Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 2157
Comment poster un commentaire ?


MACHINE HEAD
CATHARSIS


Le 21 Avril 2018 par CAPTAIN IGLOO


De multiples écoutes me font dire que cet opus aurait été très bon s'il avait été raccourci de 5 ou 6 titres. Ils sont mal positionnés et cassent la bonne dynamique des 4 premiers morceaux qui amorcent plutôt bien l'album.
Puis déboule "Triple Beam", qui n'apporte rien (même en live, vu au Transbordeur, elle ne sert à rien) puis le pire est atteint avec "Bastards", une blague toute pourrie qui détonne complètement !
Cela repart, à mon sens, bien avec notamment un "Screaming At The Sun", intéressant dans cette approche mélodique nouvelle pour du Machine Head.
Ensuite peu de bons titres alternent ("Heavy Lies The Crown", "Razorblade Smile") avec du franchement passable et dispensable ("Behind The Mask", " Grind You Down", "Eulogy").
Cela sera un gros 2.5 arrondi à 3/5 pour ma part.
Petite parenthèse pour dire que le live au Transbordeur a été exceptionnel, 2h45 de show avec un très bon son. Ce groupe ne se fout pas de ces fans !





Brant BJORK
GODS & GODDESSES


Le 21 Avril 2018 par RIKKIT


Album excellent. BJÖRK garde toujours son groove classique. Le meilleur artiste de Stoner qui soit, classe, ringard, attachant et surtout tellement cool.

4,5/5.





The DARK ELEMENT
THE DARK ELEMENT


Le 21 Avril 2018 par LOUVOIR


"The Dark Element", c'est l'album que je n'ai jamais vraiment essayé d'écouter. Pas qu'il ne m'intéressait pas, après tout, j'ai toujours bien aimé le guitariste aux cheveux rouges (à regret je dois avouer que depuis son départ de SONATA ARCTICA, le groupe est devenu presque inécoutable) et j'avais trouvé Anette assez convaincante lors de son passage dans NIGHTWISH.
Non c'est juste qu'il ne s'agissait pas pour moi d'un immanquable et que cet album est sorti à une période où j'avais bien d'autres choses passionnantes à me mettre entre les oreilles. Et pourtant. Le hasard a fait qu'il s'est retrouvé entre mes mains assez souvent pour que je finisse par lui donner sa chance. Et bien m'en a pris!

L'association est tout à fait convaincante ! Pas surprenante pour un sou, on retrouve ce qui avait fait mouche chez CAIN'S OFFERING côté riffing et soli, associé à la voix que l'on connaît bien maintenant. Mais ne cherchons pas d'originalité là où elle n'est pas supposée se trouver, on risquerait d'être déçu...

Reste un album ultra-efficace, aux refrains entraînants, qui fait hocher la tête de haut en bas et de droite à gauche, qu'on peut écouter en compagnie de personnes non averties concernant le metal, dont l'indice de violence dépasse très rarement le niveau des pâquerettes, et au final plutôt plaisant.

Seulement un 3/5 parce que je préfère les albums sortis avec CAIN'S OFFERING dans le même genre. Mais je suis curieux de voir la suite !





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 21 Avril 2018 par CHRIS


Je suis agréablement surpris par ce nouvel album de JUDAS PRIEST.
Je retrouve l'énergie des albums du début des annees 80 aidé il est vrai par une production surboostée mais c'est bon.





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 21 Avril 2018 par BABAR

Bon ben, après dix jours et de multiples écoutes je ne relève pas ma note de 3.
Sur "Redeemer..." j'adore quatre titres, ici aucun ne me remue le derrière. L'absence de Downing ? Peut-être.
La musique et la prod sont génériques, je cherchais le terme justement...
On enlève Halford, et il reste pas grand chose. Même pas un riff... Enfin ce n'est que mon avis.





SAXON
CRUSADER


Le 20 Avril 2018 par CPEJ


Tout d abord il faut noter l'excellence de la production.
On est loin de la période NWOBHM, ça tend vers le Heavy US mais il y a beaucoup de bonnes choses sur cet album.

Du saxon épique "Crusader".
Les très FM "Sailing To America" et "Do It All For You" (mon morceau favori).
"A little Bit Of What You Fancy", plus Rock.

Les autres titres basés sur une ligne heavy US 80s n'atteignent pas des sommets
de composition mais ça reste tout a fait honorable.





THRESHOLD
LEGENDS OF THE SHIRES


Le 20 Avril 2018 par CANNARAS


J'ai découvert THRESHOLD avec cet album. Ce groupe ne m'avait pas intéressé jusqu'à maintenant à cause de son nom que j'associais vaguement à un groupe de Thrash ou de Death. Quelle erreur !
Non THRESHOLD fait dans le Metal plutôt progressif mais un Metal Progressif qui n'a pas oublié deux trucs : les mélodies qui sont particulièrement bien travaillées sur cet album et les guitares. Qui plus est un Metal Progressif qui alterne intelligemment des morceaux assez longs, comme il sied au genre et d'autres plus courts, plus simples dans leurs structures
Le tout est servi par des musiciens excellents et par une production aux petits oignons.
L'ensemble est vraiment ultra plaisant et certains passages touchent carrément au sublime.

Sur un site qui fout de plus en plus de 5/5 à des obscurs groupes qui ne vendront pas plus de 1000 exemplaires, et encore si leur famille achète, je dégaine moi aussi le 5/5 pour cet album, il n'y a pas de raison !





PHILIP H. ANSELMO & THE ILLEGALS
CHOOSING MENTAL ILLNESS AS A VIRTUE


Le 20 Avril 2018 par OMLESNA LIHP


Un très bon album de (Noise ?) Metal à mon avis, il faut cependant accepter de rentrer dans la démarche de Phil Anselmo.
J'avais déjà beaucoup aimé le précédent des Illégaux, surtout "Batallion Of Zero", et pour moi ce petit nouveau en est la progression logique.
Le cas type de l'album de niche qui sera sûrement détruit et insulté de toute part mais pour moi c'est de la bonne.





QUEEN
NEWS OF THE WORLD


Le 20 Avril 2018 par CHRISNAKE


Vraiment pas d'accord avec les termes de "ratage" ou de sous-notations employées.."News Of The World" qui est l'album le plus vendu du groupe et le plus Hard, je le classe dans les trois meilleurs LP de QUEEN. Le groupe aurait pu pondre une autre nuit à l'Opéra, une journée aux courses genre "An Evening At The Casino"... En passant six mois en studio. Le groupe a eu l'intelligence de sortir un album plus brut (trois mois de studio), de mettre Taylor et Deacon plus en évidence avec deux compositions à chacun. Si l'album est plus Rock c'est dû en partie au fait que Mercury n'a que trois titres : "We Are The Champions" qui au départ était une partie de "Bohemian Rhapsody" (la tonalité en Mi bémol et Sib le démontre), "Get Down, Make Love" si expérimental qui doit provenir d'une jam et le charmant piano-baresque "My Melancholy Blues". Moi aussi je zappe les 2 titres d'ouverture "We Will" et "We Are The..." trop entendus. "We Will Rock You" est un Ovni, du proto-Rap et son solo culte. Les titres de Roger Taylor déboîtent bien, pour info ils datent d'une session de juillet où il a enregistré quatre titres : les deux autres figurent sur son 45 tours solo "I Wanna Testify" reprise des PARLIAMENTS et "Turn On The TV" le son est proche et reconnaissable avec cette basse fuzz (saturée et lourde). "All Dead, All Dead" vient à point calmer la furie pour annoncer l"excellent "Spread Your Wings" la meilleure compo de John Deacon à mon sens. La face B est en-dessous de la A mais pas "faiblarde" comme le clame notre chroniqueur !!!! les deux titres faibles sont "Who Needs You", exotique, agréable, nunuche mais hors-sujet de l'album ainsi que "Sleepin' On The Sidewalk" de Brian May juste du remplissage, le groupe n'aurait fait qu'une prise. Pour info ils ne l'ont joué qu'une fois aux USA en 78( dispo sur le magistral coffret "News Of The World"). Dommage qu il n'ai pas mis à la place l'inédit "Feelings Feelings" un Rock bien plus lourd. On termine en beauté avec l'épique "It's Late" qui monte en puissance, ses sublimes chœurs et riffs de May et le romantique "My Melancholy Blues" qui clôt un album bien plus couillu que son prédécesseur "A Day At The Races".





QUEEN
ON FIRE - LIVE AT THE BOWL [2004]


Le 20 Avril 2018 par CHRISNAKE

Merci Jeff pour ces précisions et passion du groupe. Concernant " The Hero" elle est en tonalité de La sur "Flash Gordon" et sur ce Live de 1982 le groupe descend la tonalité en Mi (soit 2 tons et demi) pour étre en phase avec" We Will Rock You" (fast version) qui est en Mi. Concernant "Live Killers" il y a d'autres titres manquants outre "Fat Bottomed Girls". Il y a "Somebody To Love", "Jailhouse Rock", "If You Can't Beat Them" et surtout "It's Late" (dont tu parles peu pourtant sur ta chronique de "News Of The World").





JUDAS PRIEST
BRITISH STEEL 30


Le 20 Avril 2018 par HELLSOLDIER


La performance d'Halford sur "Victim Of Changes" est juste monstrueuse.
Les putins de screams déchirants qu'il envoie, et il les tient bien en plus.
Chapeau monsieur Halford.

Excellent Live avec un son qui tue et une setlist bien sympathique.





BLIND GUARDIAN
A NIGHT AT THE OPERA


Le 20 Avril 2018 par DJINN


Le Metal est vraiment devenu une musique à chapelles. Je viens de me repasser des moitiés de disques des discographies de NILE et BEHEMOTH. Ca se répand sur le web sur le génie des compositions, le son époustouflant, là où moi j'entends une compression de cochon pour donner une impression de puissance, et des riffs basiques au possible.

Il y a une faute similaire dans la production de "A Night At The Opera". Mais là le groupe en deviendrait quasiment inécoutable pour certains.
Il y a un secret qu'on décèle quand on a bien écouté le disque : la version avec le bonus "Mies Del Dolor" n'a pas le même mastering que la version Virgin originale (je ne parle pas des remasterings postérieurs parus dans la box "A Traveler's Guide..." ou celui de 2017), et la seconde a indiscutablement ma préférence.

Sinon, ce disque est vraiment extraordinaire. "Battlefield", "Under The Ice", "The Maiden and the Minstrel Knight"... On pourrait toutes les citer. La longue plage "And Then There Was Silence", loin d'être une perle isolée, vient parachever l'ouvrage. Et je n'ai vraiment commencé à apprécier le groupe qu'après ce disque.





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 20 Avril 2018 par PHILIPPE


Après plusieurs écoutes, l'album est plutôt d'un bon niveau. Des refrains mémorables, quelques futurs classiques ("Lightning Strike" en tête), un Rob en forme : "Firepower" passe bien du début à la fin (sans longueur), avec une belle relance de deuxième partie ("Rising From Ruins").

Je suis même assez admiratif de me dire que cet album est fait par un groupe qui a plus de quarante ans de carrière et qui a encore des choses à dire. (à l'image de l'excellent "13" du SAB').

Seul problème qui me perturbe un peu : L'impression par instant d'écouter un album de PRIMAL FEAR (dont la plupart des albums se résument à grosse prod et compos moyennes).
On ne retrouve pas tout à fait la personnalité du PRIEST à mon avis, la faute à l'absence de KK Downing, le retrait de Glenn et un rendu au final peut-être trop "maousse costaud".

Mais bon, je ne veux pas trop faire la fine bouche, un album de cette trempe pour ces icones du Metal, ça fait plaisir. Et si c'est le dernier et bien ils seront partis en beauté !


Note 3,5/5.






The DARK ELEMENT
THE DARK ELEMENT


Le 20 Avril 2018 par ADXBBR


Je partage totalement l'avis de Jeff : Toutes les influences sont les mêmes que j'ai moi-même identifiées. J'ai apprécié aussi la remarque sur le côté moins pompeux du projet que NIGHTWISH, notamment les derniers (DREAM THEATER syndrome ? ont-ils déjà tout dit...). Je trouve Anette Olzon bien moins empruntée que sur ses albums avec NIGHTWISH et elle maîtrise bien mieux sa voix. On ne subit plus le côté agaçant Donald Duck de "Dark Passion Play" même si j'adore cet album et m'a révélé la chanteuse. Pour la musique, on est chez Frontiers, n'attendez pas du Hardcore ou du Black Metal, tout est mélodique, superbement produit et puissant. Il y a ce qu'il faut de morceaux rapides, de mid-tempi voire même de power ballad (mais pas trop heureusement).

4 aussi, j'arrondis comme Jeff.

Espérons qu'il y aura une suite, un peu plus tard, pour bien digérer ces compositions car on sait que les Italiens aiment bien battre le fer quand il est chaud et tuent rapidement leurs poulains prometteurs. À suivre...





FAIR TO MIDLAND
FABLES FROM A MAYFLY: WHAT I TELL YOU THREE TIMES IS TRUE


Le 20 Avril 2018 par RIFFRAFF


Je possède ce disque depuis cinq ans et il me surprend toujours autant. Avant de faire un disque de Metal Prog, ces gars ont voulu faire un disque de musique. Alors oui, ce disque est à classer dans le style "Metal Prog" avec ces changements de rythme incessants, ces moments planants et ces gros riffs... Mais je dirai que c'est avant tout un disque où tout a été mis au service de l'émotion. Et puis quelle qualité tout au long de l'album ! Peu de moments faibles ou trop faciles, c'est du travail de grands musiciens. Et, cette voix ! Elle fait rentrer le disque dans une autre dimension. Assurément un must have pour tous les amateurs de Metal Prog et tous les autres qui veulent découvrir ce genre musical qui est bien plus vaste et varié qu'on peut le croire...





PHILIP H. ANSELMO & THE ILLEGALS
CHOOSING MENTAL ILLNESS AS A VIRTUE


Le 20 Avril 2018 par CUZION


Deuxième album de Philou & The ILLEGALS et surtout premier album de ce projet pour mes oreilles.
Alors c’est clair que la première écoute est extrêmement surprenante et violente. On se prend trois quarts d’heure d’énorme claque dans la tronche.
Si on s’amuse à comparer avec ses précédents projets comme chanteur tel que PANTERA (dont je reste fan depuis mon adolescence) et DOWN. C’est clair que le Philou ne gazouille plus et ne peux plus exceller avec ses cordes vocales.
Par contre, si on prend ce qu’il a pu nous sortir avec SUPERJOINT RITUAL, on a ici une œuvre somme toute proche mais plus violente. On s’approcherait presque d’un Grindcore avec éructions plus ou moins contrôlées.
Là, c’est clair que Philou nous produit une musique jusqu’au-boutiste et surtout je-m’en-foutiste-des-avis-des-autres à souhait.
Je comprends la note de 1/5 (même si je la trouve violente) et peut-être que j’ai quand même saigner des oreilles à la fin de l’écoute et que la galette n’est pas mémorable mais j’avoue que j’ai remué la nuque avec cette violence. Pour Philou, pour la violence, un honorable 3/5 se mérite.





ANVIL
HARD 'N' HEAVY


Le 19 Avril 2018 par FINISHERFRANKY


J'avais les premiers albums d'ANVIL en 1983, dont celui-ci donc, les ayant découvert à rebours après la claque "Forged In Fire" que j'adorais. Et comme tout le monde, d'un coup d'un seul, je les ai oubliés. Jusqu'au fameux docu de 2008 si émouvant. Bon sang mais c'est bien sûr que je me suis dit !! Il est bien venu que NIME rende hommage aux débuts de ce groupe qui incarne si bien la foi et l'abnégation Rock'N'Rollienne. Quant à ce disque... Arf... Je cherche encore ce qui aura manqué au groupe pour faire la différence, quand j'écoute certains titres pourtant si proches de ce que faisait RIOT au même moment mais avec ce je ne sais quoi de classe en plus. Pas la sincérité en tout cas.





JUDAS PRIEST
FIREPOWER


Le 19 Avril 2018 par FINISHERFRANKY


Merci Babar d'avoir ouvert la brèche. Moi non plus je n'y trouve pas naturellement mon compte. Oui je retrouve beaucoup d'aspects du JUDAS inspiré que j'aime mais ça tabasse et trop de morceaux se ressemblent, pass mal de couplets chantés sans relief (seuls les refrains marquent les différences), de riffs convenus, et, pire, les solos ne me restent pas du tout en tête. Certains passages de guitares me rapellent le style de SLAYER (derrière le refrain de "Spectre" c'est net) et là c'est bien fait ok. "Spectre" est super, "Traitor's Gate" aussi... Oui il y a du bon et je sais que je boude mon plaisir. En fait j'ai surtout du mal avec la tonalité martiale des comps, par un chant et une gamme de note bien plus bas que dans les eighties. Certainement pour s'adapter à la voix vieillissante de notre Metal God. C'est rien je vais m'y faire.





KIX
KIX


Le 19 Avril 2018 par LORDI2


KIX était une rencontre assez étonnante grâce a mon père j'ai découvert KIX sur internet. J'ai trouvé beaucoup de charme et de feeling ! J'ai revendu bêtement ces disques comme un idiot. J'étais jeune et con ! Et puis j'espérais trouver les formats originaux grands et beaux de l'époque ! J'avais les albums en rééditions sous la forme d'un Single. Leur apparence médiocre ne me plaisant guère ! j'étais déçu de la perte de KIX. J'étais un jeune imbécile ! Pour en revenir à ce disque il est excellent ! 3,5/5 arrondi à 4 pour la note ! Dans la même famille de groupe il y a HELIX ! Une référence méconnue du grand public ! Merci Dark Beagle belle description de l'album. Tu assures comme d'habitude tu es précieux pour Nightfall !





JUDAS PRIEST
ANGEL OF RETRIBUTION


Le 19 Avril 2018 par BAPTISTE89


Les fans de JUDAS PRIEST étaient impatients de voir ce que donnerait le retour de Rob après toutes ces années d'absence, d'autant plus qu'une bonne partie d'entre eux ont été déçus par les deux albums de la période Owens. En entendant le cri du Metal God monter en puissance sur "Judas Rising", ils devaient être comme des dingues, ne devaient plus tenir sur place !

Un très bon premier titre, avec un Rob très en forme vocalement et des soli de guitare qui fusent ici et là. Pas de doutes : le Prêtre est de retour. Sur les dix chansons que compte "Angel Of Retribution", le groupe va dérouler son Heavy Metal classieux. En dehors du très convaincant "Judas Rising", l'entraînant "Deal With The Devil", l'agressif "Demonizer" et l'entêtant "Wheels Of Fire" sont des réussites. Quant à "Hellrider", qui n'aurait pas dépareillé sur "Painkiller", c'est tout simplement une grosse tuerie ! Concernant les titres calmes de l'album, "Worth Fighting For" et surtout "Angel" sont superbes ; le court "Eulogy", lui, va servir d'introduction à la longue pièce finale.

Et quelle pièce ! Un bon gros morceau de treize minutes, le plus long titre de JUDAS PRIEST à ce jour. Une lente montée en puissance, avant que ne vienne s'installer un climat lourd et inquiétant créé par le chant de Rob et les guitares. Est-ce que la célèbre créature existe, peu importe, les Britanniques parviennent à lui donner vie, comme METALLICA avec Cthulhu.

Retour concluant, donc. Viendra ensuite le clivant "Nostradamus"...







Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 2157






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod