Recherche avancée       Liste groupes



    


[-] 2017
Les Visages De la Critique : le critique est lui-même
Par CHAPOUK
Le 16 Octobre 2017

Les Visages De La Critique
Par ISAACRUDER
Le 11 Octobre 2017

LINKIN PARK : l'hommage d'Alankazame
Par ALANKAZAME
Le 5 Octobre 2017

LINKIN PARK et le décès de Chester Bennington : ma pensée intérieure
Par DARK SCHNEIDER
Le 3 Octobre 2017

So Long and thanks for all the Shoes
Par CANARD WC
Le 25 Septembre 2017

Quand Mulk rend hommage à Chris Cornell : célébration de son œuvre et de sa mémoire par un fan...
Par MULKONTHEBEACH
Le 22 Mai 2017

Le critique est un défricheur-informateur
Par MEFISTO
Le 23 Février 2017

Metal Blabla, le podcast du Canard (et d’un Ours)
Par CANARD WC
Le 8 Février 2017

Le critique est un vampire
Par ISAACRUDER
Le 3 Février 2017

Les vœux de la team
Par ISAACRUDER
Le 2 Janvier 2017

LINKIN PARK : l'hommage d'Alankazame
Par ALANKAZAME le 5 Octobre 2017 Consulté 724 fois

Il y en a eu beaucoup, des témoignages et des réactions par rapport à cet évènement.

Chester Bennington s’est suicidé… Quel choc ! Je n’avais plus entendu parler de LINKIN PARK depuis des années, si l’on fait abstraction de leur apparition surprise au Hellfest, pour une prestation déconcertante fort bien décrite par Fenryl dans son live report.

Parce que comme tout le monde, je suis entré dans le monde du Hard Rock et du Metal par la porte LINKIN PARK. Puis je suis passé à autre chose, comme plein d’autres mecs et plein d’autres nanas. D’ailleurs LP aussi est passé à autre chose, passant du Neo Metal fortement mâtiné de Rap à une Pop Rock matinée d'Electro. Et tout le monde a oublié.

Et là, d’un seul coup, on apprend que Chester a mis fin à ses jours. Il est retrouvé pendu, tout seul, chez lui, le jour ou feu son ami Chris Cornell, suicidé lui aussi, aurait dû fêter ses 53 ans. Lui en avait 41… C’est tellement jeune. L’argent, la gloire, la notoriété, six enfants… Sur le papier toutes les conditions étaient réunies pour nager dans le bonheur. Et pourtant, Chester souffrait. Il souffrait tellement que c’en était devenu insupportable. Et il a décidé d’en finir. Quelle était la cause de cette souffrance ? Ses multiples addictions ? Le viol qu’il a subi lorsqu’il était enfant ? Personne ne saura ce qui l'a finalement amené trop près du précipice (« One step closer to the edge »…). Chester, fils de flic et d'infirmière, était le dernier membre de LINKIN PARK a avoir rejoint le groupe. Contrairement aux autres membres du groupe, il n'a pas fréquenté les grandes écoles californiennes. Ses nombreuses addictions, il les gérait tant bien que mal depuis son adolescence après une enfance difficile. Il était presque l'exact inverse de son comparse Mike Shinoda, rappeur, multi-instrumentiste, auteur-compositeur et dessinateur-designer diplômé, avec lequel il a pourtant si étroitement collaboré pendant près de dix-huit ans pour le travail de composition et surtout d'écriture de LINKIN PARK.

En apprenant la nouvelle, je sais, nous savons tous que des centaines de milliers de personnes ont eu le cœur brisé. Les fans bien sûr. Mais aussi tous ceux qui ont écouté LP pendant leurs années collège et qui depuis sont entrés dans un monde musical qu’ils n’ont jamais quitté.

C'était en 2003. "Somewhere I Belong" inondait les ondes et "Meteora" s’écoulait par millions d'exemplaires. Cet album, il en a donné des tubes. "Breaking The Habit" et surtout, surtout, "Numb". Qu’est ce que cette chanson a pu tourner en boucle sur les radios… Elle a même eu à subir cet horrible remix avec le rappeur JAY-Z, vous vous souvenez ?

LINKIN PARK produisait alors une musique qui me parlait, qui éveillait mes sentiments, qui distillait cette agressivité qu’on a tant besoin d’extérioriser lorsqu’on est ado. Outre les murs de saturation des guitares électriques, c’est surtout le chant de Chester Bennington qui amplifiait cet effet. Ces hurlements, ces rugissements symbolisant toute cette explosion de colère, de détresse et de frustration… Chester était un écorché vif. Même assagi au niveau artistique, il le sera resté jusqu’à son dernier souffle.

"Don’t Stay", "One Step Closer", "Lying From You", "Papercut", "From The Inside", "In The End"… On en finit plus d’égrener les morceaux de "Hybrid Theory" et de "Meteora" qui ont bercé nos jeunes années. En relisant les paroles, en réécoutant ces titres, on saisit maintenant un peu mieux la sincérité avec laquelle Chester exprimait ses sentiments à travers son travail de composition et d’écriture.

Il ne faudrait pas non plus oublier trop vite le Chester bête de scène. J'ai personnellement deux extraits live fétiche : "P5hng Me A*wy", version "Live In Texas", et "Wish", reprise de NINE INCH NAILS, version Rock Am Ring 2004. Deux performances au cours desquelles LINKIN PARK gagne en épaisseur et en complexité et où Chester brille par sa présence et son charisme.

Ces souvenirs ne s'effaceront pas. Nous sommes peut-être passés à autre chose depuis toutes ces années, mais nous n'oublions pas. Avec la disparition de Chester Bennington c’est, au bout du compte, un peu de notre innocence et de notre candeur qui s’en sont allées elles aussi.



Le 12/10/2017 par JUDAS

"Comme tout le monde je suis entré dans le monde du Metal par LP."
"En apprenant la nouvelle, je sais, nous savons tous que des centaines de milliers de personnes ont eu le cœur brisé. Les fans bien sûr. Mais aussi tous ceux qui ont écouté LP pendant leurs années collège et qui depuis sont entrés dans un monde musical qu’ils n’ont jamais quitté."

Non. Le collège était loin derrière moi quand ce groupe a fait surface et il n'a jamais été qu'un mouvement de mode pour moi. Tant mieux s'il a été une inspiration pour de nombreuses personnes, les groupes qui ont été ma passerelle peuvent tout autant paraître à chier pour d'autres, j'en suis bien conscient. Sauf que se faire passer pour un fan en ayant juste écouté quelques chansons des albums fondateurs sans jamais avoir suivi le groupe dans son évolution artistique me fait grincer des dents. Je ne peux que penser aux Falses qui parlaient de METALLICA époque Black Album en ayant juste pour référence que les deux ballades archi connues.
Ne le prenez pas mal, mais j'ai l'impression que les gens essaient de rattraper le train parce que la fin d'un des membres emblématiques est tragique. "Ah merde". Oui merde.

Alankazame tu n'es pas la cible de ce message négatif parce que tu es lucide ; je cite ta conclusion : "Nous sommes peut-être passés à autre chose depuis toutes ces années, mais nous n'oublions pas".
N'oubliez jamais, même si le temps viendra invariablement amoindrir vos/nos passions.
Que cette histoire nous serve de leçon, fans de LP ou non.


Le 12/10/2017 par BAPTISTE89

Très bon papier, qui résume bien ce qu'ont ressenti des milliers et des milliers de jeunes adultes qui ont grandi avec LINKIN PARK.

Il y a un titre Live que j'aime particulièrement, cette interprétation de la chanson "Let Down" qui sera plus tard présente sur l'album du side project de Chester, DEAD BY SUNRISE. Un titre qui montre la beauté de son chant clair :

https://www.youtube.com/watch?v=3D3HVLJgbYw


Le 10/10/2017 par GUIG46

Joli édito, bel hommage.. Mais juste une précision... "parce que comme tout le monde, je suis entré dans le monde du Hard Rock et du Metal par la porte LINKIN PARK". Non, pas comme tout le monde s'il te plaît. À cette époque-là oui, peut être, ceux de ta génération, mais pas la mienne... Pour ma part, printemps 1994, "Powerslave" de IRON MAIDEN, puis "Live Undead" de SLAYER. Mais normal, les groupes qui faisaient le buzz à ton époque n'existaient pas encore à ce moment-là. Mais voilà, juste cette petite précision. Sinon je te rejoins sur le talent de ce mec, autant LP s'est perdu en chemin, autant son talent était indéniable.


Le 06/10/2017 par LOUVOIR

Je me retrouve complètement dans cet édito. Dans le sens où je fais partie de cette génération qui s'est initié au Metal via LINKIN PARK mais que je les avais perdu de vue alors qu'ils s'étaient éloignés de ce style. Mais je me retrouve également dans celui de Dark Schneider dans le sens où cette terrible nouvelle m'a incliné à me replonger dans cette musique adolescente qui a fait le succès de "Meteora" et "Hybrid Theory", mais aussi dans les albums suivants qui ne me parlaient pas du tout à l'époque de leur sortie.

Et il faut bien avouer que je suis passé à côté de quelque chose car ces albums sont loin d'être mauvais. J'y vois un groupe qui prend des risques tout en gardant son génie de la mélodie. Et des paroles tellement fortes, d'autant plus fortes à présent... Pourtant, comme cela a été souligné Chester n'était pas le parolier principal de LINKIN PARK, cette tâche étant assumée par Mike Shinoda, véritable homme orchestre et pilier du groupe depuis sa création. Mais Chester savait s'approprier ces mots avec tellement de force et de conviction.

L'avenir du groupe sans Chester est évidemment bien difficile à discerner. Un groupe ultra-soudé, contre vents et marrées, totalement dévoué à sa musique, et ce malgré le succès (qui a détruit beaucoup d'amitiés). Il faut souligner que LINKIN PARK n'a subi aucun changement de line-up en près de 20 ans de carrière!

Je garde également le souvenir de cette bête de scène qu'il était. Si totalement habité par la musique du groupe, à l'opposé totale de Brad Delson toujours très en retrait. Une bête de scène doublé d'un excellent chanteur, voilà ce qu'était Chester Bennington et ce que j'en retiendrai. Mai aussi un écorché vif en public comme en privé visiblement, malgré la gloire, une famille aimante. Sa disparition est d'une tristesse écœurante. Et il m'est impossible d'écouter LINKIN PARK sans entendre un homme qui souffre désormais. C'est ça un peu d'innocence qui part oui.

PS : S'il y a une chose que j'apprécie particulièrement sur Nightfall, c'est le recul dont vous savez faire preuve. De la même manière que vous vous laissez le temps d'écouter un album plusieurs fois pour vous forger un avis étayé et solide sur celui-ci, vous n'avez pas réagi à chaud à l'annonce de la nouvelle du décès de Chester Bennington. Certains impatients voient là une faiblesse, pour moi c'est votre plus grande qualité. Ne changez pas !



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod