers "Cottbus" mais avec une maturité qui touche au professionnalisme.
Les Lyrics sont désabusées à souhait et sentent le stout amer et le tabac froid d'un pub de vieux anars fatigués. Bref, ça plombe grave.

À partir du moment où on chante "Love is political" on part tout de même un peu vers le Léo Ferré en fin de vie (Lyrics pas musique, hein).

Ce qui fait qu'une fois enfiler l'album, j'ai comme une folle envie de me passer du Billy Bragg histoire de me redonner la pêche.





BIRDS IN ROW
PERSONAL WAR


Le 20 Octobre 2019 par RAUM


18 minutes à cœur ouvert, pas de prise de tête.

Oui "You Me And The Violence" est plus long, plus varié, plus construit mais je peux pas l'écouter dans son ensemble, sans doute parce que pour moi, l'Emo c'est taillé pour être court ou alors on fait du Post Hardcore (oui y a ENVY, mais ENVY est mort).

Juste ce qu'il faut là où il faut.





Joe SATRIANI
SURFING WITH THE ALIEN


Le 20 Octobre 2019 par VALEK


Il s'agit sans doute de l'oeuvre la plus cohérente de Joe SATRIANI. pour moi cette oeuvre est chef-d'œuvre instrumental. Ce n'est pas du Metal mais plutôt du Hard Rock. C'est un grand classique de 1987 !





ZEAL AND ARDOR
STRANGER FRUIT


Le 20 Octobre 2019 par RAUM


ZnA s'éloigne de l'église pour défricher du Blues Mississippi à coup de machette rouillée.

Le Blues ça sent déjà le souffre depuis Robert Johnson, on pourrait donc taxer le truc de facilité. Sauf l'album est mieux construit que le précédent et perd son côté série-b.

Si on marche avec des chaussures déjà connues, on peut parler de gimmick, le fait de le faire dans un terrain inconnu donne à l'effort une toute autre saveur.

Avec ces seize titres la galette est assez dure à digérer, le fruit est étrange mais plus que comestible.

3 pour la zik + 1 pour l'effort non négligeable de créer du True Black'N'Blues.





The GATHERING
SOUVENIRS


Le 20 Octobre 2019 par 2112


Le groupe change de label pour ce nouvel album et contrairement à "If Then Else", ils ont ici vraiment pris le leur temps pour sortir l'album qu'ils voulaient. Et des les premières notes, le constat est sans appel, la production est beaucoup plus aboutie. The GATHERING propose ici un album très expérimental et varié, chaque titre ayant une ambiance complètement différente et c'est également à mon sens l'opus qui est le plus difficile d'accès.

En effet, il nécessitera beaucoup d'écoutes pour être pleinement apprécié et pour en apprivoiser toutes les subtilités. Si je devais choisir un seul titre, ce serait l'éponyme pour moi, un morceau fabuleux qui constitue clairement le sommet de l'album avec sa mélodie et son instrumentation d'une incroyable fluidité, transcendé par le chant toujours aussi délicieux d'Anneke et un solo final de René Rutten beau à pleurer. La prestation de ce dernier est d'ailleurs à saluer, le guitariste redoublant de créativité, réussissant à produire une incroyable variété de sons différents avec son instrument. Cela participe à rendre chaque piste vraiment unique, toutes les chansons sont intéressantes et inspirées. En revanche je ne suis vraiment pas fan de la voix masculine sur "A Life All Mine".

Même si je lui préfère personnellement "HTMAP", il faut reconnaître que ce souvenir est objectivement l'album le plus abouti de la période Post-Metal du groupe.






SONS OF APOLLO
LIVE WITH THE PLOVDIV PSYCHOTIC SYMPHONY


Le 20 Octobre 2019 par DEFLEP666

J'ai déjà posté mon commentaire mais comme dit précédemment j'ai acheté le coffret depuis pour avoir le DVD.

Et effectivement, qu'elle n'est pas ma surprise de trouver absents les titres phares que sont "Dream On" et "Comfortably Numb" !

C'est un peu un manque de respect pour les fans qui prennent la peine d'acheter le CD et le DVD et qui voient que ces deux morceaux sont disponibles gratuitement sur YT.

Pas loin du foutage de tronche quand même.

J'enlève donc une étoile et mets 4/5







Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 2296






1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod